Partagez | 
 

 Kalaya | Is it me that you see when you fall asleep?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


MESSAGES : 23
ARRIVEE LE : 15/06/2015
PSEUDO : moony
AVATAR : Jamie Chung
CREDITS : Tak
AGE : 35 ans

MessageSujet: Kalaya | Is it me that you see when you fall asleep?   Lun 15 Juin - 23:20


Kalaya Davis
❝ you'd rather eat pizza pie than solve a mystery ❞


speak of the devil
J'ai vu le jour le 15 avril 1980 mes vrais parents ont décidé de m'appeler Bak Bo-Bae, et puis ma vie à changer et mes nouveaux parents ont décidé de m'appeler Kalaya Davis pas étonnant sachant que je viens de Kaesong, Corée du Nord et je suis d'origine nord-coréenne. Aujourd'hui je suis âgée de 35 ans (oui, je sais, on croirait pas) et je suis théoriquement fiancée, d'ailleurs je peux vous affirmer que je suis hétérosexuelle. Pour m'occuper je suis barmaid dans un hôtel, mais j'essaye de trouver un travail dans la sommellerie. On dit souvent que je suis joviale, déterminée, têtue, impatiente, imprévisible, pointilleuse, franche, tolérante, féministe (pas celle qui se fait torse nu, hein, la féministe au vrai sens du terme), aventurière, perdue et que je ressemble étrangement à Jamie Chung. Pour finir je fais partie des étrangers pour le moment. Passionnant n'est ce pas ?


Dans cette partie il faudra cocher les cases correspondant à votre personnage. Pour cocher une case il faut ajouter checked après "checkbox" comme dans l'exemple.

Citation :
exemple

pendant un voyage en voiture, vous commencez à voir les autres voitures comme vos partenaires de voyages.
vous pensez encore que les années 90, c'était dix ans auparavant.
après avoir envoyé un message vous le relisez, juste pour être sur.
vous préférez vous garer dès que vous trouvez une place sur un parking quitte à marcher, plutôt que chercher la place parfaite.
quand vous prenez une douche vous attrapez de l'eau entre vos mains avant de l'envoyer dans un grand "splash" sur le sol de la baignoire.
quand vous téléphonez, vous vous mettez à marcher dans toute la maison.
vous remettez toujours à plus tard le moment de prendre la douche, mais une fois dedans vous ne voulez plus en sortir.
vous vous mettez à rêvasser quand vous lisez un livre avant de vous en rendre compte trois pages plus tard.
quand vous êtes dans un magasin où vous n'envisagez pas d'acheter quoique ce soit, vous commencez à devenir paranoïaque.
vous avez le sentiment d'être vivant juste avant qu'une tempête imminente n'ait lieu.
vous préparez des arguments dans votre tête en cas de conflit.
vous cherchez toujours l'émission parfaite avant de vous installez pour manger devant la télévision.
vous trouvez ça bizarre de dire votre prénom tout haut.
parfois vous arrêtez le micro-ondes une seconde avant qu'il ne sonne pour faire comme-ci vous arrêtiez une bombe.
vous êtes toujours déprimé le dimanche soir.
parler à votre coiffeur vous rend nerveux.
vous mettez votre musique en mode aléatoire, mais passez chaque chanson pour trouver celle que vous vouliez.
vous oubliez automatiquement le prénom de la personne alors qu'elle vient juste de se présenter.



pseudo/prénom : moonie. âge : 22 ans. pays : le monde. où avez-vous trouvé le forum ? : Paulichou m'en a parlé (discrètement). personnage inventé ou scénario ? : 100% de ma tête (désolée d'avance). cass-dédi : wesh les saucisses, j'débarque dans la place.
Code:
<pris>jamie chung</pris> ✉ kalaya davis



Dernière édition par Kalaya Davis le Mer 17 Juin - 23:44, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


MESSAGES : 23
ARRIVEE LE : 15/06/2015
PSEUDO : moony
AVATAR : Jamie Chung
CREDITS : Tak
AGE : 35 ans

MessageSujet: Re: Kalaya | Is it me that you see when you fall asleep?   Lun 15 Juin - 23:20


Naega eotteohge neoleul tteonaga


L’histoire ci-dessous est présentée sous forme de petites anecdotes plus ou moins importantes - mais racontées dans l’ordre chronologique pour ne pas plus vous perturber - afin de tenter de cerner le personnage de Kalaya Davis et comprendre ce qui l’a poussée à devenir ce qu’elle est actuellement. Si vous avez la flemme de tout lire - et même si vous en avez eu le courage d’ailleurs - une petite chronologie de la vie de Kalaya est disponible à la fin de l’histoire pour rappeler les temps forts de son existence. L’auteur vous souhaite une bonne lecture.

En 1945, alors que la Corée était séparée en deux par les Américains et les Soviétiques, la famille Bak - celle qui nous concerne, pas une autre famille Bak comme il pouvait y en avoir des milliers en Corée - et la famille Kim étaient établies à Kaesong, pas très loin de la frontière qui avait été instaurée, côté Nord. Ils ne le savaient pas encore, mais ils étaient passés à quelques kilomètres de la démocratie. À l’époque, ils ne savaient pas encore ce qui allait les attendre. Comme les dates de la guerre de Corée, Kim Ae-sook était née en 1953, soit deux années après sa soeur aînée, Kim Ae-cha. Du côté des Bak, Bak Bon-hwa était né en 1950. Ae-sook et Bon-hwa s’étaient rencontrés par l’intermédiaire de la soeur de la première et ils ne s’étaient jamais quittés par la suite. Ils s’étaient mariés et avaient engendré une petite fille : Bo-bae, le seul enfant qu’ils auraient.

------------------------------------------

"Emmène-la, je t'en supplie, prends-la avec toi. Elle sera mieux, elle aura une vie meilleure. Pitié..."

Dans sa voix, il y avait des sanglots. Bo-bae était cachée derrière la porte du salon où s'étaient réfugiés son père, sa mère et sa tante. Celle qui suppliait, c'était sa mère. Celle à qui elle parlait, c'était sa soeur de cette dernière. Ae-cha avait rencontré un homme qui avait réussi à lui faire passer la frontière pour la Corée du Sud. Sa petite soeur n’avait pas hésité et lui avait demandé de prendre avec elle la petite Bo-bae, qui méritait beaucoup mieux que la dictature, surtout depuis que Bon-hwa s’était investi dans un journal engagé contre le régime. C’était beaucoup trop dangereux pour une petite fille de 4 ans. Ae-sook alterna son regard entre sa fille et son beau-frère, rempli de tristesse et de compassion. Elle finit par accepter, car il était indécent de refuser. Elle connaissait quelqu’un, à la mairie, qui pourrait les aider dans leur démarche illégale. L’accord fut signé, les papiers falsifiés avec une qualité remarquable. Chung Bo-bae était devenue Kim Bo-bae, fille de Chung Ae-cha et Chung Chin-hae, l’homme qui les avait faites passer la frontière, et qui les quitta une fois arrivés à Paju, la première grande ville de Corée de Sud.

Elles apprirent à vivre ensemble en plus d’apprendre à vivre différemment de Kaesong. À la maison comme dans la vie de tous les jours, ensemble, elles s’efforçaient de parler en coréen de Gyeonggi - Séoul, le coréen officiel de la Corée du Sud, bien qu’il fut difficile pour la tante comme pour la petite de laisser de côté leur coréen de Hwanghae qui les trahissait à chaque fois. Par chance, Bo-bae était en plein apprentissage et, grâce à l’école, ne tarda pas à supprimer toute trace de “nord-coréenité” de sa voix. Ensemble, elles étaient heureuses, même s’il arrivait à la petite fille de réclamer ses parents. Elle ne sait pas ce qu’ils sont devenus. Sont-ils morts ? Se sont-ils enfuis ? Sont-ils sains et saufs ? Personne ne savait, personne n’était au courant, ou du moins, c’était ce qu’on voulait leur faire croire.

De cette période, Bo-bae ne se rappelait rien, en réalité. Elle était beaucoup trop jeune, et son petit esprit juvénile avait préféré faire abstraction de ces événements qui n'étaient pas plaisants. Cette période, c'est ce qu'elle avait lu dans le journal intime de sa tante, dix ans plus tard, dans le grenier de la maison familiale après un grand nettoyage de printemps qu'elle soupçonnait être délibéré pour qu'elle en apprenne plus sur sa vie d'avant. Sur Bak Bo-bae, la précieuse.

----------------------------------------

"Je vous présente votre fille, nous pourrez lui donner le prénom que vous souhaitez."
"Nous allons l'appeler Kalaya."

C'était ainsi qu'elle avait reçu son nouveau nom, dans l'orphelinat de Paju. Sa tante, qui s'était fait passée pour sa mère, était décédée depuis quelques mois déjà. On avait expliqué à la gamine qu'un méchant monsieur appelé Cancer lui avait fait beaucoup de mal et que sa "mère" s'était battue jusqu'au bout, mais qu'elle était épuisée et qu'il fallait qu'elle dorme, pour très longtemps. La petite fille avait longtemps pleuré, enfermée dans un mutisme duquel elle n'était pas encore sortie au moment de l'adoption, pas même lors des premières visites de ses futurs nouveaux parents. Encore dans ce bureau, elle ne disait rien, quand bien même la Coréenne lui adressait la parole. La fillette était dans son monde et ne voulait pas en sortir. Alors que l’homme s’occupait de lire les documents qu’on lui présentait pour les signer, la femme, avec les yeux grand ouverts et la chevelure de feu, se penchait encore vers elle pour lui parler dans une langue que Bo-bae ne comprenait même pas. Pourtant, elle pouvait lire dans les yeux couleur de la mer de l’inconnue qu’elle n’était pas une ennemie et qu’elle voulait être son amie.

Jill et Robert étaient mariés depuis une dizaine d’années, autant à essayer de faire un enfant, sans résultat. La sentence était tombée quelques mois plus tôt : Jill ne pouvait donner la vie. Ils avaient donc décidé de donner une chance aux enfants qui n’en avaient pas eu et c’était par le biais d’un ami de la famille qu’ils avaient eu la chance de partir pour la Corée du Sud, à Paju, pour y rencontrer quelques enfants. Dans la cour, il y avait une dizaine d’enfants, des joyeux, des bagarreurs, des colériques, des normaux. Une grande partie s’était précipitée vers les deux adultes pour les rencontrer, les découvrir. Pourtant, le regard de Jill s’était porté sur une petite fille, un peu plus loin, en train de jouer avec un cheval de bois. Elle n’avait même pas levé la tête en entendant les Occidentaux rentrer. La Canadienne s’était alors avancée vers elle et ce fut le coup de coeur. C’était ainsi que Bo-bae avait été choisie pour l’adoption, sans avoir eu à se vendre.

La responsable administrative de l'orphelinat leva son regard sur les deux Occidentaux en haussant un sourcil. Ils venaient vraiment de donner un prénom thai à une petite coréenne ? Comprenaient-ils vraiment ce qu'ils faisaient ? Elle ne répliqua cependant pas. C'était leur choix après tout. Et puis, elle devait avouer que Kalaya restait un très joli prénom.

------------------------------------

”J’avais dit “le poisson saute sur l’herbe” pas “le poison sauve sous l’arbre”. Recommence. “

Kalaya ne disait rien, mais elle n’en souffrait pas moins. Difficile pour la jeune fille, qui venait à peine de découvrir le hangeul, de passer à l’alphabet latin. Elle en comprenait pas les consignes qu’on lui disait, elle parvenait à peine à les lire. Les dessins sur le papier qui formaient les mots étaient moins jolis, plus raides. Alors elle s’entraînait, des heures durant, pour rattraper son retard. C’était ce que Jill avait demandé à la préceptrice qui venait un soir sur deux pendant la semaine et pendant quatre heures le samedi et le dimanche. Hors de question pour la nouvelle mère de voir son enfant s’enfoncer alors qu’elle commençait à peine l’école. Il fallait que la petite s’intègre. Malheureusement, elle avait déjà eu tellement de mal à prononcer ses premiers mots en présence de sa nouvelle famille que Jill avait eu un peu peur en constatant son retard au niveau scolaire. Par chance, la petite fille rattraperait rapidement ses petits camarades.

-------------------------------------

"Kalaya, je te présente ton petit frère, Jin. Jin, voici ta grande soeur, Kalaya. Je suis certaine que vous allez très bien vous entendre."

La jeune fille pencha la tête sur le côté, longtemps indifférente avant d'étirer un petit sourire. Il était mignon, ce petit frère. Il lui ressemblait un peu. Il avait les yeux tout étirés, comme elle. Il avait les mêmes cheveux noirs et raides, les mêmes yeux marron foncé, à  la limite du noir. Il avait la peau un peu plus foncé, par contre. Maman lui annonça qu'il venait du Laos, un pays plus au sud du sien. Elle leur montra sur une carte leurs deux pays respectifs et là où ils habitaient à présent. C’était tout petit comparé à l’immense Canada, même plus petit que la Colombie britannique ! Kalaya observa longuement son nouveau petit frère. Elle était sûre qu’ils allaient bien s’entendre, tous les deux.

--------------------------------------

“Dégage !”
“Maman a dit que c’est à ton tour de mettre la table.”
“Je t’ai dit “dégage”, t’es sourde ou tu comprends toujours pas l’anglais ?”

Kalaya était sur le point de répliquer, mais Jin bondit de son lit et, en deux grandes enjambées, il claqua violemment la porte au nez de sa soeur. La jeune fille soupira et redescendit les escaliers pour aller mettre elle-même la table dans le salon. Finalement, la co-habitation avec Jin s’était révélée plus compliquée que prévue. Si elle avait bien commencé alors qu’il n’était qu’un petit garçon, elle avait rapidement dégénéré à l’entrée dans l’adolescence. Si Kalaya avait su rester calme, à la limite de l’introvertie, Jin s’était découvert une passion pour la rébellion et prenait un malin plaisir à défier toute autorité. Robert et Jill n’intervenaient pas vraiment, sauf si cela commençait à dégénérer. Il fallait laisser le temps au frère et à la soeur de passer ce cap de l’adolescence. Ils ne doutaient pas que Jin et Kalaya redeviendraient les meilleurs amis du monde.

---------------------------------------

“Tu dois vraiment partir si loin, y’a rien à Vancouver ?”
“Non, sinon tu penses bien que j’y serai allée. Mais t’inquiète, petit frère, je reviendrai pour les vacances. Et tu pourras venir me voir.”

Kalaya offrit son plus grand sourire à son petit frère pour mieux cacher ses larmes. Elle le prit alors dans ses bras. Ces dernières années, ils s’étaient rapprochés, surtout depuis que la jeune fille avait commencé à sortir avec des garçons et que ces derniers avaient la fâcheuse tendance à lui briser le coeur.

Elle avait fait le choix d’étudier le vin en observant son père qui, en grand passionné, ne manquait jamais une occasion pour ouvrir une bonne bouteille. Elle en avait découvert l’odeur d’abord, quand il approchait son verre de ses narines. Et puis, il avait accepté qu’elle y  trempe les lèvres, de temps en temps. Au fur et à mesure de ses expériences, elle avait noté dans un petit carnet ce qu’elle pensait, ce qu’elle ressentait. C’était ainsi que tout avait commencé. Elle avait prospecté à l’approche de la fin du lycée et avait trouvé une université canadienne qui pourrait l’accueillir. Le seul souci, c’était qu’elle devait se rendre en Ontario, soit à l’autre bout du pays. Elle était déterminée à réaliser son rêve et ce n’était pas Robert qui allait l’en empêcher. Bien au contraire, il l’encouragea dans cette voix, alors que Jill émettait plus de réserve. Qu’à cela ne tienne, Kalaya lui prouverait de quoi elle était capable.

Elle ne le savait pas encore, mais ces quatre années de licence furent ses meilleures années. Elles lui permirent de s’ouvrir un peu plus au monde, explorant de multiples possibilités, découvrant les choses que beaucoup de jeunes découvraient à cet âge-là. Elle n’a jamais regretté chacun de ses choix, puisqu’ils avaient fait d’elle ce qu’elle était aujourd’hui.

------------------------------------------

Ses mains tremblaient dans son dos qu'elle tentait de tenir le plus droit possible. Derrière elle, elle sentait le regard de son instructeur qui lui glaçait la colonne vertébrale. Dans le restaurant étoilé, la table tout entière la regardait, attendant son jugement. L'asiatique prit une profonde inspiration, tentant de calmer les battements de son coeur et de reprendre ses esprits. Elle finit par ouvrir la bouche. Pour un curry, je vous conseillerai un vin blanc assez aromatique pour vous permettre de savourer l'épice ainsi que votre agneau. Nous avons justement un splendide Gewurztraminer, cuvée Laurence 2002 de Colette Faller à vous proposer. Le mari était sous le choc. Il ne savait pas vraiment quoi répondre, impressionné par ce que venait de lui proposer ce petit bout de femme à la bouille juvénile. Dans son dos, Kayala entendit le stylo de l'instructeur s'activer. Le couple choisi le Gewurz, impatient de goûter à l'appétissant repas que semblait leur avoir promis la jeune sommelière en fin de formation. Il va sans dire qu'elle eut son diplôme haut la main.

Elle réussit par la même occasion à décrocher son premier emploi dans l’État voisin, à Montréal. Les premiers temps furent laborieux. Montréal, c’était au Québec et le Québec avait la fâcheuse - c’est elle qui le dit - réputation de parler le français plutôt que l’anglais. La jeune femme apprit quelques mots, le vocabulaire de base apprit sur le tas pour se faire comprendre. Rien de bien fameux qui ne l’aiderait pour sa vie future.

-----------------------------------------

“Dubaï ? Mais c’est trop cool, félicitations !”
“Merci.”
“Tu pars quand ? Il faut qu’on fête ça !”
“... Demain ?”
“... T’es pas sérieuse ? Ça fait des mois qu’on t’a pas vue !”
“Je sais, mais c’est une opportunité en or ! Promis, je serai là pour…”
“Pas la peine de gâcher ta salive à faire des promesses que tu ne tiendras pas. Félicitations encore et à un de ces quatre alors… peut-être.”
“Jin, attends, je…”

C’était peine perdue, son frère venait de raccrocher. La jeune sommelière soupira longuement. Il était vrai que c’était soudain, les choses s’étaient passées très vite pour elle aussi. La veille au soir, elle faisait son service dans son restaurant à Montréal, passant de table en table pour s’assurer que les convives étaient satisfaits, pour prodiguer quelques conseils, pour aider dans les choix. Et puis, il y avait cette table. Trois personnes, des hommes. L’un était en costume, les autres en sorte de robes blanches avec un foulard sur la tête, cerclé de noir pour le faire tenir. Des Émiratis, elle aurait pu le parier. Elle sentait leur regard dans son dos tandis qu’elle avançait gracieusement. Elle captait un regard lorsqu’elle osait tourner la tête vers eux. Et puis, finalement, l’homme en costume lui avait fait signe de venir. Il s’était présenté, puis ses acolytes, des futurs propriétaires d’un restaurant à Dubaï qui étaient en quête de partenaires. Ils pensaient avoir trouvé en elle la personne qui leur fallait pour s’occuper du vin. Kalaya demanda à réfléchir mais c’était finalement le jour suivant qu’elle avait donné sa démission à Montréal pour préparer son voyage dans les Émirats Arabes Unis.

-------------------------------------------

Que tout le monde cesse ce qu’il est en train de faire, j’ai quelqu’un à vous présenter.

Kalaya fixait avec insistance le maître d’hôtel qui s’adressait au reste de l’équipe présente. Il parlait français - normal dans un restaurant à Paris -, rapidement et avec un accent incompréhensible. Ce n’étaient pas les Québécois de Montréal. L’homme d’un certain âge présenta la jeune femme à la brigade. Kalaya les observa un à un, le regard fier. Dans leurs yeux, elle savait déjà ce qu’ils se disaient. “C’est une blague ?” “Tu crois qu’elle a couché avec le patron pour être embauchée ?” “Si ça se trouve, elle a jamais bu un vrai vin de sa vie”. Elle le savait, ce ne serait pas facile de se faire accepter, mais elle y arriverait. Après tout, elle avait bien réussi à Montréal et à Dubaï. Encore une fois, c’était un patron d’hôtel qui avait fait le déplacement à Dubaï après qu’une de ses connaissances lui avait vanté les mérites d’une petite asiatique à la bouille d’ange qui parvenait à associer les vins comme personne. Le Parisien avait donc tenu à voir le prodige et il avait finalement cédé à la tentation de lui proposer un emploi. Son sommelier actuel partait à la retraite et il avait besoin de quelqu’un pour le remplacer. Et ce quelqu’un, il voulait que ce soit elle. Encore une fois, Kalaya se donna le temps de la réflexion. Elle lui avait expliqué qu’elle ne comprenait pas le français, mais il l’interrompit en lui disant qu’elle l’apprendrait en temps voulu et que ce n’était pas un problème. Elle avait finalement accepté pour s’envoler vers Paris, accompagnée de son nouveau patron.

Et puis, au milieu de toutes ces questions qu’elle pouvait entendre, même si elles ne lui étaient pas directement posées, son regard croisa celui d’un homme qui ne semblait pas se poser de questions stupide sur le pourquoi de l’existence de la parité dans ce monde. Il était un peu plus en retrait dans la cuisine, dans la section des desserts. Une voix s’éleva pour lui beugler les choix des clients et il s’exécuta, quittant à contrecoeur son poste d’observation. La jeune sommelière fronça les sourcils avant de se remettre au travail. Et puis, un soir où ils avaient prévu un nouveau dessert, Kalaya se présenta à Pierre pour discuter avec lui des saveurs qu’il allait mettre dans sa création. Au fil des discussions, ils se rapprochèrent, toujours un peu plus chaque jour, en même temps que grandissaient les sentiments.

-------------------------------------------

“Kaya, j’ai quelque chose à te dire…”
“Oui ?”
“Écoute, ça fait 4 ans qu’on se connaît, 4 ans que tu partages ma vie. 4 années de bonheur, de joie. Tu es la cerise sur le gâteau de ma vie, le coup de chalumeau sur ma meringue, et je vais arrêter là les comparaisons avec la pâtisserie parce que c’est vraiment lourd en réalité. Bref, je tenais à te demander quelque chose. Voudrais-tu passer les 4 prochaines années à mes côtés, et les 4 suivantes, et celles encore d’après, et encore, et encore ? Kalaya, veux-tu m’épouser ?”

L’Asiatique resta sans voix, fixant longuement son petit ami qui venait de se mettre à genou devant elle, présentant un écrin de velours refermant une magnifique bague en or blanc sertie de diamants. Elle étira alors un immense sourire avant de hocher la tête, ses cordes vocales refusant catégoriquement de fonctionner. Le pâtissier la prit alors dans ses bras pour la soulever de terre et la faire tourner avec lui. Il finit par lui passer la bague au doigt et ils s’embrassèrent sous les acclamations des serveurs du restaurant, face à la baie vitrine qui offrait une vue imprenable sur la capitale française. Kalaya avait du mal à y croire. Elle allait se marier. Marier.

--------------------------------------------------

Son regard se perdit sur le panneau d’affichage. Trop de textes, trop d’indications et aucun moyen de deviner l’ombre d’un choix. L’adrénaline n’était pas encore retombée, mais elle se sentait déjà submergée par l’émotion et la peur. Qu’est-ce qui lui avait pris ? Pourquoi avait-elle attrapé le sac qu’elle avait préparé pour sa nuit de noce, claqué la porte de l’appartement conjugal en y laissant téléphone et ordinateur. Elle avait glissé le liquide qui lui restait dans la poche de son jeans et ses cartes de crédit dans son sac avant de quitter l’immeuble et de haler le premier taxi qui passait. Elle avait néanmoins pris la peine de laisser un petit mot à l’intention de Pierre : “Désolée, j’ai besoin de réfléchir”. Dans le flou le plus total, elle entendit sa voix demander à être déposée à l’aéroport Charles de Gaulle. Elle paya généreusement le chauffeur et s’engouffra dans le terminal. Elle s’était assise sur un des rares sièges libres et n’en avait pas bougé depuis.

Finalement, son choix se porta sur un endroit qu’elle ne connaissait que trop bien : Dubaï. Elle connaissait quelqu’un qui pourrait l’héberger sans poser de question. Elle demanda un billet pour le premier vol disponible et embarqua rapidement. Elle passa quelques jours dans la ville en plein milieu du désert. Pendant son séjour, elle fit jouer certains contacts : elle voulait s’éloigner encore, elle avait besoin de temps pour réfléchir. Un ami sommelier lui répondit rapidement qu’ils recherchaient une barmaid dans l’hôtel où il travaillait. Ce n’était pas grand chose, mais c’était mieux que rien si elle voulait commencer quelque part. La jeune femme n’hésita pas. Elle fit sa demande de visa auprès des autorités compétentes et embarqua dans le premier avion qu’elle put prendre. Direction : Crystal Cove, Californie. Ça allait lui fait tout drôle de vivre dans un monde anglophone.

-----------------------------------------------------

LE COIN DES FEIGNASSES

Chronologie:
15 avril 1980 - naissance (mère: Ae-Sook (1953), père: Bon-hwa(1950)).
1984 (4 ans) - part avec sa tante (Ae-Cha) en Corée du Sud, s'installe à Paju.
1987 (7 ans) - mort de la tante, adoption par la famille Davis (Jill et Robert) de Vancouver.
1990 (10 ans) - arrivée de Jin (9 ans) chez les Davis
1996 (16 ans) - découvre la vérité sur elle
1999 (19 ans) - commence ces études à la Brock University, Ontario
2003 (23 ans) - obtient son Bachelor en "Oenologie et viticulture" et enchaîne avec un poste dans un restaurant gastronomique à Montréal
2005 (25 ans) - trouve un travail à Dubaï
2009 (29 ans) - rencontre Pierre (35 ans) dans le restaurant où ils travaillent et commence une relation avec lui
2013 (33 ans) - Pierre lui fait sa demande en mariage dans le restaurant "Le Jules-Verne" lors de leur anniversaire
2015 (35 ans) - s'enfuit la veille de son mariage pour les États-Unis, plus précisément Los Angeles, Californie

Points à savoir:
• parle couramment anglais (accent canadien) et français (léger accent anglophone)
• comprend le coréen de Séoul parlé et écrit, l’expression est un exercice un peu plus compliqué
• est une grande fan de © (Circle C), un groupe de rock alternatif des années 90. Elle est d’ailleurs sortie avec le bassiste pendant un temps
• s’est prise de passion pour le vin blanc
• est devenue exigeante en matière de pâtisserie
• possède un porte-clé avec un panda en peluche et une grenouille dont les yeux gélatineux sortent de sa tête lorsqu’on appuie dessus
• a fait du tangsudo pendant 8 ans et continue de faire du taekkyon (tous deux arts martiaux coréens) pour se détendre
• porte toujours sa bague de fiançailles (photo), trop perdue pour se décider à la retirer
• se maquille assez peu dans la vie de tous les jours, elle fait des efforts quand elle travaille



Dernière édition par Kalaya Davis le Mer 17 Juin - 23:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


MESSAGES : 1642
ARRIVEE LE : 11/04/2015
PSEUDO : jolly roger. (Flora)
DOUBLE COMPTE : Jasper & Clarence
AVATAR : dakota johnson
CREDITS : avatar - .liloo_59 | signature - anaëlle. | gifs - tumblr.
AGE : 25 ans
ETUDES/METIER : pâtissière spécialisée en cupcakes, gérante de Let them eat cake! et photographe d'investigation à ses heures perdues

MessageSujet: Re: Kalaya | Is it me that you see when you fall asleep?   Lun 15 Juin - 23:32

bienvenuuuuuuuuue I love you
ohlalala, j'approuve graaaave l'avatar bril

bonne chance pour ta fiche si tu as des questions surtout n'hésite pas I love you

_________________
Call me Wanda

shut up, don't care and eat a cupcake !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalcove.forumactif.org/t101-amanda-wheeler-call-me-wa
avatar


MESSAGES : 2668
ARRIVEE LE : 01/03/2015
PSEUDO : gg julio.
AVATAR : ollie loudon.
CREDITS : (c) sweet disaster.
AGE : vingt-sept ans.
ETUDES/METIER : directeur d'une agence de détective privés.

MessageSujet: Re: Kalaya | Is it me that you see when you fall asleep?   Lun 15 Juin - 23:47

Jamiiieeeeeeeeeeeee auscours auscours auscours En plus j'adore ton pseudo, j'ai trop hâte d'en voir plus ! giii
BIENVENUE miss, si t'as des questions n'hésite surtout pas

_________________


Barre-toi, casse-toi je t'ai dit. Qu'est-ce qui te faut de plus, t'en n'as pas vu assez. Et arrête de me regarder comme ça. T'as rien écouté, t'as rien compris. Comment je dois te le dire pour que ça imprime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalcove.forumactif.org/t38-isak-pearson-jesus-may-lov
avatar


MESSAGES : 799
ARRIVEE LE : 11/04/2015
PSEUDO : chuu (cora).
DOUBLE COMPTE : gemma, la fleuriste amnésique.
AVATAR : emma watson.
CREDITS : future mrs. payne.
AGE : vingt-cinq ans.
ETUDES/METIER : bibliothécaire.

MessageSujet: Re: Kalaya | Is it me that you see when you fall asleep?   Lun 15 Juin - 23:48

jaaaamiiiiie geuh
bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche! I love you

_________________
once upon a time.
après tout, certains disent que les plus belles histoires d'amour sont celles qu'on n'a pas eu le temps de vivre. peut-être que les baisers qu'on ne reçoit pas sont aussi les plus intenses.
(gif tumblr./code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalcove.forumactif.org/t98-elliott-are-we-all-lost-st
avatar


MESSAGES : 1326
ARRIVEE LE : 16/03/2015
PSEUDO : sugar slaughter (elia)
DOUBLE COMPTE : cullen, bridget
AVATAR : emily browning
CREDITS : (c) Astoria
AGE : vingt-six ans
ETUDES/METIER : cambrioleuse

MessageSujet: Re: Kalaya | Is it me that you see when you fall asleep?   Mar 16 Juin - 0:26

haaaan jamie giii il va nous falloir un lein OBLIGATOIREMENT viensla en tout cas bienvenue et bon courage pour ta fiche inlove si tu as des questions n'hésite pas et je te réserve la belle jamie pour trois jours gnia (vu que les deux autres boulets l'ont pas fait )

_________________

❝ one last thrill ❞
one last thrill and always it seemed to feel so right. what i'd give for one taste of one last thrill before i die. i wanna feel what i felt before. i wanna know there's something more 'cause the devil down in me, it never dies. i wanna revel in ecstasy. i want that drug down at me, wanna live just like i'm dying. i don't wanna let this moment pass me by.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


MESSAGES : 23
ARRIVEE LE : 15/06/2015
PSEUDO : moony
AVATAR : Jamie Chung
CREDITS : Tak
AGE : 35 ans

MessageSujet: Re: Kalaya | Is it me that you see when you fall asleep?   Mar 16 Juin - 10:35

Merciii les chouuuus bril
Waaaah y'a trop de gens qui veulent que je leur pose des questions, je vais jamais pouvoir choisir moi reflex

Kirby (je rigole comme une autruche dans mon bureau en lisant ton prénom, désolée) > Pas de souci pour le lien, je suis très ouverte, j'accepte tout le monde

Bon, j'espère que vous aimez la lecture, les dudes, parce que j'essaye de faire court mais j'ai pleins de choses à dire en fait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


MESSAGES : 588
ARRIVEE LE : 19/04/2015
PSEUDO : fairy sissi (cynthia)
DOUBLE COMPTE : aries & amaryllis
AVATAR : jenna coleman la plus magnifique
CREDITS : merenwen
AGE : 28 ans
ETUDES/METIER : assistante d'éducation + diseuse de bonne aventure pour combler les fins de mois

MessageSujet: Re: Kalaya | Is it me that you see when you fall asleep?   Mar 16 Juin - 12:08

JAMIIIIIIIIE oui oui oui

Il va nous falloir un lien, je l'aime trop cette fille

bienvenue

_________________
9 jours la vie c'est du velours
That’s because you’re a control freak who has lost control.  I feel the same way when I’m around you.  That’s what falling for somebody is.  It’s being vulnerable.  It’s giving up control. -byendlesslove


don't mess with me:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalcove.forumactif.org/t320-radioactive-freya
avatar


MESSAGES : 23
ARRIVEE LE : 15/06/2015
PSEUDO : moony
AVATAR : Jamie Chung
CREDITS : Tak
AGE : 35 ans

MessageSujet: Re: Kalaya | Is it me that you see when you fall asleep?   Mar 16 Juin - 12:19

Merciiiii (Jenna Coleman est trop choupie en plus bril )

Vous en faites pas, je vous inviterai tous sur ma fiche de liens et on fera une grosse party avec des ballons et tout et tout gnia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


MESSAGES : 2668
ARRIVEE LE : 01/03/2015
PSEUDO : gg julio.
AVATAR : ollie loudon.
CREDITS : (c) sweet disaster.
AGE : vingt-sept ans.
ETUDES/METIER : directeur d'une agence de détective privés.

MessageSujet: Re: Kalaya | Is it me that you see when you fall asleep?   Mar 16 Juin - 12:53

T'inquiete pas pour ça kirby adore les gros pavés siffle

_________________


Barre-toi, casse-toi je t'ai dit. Qu'est-ce qui te faut de plus, t'en n'as pas vu assez. Et arrête de me regarder comme ça. T'as rien écouté, t'as rien compris. Comment je dois te le dire pour que ça imprime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalcove.forumactif.org/t38-isak-pearson-jesus-may-lov
avatar


MESSAGES : 23
ARRIVEE LE : 15/06/2015
PSEUDO : moony
AVATAR : Jamie Chung
CREDITS : Tak
AGE : 35 ans

MessageSujet: Re: Kalaya | Is it me that you see when you fall asleep?   Mar 16 Juin - 14:27

*va écrire encore plus alors hihi *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


MESSAGES : 31
ARRIVEE LE : 14/06/2015
PSEUDO : astronaut.
AVATAR : jack falahee.
CREDITS : avatar (timeless) sidebar (gaynseys) sign (omgmonaghan) lyrics (pulp).
AGE : 26 yo.
ETUDES/METIER : cambrioleur, hackeur.

MessageSujet: Re: Kalaya | Is it me that you see when you fall asleep?   Mar 16 Juin - 17:41

Bienvenue sur le forum
Bon courage pour ta fiche ! viensla

_________________

AMERICAN BIZARRE

we like driving on a saturday night, past the leisure centre, left at the lights. we don't look for trouble but if it comes we don't run. looking out for trouble is what we call fun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalcove.forumactif.org/t706-buzz-joyrider
avatar


MESSAGES : 23
ARRIVEE LE : 15/06/2015
PSEUDO : moony
AVATAR : Jamie Chung
CREDITS : Tak
AGE : 35 ans

MessageSujet: Re: Kalaya | Is it me that you see when you fall asleep?   Mar 16 Juin - 19:27

Buzz l'éclair à la rescousse *sort*

Plus sérieusement....... Jaaaaaaaack et ce giiiiif

Merci pour la bienvenue et la force pour finir mon histoire bril
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


MESSAGES : 1326
ARRIVEE LE : 16/03/2015
PSEUDO : sugar slaughter (elia)
DOUBLE COMPTE : cullen, bridget
AVATAR : emily browning
CREDITS : (c) Astoria
AGE : vingt-six ans
ETUDES/METIER : cambrioleuse

MessageSujet: Re: Kalaya | Is it me that you see when you fall asleep?   Jeu 18 Juin - 0:44

validation
bienvenue chez les fous




Félicitations, tu fais désormais partie de la famille de Crystal Cove Les fous t'accueillent à bras ouverts, parce que plus on est de fous ... Voici quelques petites étapes pour bien t'intégrer au forum, et procéder à une bonne gestion de ton personnage dès le départ. Pense d'abord à aller faire un tour du côté des fiches de liens afin de poster ta fiche et pouvoir recenser ton personnage par la suite dans le répertoire des personnages et de te faire des amis et des relations pour RPer parmi nous. Mais si l'inspiration ne viens pas, n'hésite pas à aller faire un tour à la loterie du RP pour commencer à écrire avec un partenaire et une situation choisis au hasard ! Si tu recherches quelqu'un en particulier, n'hésite pas à poster un scénario. Et surtout, jette un coup d’œil régulier aux demandes de liens avant inscription pour aider les nouveaux membres, c'est toujours plus sympa. On t'attend dans le flood et les jeux pour sympathiser avec les membres déjà présents gnia
Pour finir, n'oublie pas de consulter les mystères pour essayer de résoudre l'enquête, et les intrigues pour t'amuser avec les autres membres et marquer des points !
Si tu as la moindre question, les administratrices de Crystal Cove se feront une joie de t'éclairer.
AMUSE TOI BIEN DANS CE NOUVEAU CHEZ TOI gaa

_________________

❝ one last thrill ❞
one last thrill and always it seemed to feel so right. what i'd give for one taste of one last thrill before i die. i wanna feel what i felt before. i wanna know there's something more 'cause the devil down in me, it never dies. i wanna revel in ecstasy. i want that drug down at me, wanna live just like i'm dying. i don't wanna let this moment pass me by.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Kalaya | Is it me that you see when you fall asleep?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Kalaya | Is it me that you see when you fall asleep?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CRYSTAL COVE :: PASSEPORT :: welcome to crystal cove :: enjoy your stay-