Partagez | 
 

 Les retrouvailles ft Freya Greene

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar


MESSAGES : 156
ARRIVEE LE : 15/05/2015
PSEUDO : Maddy
AVATAR : Sebastian Stan
CREDITS : ©
AGE : 28 ans
ETUDES/METIER : Sergent-Chef

MessageSujet: Les retrouvailles ft Freya Greene   Dim 17 Mai - 22:55


Les retrouvailles
Freya & Selwyn


Hmph.. le réveil fut loin d'être facile pour Selwyn. Les rayons du soleil venaient de détruire ses yeux sûrement pour le restant de sa vie. Il était maintenant aveugle et devait marcher avec un chien et des lunettes de soleil. Pourtant lorsqu'il ouvrit les yeux il distingua parfaitement bien le mur rouge velours de sa chambre d'hôtel et se disait qu'au final être aveugle c'était pas si mal. Il n'aimait vraiment pas cet hôtel, il n'aimait pas ce lit, ni cette journée d'ailleurs. Il tourna la tête et aperçu le radio réveil qui affichait "12h42". Et merde, en plus d'avoir dormit comme un bébé il avait raté le petit dej'. Il se mit sur le dos et avait envie d'un croissant. Mais si il en voulait un il n'avait plus qu'à se traîner jusqu'à la boulangerie. D'habitude il aurait attendu le midi pour manger, mais il avait envie de sucré. Il prît donc son courage à deux mains et enfila des vêtements propres. Il fit un saut à la salle de bain pour être à peu près présentable et sortit de l'hôtel. Les rues étaient désertes, les gens étaient soit dans les restaurants, soit en train de faire du shopping. Le jeune homme lui était un peu perdu dans ses pensées et songeait à quitter la ville. D'après ses sources Freya aurait déménagé à New York après l'annonce de sa mort. Très franchement cela ne lui ressemblait vraiment pas, mais après tout c'était la seule piste qu'il avait. Cet après midi il tenterait le centre ville, c'était un Samedi et la plupart des gens se rendaient au centre commerciale, bien que Freya était plutôt du genre à aller à la bibliothèque.

Arrivé au coeur même de la ville Selwyn rentra dans la première boulangerie qu'il croisa. Elle non plus n'échappait pas à la règle, elle était blindée de monde. Selwyn se mit donc dans la queue qui mesurait au moins 100 mètres ! Quelques minutes plus tard il s'installa devant la bâtisse pour déguster sa viennoiserie bien méritée. Il était à l'ombre d'un arbre et pour une fois, depuis longtemps, il se sentait bien. Il resta assis à rêvasser pendant une dizaine de minutes quand il reprit la direction de la boulangerie. Et oui il avait encore faim mais cette fois il s'était mit en tête d'acheter un panini. En entrant il remarqua que la foule avait franchement diminuée et qu'il restait maintenant 4-5 personnes. Une fois son sandwich en main il se retourna vers la sortie et bouscula une demoiselle. Il laissa même échapper son sac qui contenait son sandwich. Il le ramassa et tourna une jolie phrase pour s'excuser.

"Désolée ma chère je ne vous avais pas v.."

Il ne finit pas sa phrase. Il venait de plonger son regard dans le sien et tout s'arrêta. Il sentit sa respiration s'accélérer d'un coup et commença à bégayer.

"F..fr..Freya ?"
AVENGEDINCHAINS






_________________
Gunslinger
Yeah, you've been alone
I've been gone for far too long
But with all that we've been through
After all this time I'm coming home to you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


MESSAGES : 588
ARRIVEE LE : 19/04/2015
PSEUDO : fairy sissi (cynthia)
DOUBLE COMPTE : aries & amaryllis
AVATAR : jenna coleman la plus magnifique
CREDITS : merenwen
AGE : 28 ans
ETUDES/METIER : assistante d'éducation + diseuse de bonne aventure pour combler les fins de mois

MessageSujet: Re: Les retrouvailles ft Freya Greene   Ven 22 Mai - 22:05



Ta matinée a été longue, une vraie routine. Tu t'es levée sur le pied de guerre, prête à affronter cette matinée. Tu t'es dépêchée de préparer un petit déjeuner digne de ce nom pour ta fille et sans plus tarder, tu l'as habillée avec cette petite robe pastelle qu'elle voulait tant mettre depuis un moment. Un passage aux toilettes et hop vous étiez parties, direction l'hôpital. Rendez-vous avec l'hématologue qui vous a sorti exactement le même discours que d'habitude puis rendez-vous au laboratoire pour une prise de sang. Ava a pleuré pendant celle-ci. Elle a toujours détesté les prises de sang et tu as beau essayé de tenter de lui changer les idées pendant qu'on lui prélève son sang, rien n'a jamais semblé marché. C'est pour cela que tu lui as promis de vous arrêter à la boulangerie pour lui prendre quelque chose à manger. Te voilà donc dans les rues de Crystal Cove à la recherche de la boulangerie Bakery From de Blue Lagoon. Les rues sont relativement vides et tu te doutes qu'ils sont tous au restaurant en train de déjeuner quelque chose. Ava quant à elle s'extasie sur tous les pigeons qu'elle croise et c'est avec un rire que tu lui affirmes que oui, les deux pigeons qu'elle te montre du doigts, sont surement de la même famille. Vous arrivez finalement à la boulangerie et vous vous engouffrez dans celle-ci. Tu tiens la main à ta petite fille et tu l'écoutes t'annoncer qu'elle souhaiterait un pain au chocolat, un croissant, une pain aux raisins, un chausson aux pommes. Toute la boulangerie, en gros. Tu lui affirmes que c'est impossible et elle conteste en boudant doucement. Tu ris. Mais, à ce moment-là, pendant que tu t'avances dans la boutique, quelqu'un te rentre dedans. T'es sur le point de te mettre à jurer, oubliant un instant Ava qui regarde la scène mais la voix de cette personne te pétrifie sur place. Cette voix. Tu la reconnaîtrais entre mille. Seulement, c'est impossible. Selwyn est censé être mort, même si l'US Army n'a jamais retrouvée son corps. Tu secoues imperceptiblement la tête, te disant qu'il est peut-être temps que tu passes réellement à autre chose. Tu imagines encore entendre la voix de l'homme que tu as tant aimé. Autant dire que t'es entrain de devenir tarée et que toute personne saine d'esprit aurait fait son deuil depuis longtemps. Mais, tu ne peux pas. Cela t'est impossible. Pas tant que tu n'auras pas un corps sur lequel pleurer. Pourtant, tu as l'impression que cette fois-ci est différente. Et tu as raison. Effectivement, quand tu relèves les yeux, ton monde semble s'arrêter. Ton cœur rate un battement et la plaie mal cicatrisée semble se rouvrir vivement. C'est impossible. Selwyn ne peut pas être devant tes yeux, vivant, sain et sauf. Pourtant, les yeux qui te scrutent, sont bien les siens. Tu les reconnaitrais entre mille, ses yeux qui t'ont tant fait chavirer à l'époque, les yeux dont ta fille a hérité. Mais, il te semble que quelque chose a changé dans son regard. Tu ne saurais dire quoi. Pendant un court instant, tu espères être tombée sur un sosie de ton ex petit ami. Cependant, l'entendre bégayer ton prénom finit de mettre un terme à tes doutes. Ton cœur se serre. Quelque chose te fait mal. Ta respiration se fait difficile. Tu le fixes, sous le choc. Tu ne sais pas quoi dire, tu es partagée par un tas de sentiments contradictoires et tu détestes ça. Tu es à la fois heureuse de le savoir en vie et perdue justement de le revoir en face de toi. C'est douloureux. Pour une fois dans ta vie, tu n'as absolument pas prévu ce qu'il est entrain de passer. Il te semblait que tu étais en bonne voie pour faire ton deuil, après cinq ans de tentatives désespérées à essayer. Et le voilà qu'il débarque, en pleine forme visiblement. Subitement, tu sens une vague de colère monter en toi. Il était vivant pendant tout ce temps. A faire tu ne sais quoi, tu ne sais où. Et l'armée n'a même pas pris la peine de te prévenir. Tu ne sais pas à qui tu en veux le plus en cet instant. Peut-être au monde entier. C'est tellement étouffant de ressentir autant d'émotions à la fois que tu dois avoir l'air perdu. Finalement, tu arrives enfin à prononcer quelques mots. Un surnom, plus particulièrement, comme un murmure. « Sarge… » Tu n'as pas prononcé son surnom depuis une éternité. Tu as l'impression que ça date d'un autre monde. T'es perdue. Tu ne comprends rien à la situation et tu n'aimes pas ça. Parce que tu ne sais pas comment réagir. Fort heureusement pour toi, ta fille reste ton point d'accroche à la réalité et quand celle-ci commence à tirer sur ta main, impatiente, tu reprends tes esprits. « Maman, zai faim. » Tu quittes les yeux du père de ta fille et te concentres sur ta perle rare. Tu lui adresses un petit sourire tremblant. Ses yeux ressemblent à la perfection aux yeux bleus de Selwyn que ça en est déroutant. Elle te regarde avec ses grands yeux innocents et tu reprends pieds. Du moins, un instant. « Oui, ma chérie, on y va. » Cependant, tu ne peux pas laisser Selwyn comme ça, sans avoir la moindre explication à sa présence à Crystal Cove. Tu as besoin de savoir. Tu ne supporterais pas de rester dans le flou encore longtemps, maintenant que tu connais la vérité, pas cette vérité qui affirmait sa mort factice. « Je… Je vais chercher quelque chose à manger pour ma fille, je reviens. » Annonces-tu à Selwyn. A ce moment-même, quelque chose te frappe en plein visage, au sens figuré du terme. Ta fille est aussi la sienne et il va falloir lui annoncer la nouvelle. Mais, pas maintenant. Pas temps que tu n'auras pas eu tes explications bien méritées. Peut-être que là, tu prendras ton courage à deux mains pour lui annoncer qu'il a une fille. En attendant, tu préfères acheter la viennoiserie à Ava plutôt que te confronter à ce regard déroutant, ce regard que tu pensais ne jamais revoir.

_________________
9 jours la vie c'est du velours
That’s because you’re a control freak who has lost control.  I feel the same way when I’m around you.  That’s what falling for somebody is.  It’s being vulnerable.  It’s giving up control. -byendlesslove


don't mess with me:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalcove.forumactif.org/t320-radioactive-freya
avatar


MESSAGES : 156
ARRIVEE LE : 15/05/2015
PSEUDO : Maddy
AVATAR : Sebastian Stan
CREDITS : ©
AGE : 28 ans
ETUDES/METIER : Sergent-Chef

MessageSujet: Re: Les retrouvailles ft Freya Greene   Ven 22 Mai - 23:46


Les retrouvailles
Freya & Selwyn



Selwyn resta complètement sous le choc. Ça y est, elle était devant lui, la femme qu'il aimait depuis toujours, il pouvait enfin la contempler sentir son souffle, il était entrain de rêver c'était impossible autrement. Sa voix n'avait pas changée et il hésita  fondre en larmes dans cette boulangerie. C'était un vrai miracle. Mais bon pleurer n'était pas tellement son genre. Il voulait que le temps s'arrête maintenant, qu'il crève en regardant ses yeux, ceux qu'il avait vu en rêve, ceux qu'il trouvait si splendide. Il se sentit tressaillir lorsqu'il entendit un mot. Un mot qu'il redoutait tant. Il n'était pas complètement idiot, Freya était une femme magnifique, puis Selwyn avait disparu pendant cinq ans. Il se doutait bien qu'elle avait refait sa vie mais il espérait tellement, égoïstement, qu'elle l'avait attendu. Il regarda la petite fille avec beaucoup de tendresse. Une tendresse qui l'étonna lui même. Elle était si petite et puis on ne va pas se mentir elle était vraiment adorable. Il avait vu de nombreuses photos de Freya quand elle était enfant et la petite fille lui ressemblait énormément. Alors elle était mère. Apparemment son deuil c'était bien passé vu l'âge "avancé" de la jeune fille.. elle avait du l'attendre quoi six mois ? Puis elle avait dût noyer son chagrin avec un autre puis cette petite fleure était née. Freya adopta une attitude maternelle avec la petite et reporta son regard vers lui. Elle lui demanda de l'attendre et il ne savait vraiment plus quoi faire. Il pouvait toujours prendre ses jambes à son cou et fuir le plus loin possible d'elle, puis refaire sa vie en Australie ? Mais non, il voulait absolument récupérer sa vie d'avant, même si elle devait être mariée. Oh la bague.. cette fichue bague qu'il avait achetée pour la demander en mariage. Il l'avait gardée avec lui et il ne l'avait jamais retrouvée. Il s'en voulait de l'avoir perdue.. enfin elle  était en train de marcher vers la petite queue. Il toucha doucement sa main pour l'interpeller. Il fut prit d'un frisson et se mordit la lèvre.

"Je.. t'attends dehors je vais prendre un banc.. comme ça ta fille pourra.. s'asseoir pour manger."

Bon, il avait un peu de temps avant que Freya ne sorte avec sa fille. Il s'assit sur un banc près de la fontaine et prit une grande respiration. Il regarda ses pieds, en fait il était complètement perdu. Après tout à quoi ça servait tout ça hein ? Elle l'avait oublié depuis perpette et puis maintenant ils pourraient quoi ? Redevenir amis ? Selwyn ne le supporterait pas. Il ne pourrait pas rester à côté de cette femme jusqu'à la fin de sa vie sans avoir quelque chose de plus qu'une simple amitié. Il était une des seules choses qui lui restait sur cette Terre, elle était de loin la plus importante et elle lui filait entre les doigts. C'était forcément une mauvaise blague, ou un cauchemar. Comment avait il put être aussi con ? Il jeta un coup d'oeil à la boulangerie , la petite était en train de prendre sa viennoiserie. Il frisait la crise d'angoisse, Freya lui demanderait des explications, et lui devrait faire dans le soft pour la petite sans pour craquer pour autant devant Freya, ce qui serait complexe sachant que la seule fois où il avait raconté ça il avait été incapable de parler pendant quelques jours. Il jeta son panini qu'il avait acheté quelques minutes avant, il n'avait plus faim en plus il s'était écrasé aux pieds de son ex petite amie. Son ex.. ça faisait bizarre de l'appeler comme ça, peut être parce qu'ils n'avaient jamais rompus ? Enfin pas conventionnellement du moins.

Il entendit les pas de la petite fille se rapprocher, des petits pas rapides et légers un peu devant sa mère. Il leva les yeux vers la petite fille qui s'assit sur le banc laissant une place entre elle et Selwyn. Il sourit doucement à la petite et regarda sa viennoiserie.. bon choix ! Il lança un regard à Freya qui le regardait un peu bizarrement. Soit c'était un côté protecteur via sa fille, comme si il allait la bouffer, même si c'était celle d'un autre, il restait humain, il ne pourrait pas faire de mal à une petite chose aussi mignonne. Ou alors c'était le choc, mais là il ne savait pas lequel des deux l'était le plus. Il regarda la jeune femme, incapable de dire un mot et lui fit signe de lui asseoir. Il soupira doucement et affronta doucement son regard.

"Je..Freya.."



AVENGEDINCHAINS

_________________
Gunslinger
Yeah, you've been alone
I've been gone for far too long
But with all that we've been through
After all this time I'm coming home to you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


MESSAGES : 588
ARRIVEE LE : 19/04/2015
PSEUDO : fairy sissi (cynthia)
DOUBLE COMPTE : aries & amaryllis
AVATAR : jenna coleman la plus magnifique
CREDITS : merenwen
AGE : 28 ans
ETUDES/METIER : assistante d'éducation + diseuse de bonne aventure pour combler les fins de mois

MessageSujet: Re: Les retrouvailles ft Freya Greene   Lun 25 Mai - 15:37



Tu avances doucement dans la file d'attente pendant que ta fille te parle. Tu n'écoutes pas un mot de ce qu'elle te dit, bien trop occupée à réaliser que Selwyn, ton Selwyn , celui que tu as tant pleuré, est bel et bien vivant. Cela te paraît impossible. Un jour, on t'annonce qu'il est très certainement mort. Puis, le revoilà, sain et sauf. Si la colère t'est montée en une fraction de secondes, l'envie de pleurer la remplace aussi prestement qu'elle est apparue. Tu n'y crois pas. C'est impossible. Seulement, tu ne crois pas au fantôme. Le problème, c'est que cette situation est loin d'être rationnelle. C'est perturbant. Un tas de sentiments se bouscule en toi et tu ne sais comment réagir. Doucement, la main de ton ancien compagnon touche la tienne et tu frissonne. Ce contact, tu ne l'a jamais oubliée. Sa peau contre la sienne. Tu plantes ton regard dans l'océan de ses yeux et comme s'il avait noyé tes prunelles chocolat, tes yeux s'humidifient. Tu n'aurais jamais cru le revoir un jour, en chair et en os. C'est juste irréel. C'est ça. T'es entrain de rêver en fait. C'est la seule explication logique tu trouves sur le moment. Selwyn n'apparaît que dans tes rêves, bien que moins nombreux depuis quelques temps. Comme si quelque chose ou quelqu'un avait réussi à commencer à te faire oublier cette cicatrice qui saigne désormais à plaie béante, sensation loin d'être la plus agréable possible. Tu hoches doucement la tête, marquant ton accord et tu reportes ton attention sur la file d'attente tandis que la voix de l'ancien disparu résonne dans ta tête. Tu as toujours aimé la façon dont il disait ton prénom et tu n'aurais jamais cru l'entendre le dire à nouveau. La file s'amenuise au fur et à mesure et tu es tellement plongée dans tes pensées que tu ne te rends pas compte que la boulangère attend patiemment ta demande. Ta fille t'appelle doucement et tu reprends contact avec la réalité. « Bonjour. Ca sera un croissant s'il vous plaît. » Ava raffole de cette viennoiserie française. Elle pourrait en manger toute la journée. Tu donnes le croissant à ta fille qui l'attaque dors et déjà, et tu règles les quelques dollars que tu dois. Puis, tu sors de la boulangerie, appréhendant le moment des explications. Selwyn t'attend sur un banc, comme il te l'avait dit. Il aurait pu s'enfuir et te laisser là comme une conne. Mais non. Il t'attend bel et bien assis. Ava accoure vers le banc et tu ne peux t'empêcher de regarder bizarrement son père. Tu n'arrives pas à te dire que c'est bel et bien lui. Tu as tellement espéré un jour le revoir que c'est presque devenu ton plus grand rêve. Que ta fille grandisse avec son père, qu'elle le connaisse. Et là, tu ne sais pas absolument pas comme tu vas aborder le sujet de ta grossesse avec Selwyn. Tu prends une profonde respiration quand il t'invite à t'asseoir à ses côtés, entre votre fille et lui. Sa voix bégaie de nouveau ton prénom et tandis qu'il encre son regard dans le tien, tu te dis que tu pourrais continuer à l'entendre bégayer ton prénom sans aucun souci. Tu ne sais pas vraiment quoi dire. Une larme perle sur ta joue et tu te retiens d'éclater en sanglots. Tu sais pertinemment que la question que tu vas poser risque d'être idiote mais tu as besoin d'être sûre à deux cent pourcents. «C'est pas un rêve hein ? C'est vraiment toi ? » Ta voix tremble sous les multiples émotions que tu ressens et tu n'es pas sûre de pouvoir te retenir plus longtemps. Selwyn connaît pertinemment ton petit côté maniaque du contrôle que ce soit sur les émotions ou de simples évènements de la vie. Tu n'aimes pas être prise au dépourvue. Lâcher prise c'est loin d'être ton domaine. Mais, ce que tu ressens en ce moment même est trop fort pour un seul homme. « Je... Oh Selwyn... » Tu n'arrives pas en dire plus. Les mots restent bloquées au fin fond de ta gorge. Tu aimerais lui demander des explications, rester dans le contrôle le plus longtemps possible. Mais cela t'est impossible.

_________________
9 jours la vie c'est du velours
That’s because you’re a control freak who has lost control.  I feel the same way when I’m around you.  That’s what falling for somebody is.  It’s being vulnerable.  It’s giving up control. -byendlesslove


don't mess with me:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalcove.forumactif.org/t320-radioactive-freya
avatar


MESSAGES : 156
ARRIVEE LE : 15/05/2015
PSEUDO : Maddy
AVATAR : Sebastian Stan
CREDITS : ©
AGE : 28 ans
ETUDES/METIER : Sergent-Chef

MessageSujet: Re: Les retrouvailles ft Freya Greene   Lun 25 Mai - 21:55


Les retrouvailles
Freya & Selwyn



Il contempla longuement ses grands yeux marrons. Ils étaient magnifiques et scintillaient. C'était probablement l'émotion, elle le regardait à peu près de la même manière que lorsqu'il était parti c'était il y a cinq ans de ça. La dernière fois qu'il l'avait vu, la dernière fois qu'il avait put contempler cette femme, qui aurait put être la sienne aujourd'hui, mais c'était impossible. Il chassa l'idée qu'un autre homme ait put la toucher pour créer un être aussi parfait que la petite fille qui mangeait son croissant à côté d'eux. Mais il y avait quelque chose qui le perturbait un petit peu. Les yeux de la petite.. ils les avaient déjà vu quelque part.. mais où ? Où plutôt sur qui ? Si il connaissait le père peut être qui lui casserait la gueule ? Mais après tout il ne pouvait pas lui en vouloir, puisque Selwyn avait été déclaré mort.. Selwyn focalisa son regard sur la larme qui avait perlée sur sa joue. Cette larme représentait tellement, toute l'angoisse qui s'en allait pour laisser place au soulagement. Toute la tristesse de ces dernières années qu'elle avait dut réussir à enfouir qui ressortait. Le militaire se mordit la lèvre pour ne pas craquer à son tour. La question que son ex lui posa le fit doucement rire, un rire un peu nerveux et qui montrait sa lutte pour ne pas craquer. Après tout peut être que ce n'était qu'un rêve ? Un rêve partagé comme dans l'autre film moldu ? Du moins l'instant était trop parfait pour être réel. Il l'avait enfin retrouvée..son amour. Si ça se trouve, il était mort et il s'imaginait tout ça. En tout cas si c'était vrai, Freya n'allait pas tarder à craquer, parce que tous ces événements venaient sûrement perturber ses plans. Sa voix est tremblante et Selwyn caressa doucement sa joue comme pour la calmer.

"Je..je crois que ce n'est pas un rêve Fre'.."

La voyant dans cet état, et parce que Selwyn était sur le point de craquer, il la prit doucement contre lui. Au moment même où sa tête toucha son torse le sergent fondit en larmes. En fait à ce moment ce n'était le militaire dur, ni le prisonnier fou c'était le Selwyn complètement impuissant et heureux de retrouver son âme soeur. Il la tenait doucement et restèrent ainsi pendant deux bonnes minutes. Il sentait les larmes couler sur ses joues et commençait à se calmer un peu. Par dessus l'épaule de Freya il posa son regard sur le petite fille qui les regardaient dans l'incompréhension totale. Il regarda doucement ses yeux qui lui semblaient si familier, mais qui ?.. La jeune fille finit son croissant et regarda Selwyn avec un air interrogateur.

"Pourquoi tu pleuures Monsieur ?".

Selwyn lâcha doucement Freya et regarda la petite fille. Il essuya doucement ses joues et reprit doucement ses esprits.

"C'est la poussière ma puce.."

Il se permit même un surnom affectueux, après tout c'était la fille de son ex. Il prit doucement les mains de Freya, frissonna doucement à ce nouveau contact et replongea son regard dans le sien.

"J'ai tellement de choses à.. te raconter.. Mais pas ici Fre'.."



AVENGEDINCHAINS

_________________
Gunslinger
Yeah, you've been alone
I've been gone for far too long
But with all that we've been through
After all this time I'm coming home to you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


MESSAGES : 588
ARRIVEE LE : 19/04/2015
PSEUDO : fairy sissi (cynthia)
DOUBLE COMPTE : aries & amaryllis
AVATAR : jenna coleman la plus magnifique
CREDITS : merenwen
AGE : 28 ans
ETUDES/METIER : assistante d'éducation + diseuse de bonne aventure pour combler les fins de mois

MessageSujet: Re: Les retrouvailles ft Freya Greene   Jeu 28 Mai - 19:12



Pas un rêve dit-il. Alors, tout ceci est bien réel. C'est juste… impensable après tant d'années de l'avoir de nouveau auprès de toi. Sa main caresse ta joue, comme pour te donner du courage et en un rien de temps, tu te retrouves dans ses bras. L'émotion te submerge et tu ne peux retenir plus longtemps tes larmes. Tu n'es pas la seule à pleurer d'ailleurs. Tu sens les larmes de Selwyn tomber dans ton cou nu pendant que tu inondes silencieusement son t-shirt. Tu ne peux pas dire combien de temps vous rester ainsi, dans cette position, toi contre son torse. Mais le temps passe et tes sanglots se calment d'eux-mêmes. Maintenant, tu as besoin d'autre choses. Des explications bien méritées et toi aussi, tu lui en dois quelques unes sur  Ava. Tu es peut-être une excellente menteuse mais tu n'es pas cruelle. Tu ne peux pas lui mentir sur sa paternité. Cacher la vérité serait vraiment mesquin. C'est d'ailleurs la voix d'Ava qui te permet de reprendre pied. Tu essuies tes yeux humides comme si de rien n'était et tu écoutes doucement Ava demander à son père pourquoi il pleure. Et la réponse de Selwyn te fait à la fois sourire et flipper. A-t-il deviné qu'Ava est sa fille ? Ca serait peu probable mais pas totalement impossible. Il a pu faire le rapprochement entre les yeux de ta fille et les siens qui sont totalement identiques, jusqu'aux petites nuances de bleu entourant leur pupille. Tu souris tendrement à ta fille qui se rapproche de toi, curieuse de savoir la fin de conversation. Visiblement, elle est très intriguée par la tournure de la situation. Selwyn reprend tes mains et t'annonce qu'il doit t'expliquer une multitudes de choses. Cependant, il a raison. Le lieu est loin d'être approprié. Tu hoches la tête, signe de ton accord et tu retires tes mains, bien décidée à lui montrer que tant que tu n'auras pas eu des explications précises et claires, tu ne seras pas prête à passer l'éponge sur les cinq années où il t'a laissée seule. Et puis, tu souhaites le montrer que tu n'es clairement plus la femme qu'il a connu. Tu n'as pas envie qu'il croit que maintenant qu'il est revenu, tu retomberas dans ses bras. Les choses sont bien plus compliquées que cela. Tu te mords doucement la lèvre et réfléchit vivement à un endroit où vous pourriez parler tranquillement. Le seul endroit qui te semble sûr, loin de toutes oreilles indiscrètes, est ton petit appartement. Oui, ça te paraît être une excellente idée. Et puis, si par la suite, tu as besoin de te changer les idées, tu sais que Jasper n'hésitera pas à t'offrir un café. Tu secoues imperceptiblement la tête, te refusant de penser à autre chose qu'aux explications de Selwyn. Vaut mieux éviter la dérive. « Oui bien sûr je comprends... » En réalité, tu ne comprends rien. Tu ne vois pas pourquoi les explications peuvent attendre plus longtemps. Enfin, t'as bien attendu cinq longues et douloureuses années. Tu supposes que tu peux attendre une demi heure de plus. « J'ai certaines choses à te dire moi aussi. » A ce moment-même, ton regard se pose sur ta fille qui s'empresse de réclamer un mouchoir pour s'essuyer les mains. Tu soupires. Tu ne sais vraiment pas comment tu vas lui annoncer la vérité. Tu ne sais pas non plus comment il va prendre la nouvelle. A l'époque, vous n'aviez ni parlé de mariage, ni d'enfants. Même si tu avais espéré que votre relation prenne un autre tournant. Qu'est ce tu as été conne de penser qu'aucun malheur ne viendrait tâcher ton petit bonheur. Nietzsche a écrit :  "L'espoir est le pire de tous les mots car il prolonge la souffrance de l'Homme". Il n'avait pas tord. Mais, l'espoir c'est la seule chose à laquelle tu t'es raccrochée pendant ces dernières années. Ca t'a endurci. T'es loin d'être la même Freya Greene qu'il y a cinq ans. Tu es beaucoup moins naïve sur le monde qui t'entoure. La vie est injuste, le monde est cruel. Tu t'en es rendu compte. « On peut aller chez moi, j'imagine. Ca sera beaucoup plus calme qu'ici. » Proposes-tu pendant que tu sors une bouteille d'eau pour ton bébé. Maintenant, reste à savoir s'il acceptera ta proposition. Mais, qu'il ne se fasse pas d'idées. T'es pas très à l'aise à l'idée de le laisser pénétrer de nouveau ton intimité. Cependant, si c'est la seule manière d'éclaircir toute la situation. Tu es prête à le faire. Pour lui. Pour toi. Après, tu aviseras. Mais bon dieu, qu'est ce que ça fait du bien de le savoir en vie. Tu en as rêvé et voilà désormais ton rêve réalisé.

_________________
9 jours la vie c'est du velours
That’s because you’re a control freak who has lost control.  I feel the same way when I’m around you.  That’s what falling for somebody is.  It’s being vulnerable.  It’s giving up control. -byendlesslove


don't mess with me:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalcove.forumactif.org/t320-radioactive-freya
avatar


MESSAGES : 156
ARRIVEE LE : 15/05/2015
PSEUDO : Maddy
AVATAR : Sebastian Stan
CREDITS : ©
AGE : 28 ans
ETUDES/METIER : Sergent-Chef

MessageSujet: Re: Les retrouvailles ft Freya Greene   Jeu 28 Mai - 21:21


Les retrouvailles
Freya & Selwyn




Elle comprenait c'était déjà ça après tout, si elle le laissait parler peut être qu'elle lui pardonnerait son absence et que la vie pourrait reprendre son cours. En fait il se doutait que Freya lui en voulait, elle ne pouvait pas être au courant qu'il s'était fait kidnapper, mais ce n'était pas de sa faute ? Si ? Non il lui expliquerait il se retiendrait de pleurer puis tout irais pour le mieux ? Du moins il l'espérait.. Parce que si il se mettait à pleurer de nouveau il finirait par crever de honte et Freya le prendrait sûrement pour un fragile dégénéré. Par contre la suite de sa phrase le fit un petit peu flipper, une chose à lui dire ? Sûrement qu'elle était pas libre et que son tour était passé. Son coeur accéléra doucement et il chassa encore une fois cette idée de sa tête. En fait il aurait tellement aimé être le père de la petite et partager sa vie avec cette femme qui se tenait devant lui. Mais bon elle avait quelque chose à lui dire, puis il ne devait pas s'imaginer des choses pareils. Il ne l'avait pas inséminée par télépathie ! Elle regarda sa fille et sortit un mouchoir. Selwyn trouvait que ce petit côté maternel lui allait très bien, et cela le touchait vraiment. Selwyn continua de l'observer jusqu'à ce qu'elle se retourne doucement vers lui. Aller dans son appart'.. pourquoi pas ? Selwyn ne demandait que ça, voir comment et où elle vivait pour réapprendre à la connaitre et renouer des liens. Elle sortit une petite bouteille d'eau pour sa fille qui regardait Selwyn depuis deux bonnes minutes. Il lui fit un petit sourit et regarda ses grands yeux bleus. Il secoua doucement la tête et replongea son regard dans les yeux marrons de son ex petite amie.

"Bien sûr c'est parfait Freya.. Allons y."

Il se leva doucement et aida la petite à se lever. Il avait toujours aimé les gosses, mais n'avait jamais osé en parler  à Freya parce qu'il pensait qu'elle n'en voulait pas. Apparemment il s'était trompé. Ils commencèrent à marcher, en fait il la suivait parce qu'il n'avait aucune idée d'où ils allaient. Le début fut bien silencieux, la seule chose qui rythmait leurs pas étaient les paroles d'Ava. Heureusement que les enfants avait le don de parler parce que Selwyn était vraiment mal à l'aise. Il n'avait pas trop le courage de parler à Freya c'est pour ça qu'il se décida à parler à la petite. Il ne connaissait même pas son nom après tout.

"Et toi ma puce, c'est quoi ton prénom ?"

Elle leva instinctivement la tête et sourit à Selwyn.

"Ava monsieur."

Même si elle parlait beaucoup, Selwyn semblait l'intimider. Mais comme elle était mignonne. Il lui fit un jolie sourire et lui tendit doucement sa main. Puis le monsieur le vieillissait franchement. Il n'avait que 28 ans après tout !

"Très joli prénom ! Ta mère l'a bien choisi, moi c'est Selwyn."

Ils continuèrent à parler un peu et Selwyn se tut avant reporter son attention sur Freya.

"Et toi Freya qu'est ce que tu fais maintenant ?"

Quelques minutes après il s'arrêtèrent devant un immeuble et il le regarda avec attention. Il était déjà passé devant cet immeuble quand il la cherchait, il avait même failli le fouiller. Raah quel idiot.. Il croisa doucement les bras et regarda Freya et Ava .

"Je vous suis !"



AVENGEDINCHAINS

_________________
Gunslinger
Yeah, you've been alone
I've been gone for far too long
But with all that we've been through
After all this time I'm coming home to you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


MESSAGES : 588
ARRIVEE LE : 19/04/2015
PSEUDO : fairy sissi (cynthia)
DOUBLE COMPTE : aries & amaryllis
AVATAR : jenna coleman la plus magnifique
CREDITS : merenwen
AGE : 28 ans
ETUDES/METIER : assistante d'éducation + diseuse de bonne aventure pour combler les fins de mois

MessageSujet: Re: Les retrouvailles ft Freya Greene   Jeu 28 Mai - 22:46



Selwyn approuve l'idée d'aller chez toi pour continuer cette discussion. Tu te lèves doucement et alors que tu t'apprêtes à aider ta fille à faire de même, Selwyn le fait à ta place.  Tu sais qu'il a toujours adoré les gosses, là n'est pas le souci. Mais ça te surprend tout de même. Tu lui souris, signe que tu le remercies pour cela et tu tends la main à Ava qui te la saisit avec joie. Le trajet aurait dû être silencieux. Mais, c'est sans compter la présence de ta fille qui expose toutes ses interrogations très intéressantes et existentielles. « Maman, pourquoi le ciel c'est bleu ? et les oiseaux, pourquoi ça vole et pas moi ? » Tu ris doucement et tu déposes un regard tendre sur ta fille, oubliant un instant Selwyn avec qui tu ne communiques pas. Vous pourriez communiquer mais dans ton optique, c'est pas à toi de faire le premier pas pour engager une conversation. C'est pas toi qui était sensée être morte. Alors, tu réponds à ta fille et tu sais pertinemment la réponse que tu vas avoir. « Tu comprendras quand tu seras une grande fille, ma chérie. » Elle grogne un peu et s'apprête à riposter, certainement pour te dire que c'est une grande fille puisqu'elle a 4 ans. Cependant, elle n'en a pas le temps. Selwyn l'interroge sur son identité et c'est avec un grand sourire qu'elle lui donne son prénom. Quand tu entends Selwyn dire que tu as très bien choisi le prénom, tu soupires de soulagement. Tu es très heureuse de savoir qu'au moins, dans l'histoire, le prénom lui plaît. C'est déjà un bon point et inconsciemment, ça te donne du courage pour lui dire la vérité sur Ava. Toute la vérité. Sa maladie, son père. Tout, absolument tout. Ca risque de faire beaucoup de choses d'un coup à encaisser mais tu doutes que tes révélations soient à la hauteur des siennes. Tu continues à avancer dans les rues de Crystal Cove, guidant Selwyn qui vous suit, ta fille et toi. Au loin, tu arrives à apercevoir l'immeuble de banlieue dans lequel tu vis et tu pries un instant pour ne pas croiser Jasper. C'est loin d'être le moment. Subitement, la voix du militaire retentit et à dire la vérité, tu ne t'attendais certainement pas au fait qu'il s'adresse à toi. Tu tournes doucement la tête et d'une voix que tu veux légère, tu réponds : « Je suis assistante d'éducation au lycée de la ville. A côté, je fais deux trois trucs pour combler les fins de mois. Loin de la vie que j'avais imaginée quand j'étais plus jeune. » Effectivement, une carrière en tant qu'assistante d'éducation est loin de la grande carrière de neurochirurgienne que tu t'imaginais avoir. Enfin bon, t'es pas non plus à plaindre. Alors, oui, certes, ton rêve et tes ambitions sont loin d'être assouvis. Mais, tu ne regrettes absolument pas tes choix. Abandonner tes études pour élever ta fille a été le meilleur choix que tu aies pu faire. Vous arrivez tous les trois devant l'immeuble et sans plus tarder tu t'engouffres dans le bâtiment direction ton petit appartement. Arrivée sur ton palier, tu jettes un coup d'œil à la porte de ton voisin et Ava demande immédiatement : « Maman, peux aller voir Mila ? » Tu ris un instant et alors que tu enfonces la clé dans la serrure, tu réponds : « Désolée de te dire ça ma puce, mais tu ne peux pas. Tu n'as pas envie de connaître un peu plus Selwyn ? » Elle qui t'a déjà demandée où était son papa, en serait ravie si elle connaissait la véritable raison de ton refus. Mais, ce n'est pas le cas et c'est en boudant qu'elle rentre dans l'appartement. Quelle tête de mule, penses-tu. Comme ses parents. Tu laisses passer Selwyn avant d'entrer à ton tour chez toi. « Du coup, bienvenue chez moi. » Lui dis-tu avec un petit sourire. Tu jettes un rapide coup d'œil dans les alentours, te rappelant que les seules photos que tu as de lui, ne sont pas affichées dans les différentes pièces de la maison. Au contraire, ça t'aurait rappelé trop de mauvais souvenirs. Du coup, tu as préféré les ranger soigneusement dans un album photo qui n'est pas sorti de son tiroir depuis un long moment. Tu invites gentiment Selwyn à te suivre dans la cuisine, tandis qu'Ava s'est précipitée dans sa chambre pour retrouver ses poupées. « Assis-toi. Je prépare le thé. » Annonces-tu en lui désignant une chaise. Sans plus attendre tu verses de l'eau dans la bouilloire et sors deux tasses. Tu n'as même pas eu besoin de lui demander ce qu'il préférait boire. C'est Selwyn après tout. Un véritable accro au thé. Tu te retournes et t'accoles contre la plan de travail, encrant ton regard dans le sien. « Je t'écoute et s'il te plait, ne me fais pas attendre plus longtemps. J'ai déjà attendu cinq ans. C'était bien trop long. » Les dés sont jetés et tu te dis que finalement, l'émotion passée, demander des explications ce n'est pas très difficile.  

_________________
9 jours la vie c'est du velours
That’s because you’re a control freak who has lost control.  I feel the same way when I’m around you.  That’s what falling for somebody is.  It’s being vulnerable.  It’s giving up control. -byendlesslove


don't mess with me:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalcove.forumactif.org/t320-radioactive-freya
avatar


MESSAGES : 156
ARRIVEE LE : 15/05/2015
PSEUDO : Maddy
AVATAR : Sebastian Stan
CREDITS : ©
AGE : 28 ans
ETUDES/METIER : Sergent-Chef

MessageSujet: Re: Les retrouvailles ft Freya Greene   Jeu 28 Mai - 23:55


Les retrouvailles
Freya & Selwyn




Assistante d'éducation dans un lycée ? C'est pas vraiment ce que Selwyn avait imaginé. En fait il la voyait plus neurochirurgienne ou quelque chose du genre. Du moins c'est ce qu'elle lui répétait toujours lorsqu'elle bossait tard le soir et qu'il lui disait de venir se coucher . "Sarge je t'aime, mais je dois bosser, alors sois patient." Ouais c'était exactement ce qu'elle disait avant. Au final il s'endormait souvent avant qu'elle n'arrive, il avait toujours admiré sa faculté à autant travailler. Alors que lui avait arrêté ses études dès que possible. M'enfin bon chacun sa vocation après tout ! Mais elle avait dut arrêter ses études pour la petite Ava. Ce qui était un bon choix vu comme elle était mignonne ! Il  montèrent les escaliers et une fois arrivés sur le palier Freya refusa à sa fille d'aller voir une certaine Mila. Surement une amie à elle ? Par contre il ne voyait pas pourquoi Ava devait mieux connaître Selwyn ? Après tout ce n'était que l'ex de sa mère déclaré mort il y'a bien quatre ans de cela. La petite fille fit une moue boudeuse, a peu près la même que faisait sa mère lorsqu'elle faisait la tête. C'était fou à quel point elles se ressemblaient toutes les deux. Il passa devant vu que Freya lui indiquait d'entrer et sourit doucement en voyant les lieux. C'était propre, même carrément clean ! Le studio n'était pas très grand mais représentait plutôt bien la jeune mère. Il observa Ava courir jusque dans sa chambre et rit doucement. Il regarda son interlocutrice et se mordit la lèvre.

"C'est très joli Fre'."

Aucune photo de lui n'était dans l'appartement mais en même temps c'était tout à fait compréhensible. Comment faire le deuil de quelqu'un que l'on voit tous les jours dans des cadres ? Il la suivit jusqu'à la cuisine et s'exécuta. Il s'assit doucement sur la chaise que Freya lui présentait et sourit lorsqu'elle prépara un thé. Ca non plus elle ne l'avait pas oublié, et il faut avouer que Selwyn n'avait pas but de de thé depuis.. depuis.. c'est vrai ça, la dernière fois c'est quand il s'étaient disputés et que Freya en avait préparé. Avant de partir il en buvait tellement souvent qu'il dévalisait le magasin à chaque fois. Il fut surpris lorsqu'il aperçut sa tasse dans le placard. La sienne, celle qu'ils avaient achetés sur un marché de Crystal. Elle l'avait gardé et rien que pour ça il l'aimait encore plus. Elle se retourna et lui demanda de suite des explications. Quelle entrée en matière. Il savait que Freya était directe mais à ce point. Roh puis après tout une fois qu'il aurait expliquer le tout il serait libéré d'un poids. Mais n'oublie pas Selwyn, tu ne pleures pas ! Il jeta un coup d'oeil aux alentours pour vérifier qu'Ava ne rôdait pas. Il n'était pas sûr qu'une enfant en bas âge est envie d'entendre cette histoire. Il prit une longue respiration et débuta son récit qu'il avait tant de fois racontés. Mais il n'avait jamais mentionné ce qu'il ressentait réellement et comment il avait tenu.

" Les premiers mois là-bas ce sont vraiment bien passés. Les gens nous accueillaient à bras ouvert et l'ambiance était bonne. " Il reprit sa respiration et se concentra un peu plus "Et.. un jour c'était le.. le quatrième mois il me semble.. on est partis avec les gars dans.. dans un quartier chaud.."
Il revérifia qu'Ava n'était pas là et sentit doucement ses yeux s'humidifier. "On s'est fait massacrer Fre'.. littéralement. Ils..ils.." une larme ruissela doucement sur sa joue et il l'essuya aussi tôt.
"Je suis le seul à avoir survécu Fre'. J'ai prit une balle dans l'épaule mais je ne suis pas mort pour autant." Il calma doucement sa respiration qui accélérait malgré lui. "Ils m'ont séquestrés et torturés pendant.. trois ans ?.. Je suis devenu fou Fre' littéralement, j'étais fou. " Il baissa doucement la tête et se mit à pleurer. Et merde.. Il attendit un peu et releva la tête pour la regarder droit dans les yeux. " C'est grâce.. grâce à toi que j'ai survécu.. grâce à toi que.. j'ai fait tout ça.. Parce que je t'aimais.. et que je.. suis tellement désolé" Il s'arrêta brusquement. Il était incapable d'en dire plus. Il baissa de nouveau la tête et se remit à pleurer malgré lui. Il était pathétique et avait trop honte pour la regarder de nouveau en face.



AVENGEDINCHAINS

_________________
Gunslinger
Yeah, you've been alone
I've been gone for far too long
But with all that we've been through
After all this time I'm coming home to you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


MESSAGES : 588
ARRIVEE LE : 19/04/2015
PSEUDO : fairy sissi (cynthia)
DOUBLE COMPTE : aries & amaryllis
AVATAR : jenna coleman la plus magnifique
CREDITS : merenwen
AGE : 28 ans
ETUDES/METIER : assistante d'éducation + diseuse de bonne aventure pour combler les fins de mois

MessageSujet: Re: Les retrouvailles ft Freya Greene   Sam 30 Mai - 0:14



Tu demandes sans attendre des explications. T'es directe et tu n'as pas du tout la patience d'attendre une demi-heure de plus à échanger des banalités avec l'homme que tu croyais mort. D'ailleur, cela te semble tout à fait normal.  Seulement, si tu avais su ce que Selwyn allait te raconter, tu aurais très certainement amener les choses d'une autre manière, moins directement, avec plus de pincettes.  Il commence à te raconter que les premiers mois se sont bien passées. Tu t'en doutes un peu puisque tu pourrais encore dater le jour où le colonel s'est pointé en noir devant la porte de votre appartement. Tu te rappelles de ce jour comme si c'était hier. La douleur qui t'avait pris le cœur, le haut le cœur qui avait suivi. Ton monde s'était écroulée. Et si tu n'avais pas eu ta cousine pour te rebooster, tu ne sais pas ce qu'il serait advenu de toi. Tu l'écoutes silencieusement te raconter la suite de l'histoire. Il continue, raconte son calvaire. Sa voix tremble et tu l'aperçois, cette larme qui coule le long  de sa joue. Ton cœur se serre et t'as vraiment pas assuré en le poussant aussi directement à te raconter ce qu'il s'est passé là-bas. Le seul à avoir survécu ? Bon dieu…  Ton regard se pose directement sur l'épaule de Selwyn et tu sens ton regard s'humidifier. Il aurait pu y passer… Vraiment y passer…  Jamais il n'aurait pu se retrouver face à toi, te racontant ses péripéties s'il avait été tué…  Tu quittes le plan de travail et tu t'asseois à ses côtés, en lui prenant la main, comme si tu tentais de lui donner du courage pour continuer. Tu sais très bien que ça ne vaut rien comparé à ce qu'il a vécu, à tout le courage qu'il a du réunir pour continuer à se battre. Ta respiration se bloque un instant quand il te dit ce que ces ordures lui ont fait pendant ses dernières années. Bon dieu… Qu'est ce qu'il t'est passé par la tête quand tu lui as demandé aussi directement des explications ? Selwyn pleure, lui que tu n'as vu que très rarement pleurer par le passé. Tu n'oses rien dire, te contentant de tenir sa main. Tu as envie de faire quelque chose pour calmer ses larmes. Tu n'as jamais aimé le voir pleurer. Mais lui dire que tout est terminé, ne servirait strictement à rien. Tu souris tristement quand il te dit que c'est grâce à son amour pour toi qu'il a réussi à tenir. Dieu. Il est tellement courageux. Tu te retiens de pleurer. Tu n'as pas envie d'en rajouter une couche. Tu le laisses doucement pleurer en caressant sa main, ne sachant pas vraiment quoi faire. Tu espères juste que ce contact lui fasse du bien, le réconforte un minimum. « Selwyn, je.. Je suis désolée.. Si j'avais su, je t'aurais pas poussée à me dire tout ça…  » Ta voix tremble et sans plus attendre, tu te lèves et le prends dans tes bras, oubliant l'eau qui bout. Tu fermes les yeux et laisses couleur une larme. Dire que tu pensais que ta vie avait été dure pendant ces cinq dernières années. La seule souffrance que tu as éprouvé, c'est ton accouchement sans péridurale par voies basses. C'était pas du gâteau, tu as cru pendant tout le travail que tu n'arriverais pas à mettre au monde ta fille mais cette souffrance en valait carrément la peine. Alors que Selwyn, lui… avait été maltraité, torturé, terrorisé. Il a vécu l'enfer sur terre alors que toi, tu étais là tranquillement entrain de vivre ta vie, essayant de faire ton deuil douloureusement. T'as honte d'avoir essayé de perdre cet infime espoir qui te faisait croire qu'il était en vie alors que lui se raccrocher à l'idée de te revoir un jour. Finalement, tu aurais du écouter son intuition et ne pas le laisser partir, il y a de ça 5 ans. Tu ne lui avais pas parlé de ce mauvais pressentiment qui t'habitait à l'époque. T'étais plus inquiète que d'habitude. « Tout va bien passer… Tu es rentré et à partir de maintenant, ça ira mieux. Je te le promets. » Si seulement tu savais… La bouilloire sonne et tu te décales doucement avant de lui servir son thé. Comme à l'époque où quelque chose n'allait pas. Tu préparais toujours du thé pour tenter de le réconforter, te réconcilier avec lui. C'était le petit rituel. Tu soupires discrètement en te traitant mentalement d'idiote. Tu n'as pas voulu raviver de mauvais souvenirs. Tu as juste voulu comprendre. Le pourquoi du comment. Maintenant, c'est décidé. Tu ne poseras pas de questions. Si Selwyn a besoin de te dire quelque chose sur le sujet, tu attendras qu'il t'en parle. « J'espère au moins que ce que j'ai à te dire te fera plaisir... Tu as besoin de bonnes nouvelles j'imagine… » Mais vu la tournure de la situation, pas sûre que lui annoncer qu'il est père, allège la conversation. Au contraire. 

_________________
9 jours la vie c'est du velours
That’s because you’re a control freak who has lost control.  I feel the same way when I’m around you.  That’s what falling for somebody is.  It’s being vulnerable.  It’s giving up control. -byendlesslove


don't mess with me:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalcove.forumactif.org/t320-radioactive-freya
avatar


MESSAGES : 156
ARRIVEE LE : 15/05/2015
PSEUDO : Maddy
AVATAR : Sebastian Stan
CREDITS : ©
AGE : 28 ans
ETUDES/METIER : Sergent-Chef

MessageSujet: Re: Les retrouvailles ft Freya Greene   Dim 31 Mai - 11:07


Les retrouvailles
Freya & Selwyn



C'est peut être le contact de sa main contre la sienne qui donna à Selwyn le courage de continuer, bien qu'il ait fini par craqué, ou alors peut être qu'il avait simplement besoin de finir son histoire pour ensuite ne plus jamais avoir à la raconter. Du moins pas de suite, il voulait tout oublier et repartir dans sa nouvelle vie. Mais pourquoi est-ce toujours plus difficile dans la pratique que dans la théorie ?  Il tentait en vain de se calmer et priait pour ne pas criser. De toutes manières il n'eut pas le temps de faire quoi que ce soit, qu'il se retrouvait dans les bras de la femme qu'il aimait. Sa respiration se calma instantanément et il s'accrocha doucement à son t-shirt comme si elle allait se volatiliser. Il essuya doucement ses joues humides et jura intérieurement. Il détestait laisser paraître ses émotions et d'avoir pleuré comme ça était sans doutes une preuve d'impuissance et ça il détestait encore plus. Selwyn ne pouvait rien faire, il était trop bien dans les bras de cette femme qui n'était pas la sienne, mais sûrement celle du père d'Ava. Il n'avait même pas pensé à regarder si elle portait une alliance. Puis après tout tant pis il ne voulait pas gâcher ce moment de retrouvailles. Généralement lorsqu'elle disait que tout allait bien se passer, il la croyait, il l'avait toujours cru, mais aujourd'hui après tout ce qu'il avait traversé Selwyn savait que tout ne se passait pas toujours bien. Freya tenait toujours ses promesses et Selwyn était bien décidé à reprendre sa vie en main.
La bouilloire sonna et la jeune femme remplit doucement leurs tasses respectives. il regarda doucement le liquide dans sa tasse et la vapeur qui s'en échappait. Il scruta doucement ses yeux et la regarda avec un regard reconnaissant.

"Merci Freya.. merci pour tout. Je vais tout faire pour aller mieux et.. "

Il ne finit pas sa phrase. En fait il n'aimait pas finir ses phrases mais ça avait toujours été comme ça. Il ne trouvait jamais une fin à la hauteur du début et donc il laissait le tout en suspend. Après tout ce n'était pas plus mal que de dire une bêtise pour combler le vide. Il but doucement son thé, bien qu'un peu chaud il avait oublié cette sensation de chaleur que cette boisson provoquait. Il frissonna doucement et reposa son regard sur Freya lorsqu'elle lui rappela qu'elle avait quelque chose à lui dire. Une bonne nouvelle ? Franchement il n'avait vraiment pas d'idées là. La bonne nouvelle c'était peut être qu'elle était seule et qu'elle l'aimait toujours ? Ne soit pas idiot Selwyn elle a refait sa vie.. Mais avant il avait une question à lui poser. Après tout il avait bien le droit sachant qu'elle venait de lui en poser une. Il espérait néanmoins ne pas faire de bourde.. Il but une seconde gorgée et reprit sa respiration.

"Hm avant Fre' je.. voudrais savoir ou du moins.. rencontrer ton nouveau mec.. enfin je veux dire le père d'Ava quoi.. Ça ça m'aiderait je.. je pense. Si tu es d'accord bien sur.."

En fait il mentait ça ne l'aiderait absolument pas mais il voulait rencontrer l'homme qu'il détesterait sans doutes le plus au monde.



AVENGEDINCHAINS

_________________
Gunslinger
Yeah, you've been alone
I've been gone for far too long
But with all that we've been through
After all this time I'm coming home to you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


MESSAGES : 588
ARRIVEE LE : 19/04/2015
PSEUDO : fairy sissi (cynthia)
DOUBLE COMPTE : aries & amaryllis
AVATAR : jenna coleman la plus magnifique
CREDITS : merenwen
AGE : 28 ans
ETUDES/METIER : assistante d'éducation + diseuse de bonne aventure pour combler les fins de mois

MessageSujet: Re: Les retrouvailles ft Freya Greene   Lun 1 Juin - 15:19




Tu souris doucement quand Selwyn t’affirme qu’il ira mieux. Tu n’en doutes pas une seule seconde. Tu imagines très bien le traumatisme que cela a dû être d’être maltraité pendant trois longues années. Pourtant, un détail t’échappe encore. Tu ne saurais dire lequel. C’est en fronçant les sourcils que tu bois une gorgée de ton thé, comme auparavant. Il ne termine pas sa phrase. Tu remarques que du moins, il n’a pas perdu ses habitudes. Cette faculté à ne jamais terminer ses phrases t’avait toujours amusé et pouvait t’agacer par moments. Tu hoches la tête et annonces d’une voix douce : « Je n’en doute pas une seule seconde. Tu es courageux, tu t’en sortiras très bien. » Toujours est-il que si tu t’étais écouter, il ne serait jamais parti et il aurait été au près de toi pendant ces dernières longues années. Tu lui annonces que tu espères que ce que tu lui annonceras, lui fera plaisir. Cependant, il semble que quelque chose le tracasse et avant même que tu aies pu te lancer, il te demande de rencontrer ton nouveau  petit ami, celui qu’il croit être le père d’Ava. Cela l’aiderait, dit-il. Tu fronces les sourcils. Quel nouveau mec ? Tu ne vois pas  pourquoi Selwyn peut penser cela. Il ne te semble pas avoir fait un geste qui lui ferait penser qu’effectivement, tu as un nouvel homme dans ta vie. Oui, tu as eu quelques aventures durant son absence mais rien qui ne remplaçait jamais ce que tu as ressenti pour lui. Peu d’hommes ont eu le mérite de te faire oublier la douleur d’un deuil irréalisable. Le seul qui a réussi à te faire oublier pendant de courts instants la disparition du père d’Ava n’est autre que ton voisin Jasper. T’es dans le flou. Oui, tu flirtes avec ton voisin mais tu es célibataire. Tu n’as jamais réellement oublié ta relation avec Sarge mais cependant, tu n’as aucune idée de ce que tu ressens envers lui. De même pour ton charmant voisin de palier. Tu ne peux pas dire si ton cœur est pris. C’est pour cela que tu tentes de comprendre ce qui a pu pousser le militaire à penser ceci. « De quoi tu parles Selwyn ? Je suis célibataire depuis un bon moment. » Tu soupires longuement.  « C’est vrai. J’ai eu quelques relations pendant ces dernières années mais ça n’a jamais duré bien longtemps. Et aucun d’eux n’est le père de ma fille. » Tu bois une nouvelle gorgée, te demandant comment tu vas lui annoncer qu’il est père. Tu n’es pas réellement certaine que lui en parler maintenant soit une excellente idée, surtout après ce qu’il a enduré. Peut-être a-t-il besoin de se retrouver avant d’apprendre une telle nouvelle. La parentalité n’est pas quelque chose à annoncer comme quelque chose de tout à fait banal. Cela engage une profonde responsabilité et une capacité à prendre des décisions rapidement. Se faire passer après, toujours son enfant en premier. Surtout dans le cas d’Ava qui est particulier. Un énième soupir sort de ta bouche. Bon dieu, que faire ? « Et puis, pour rencontrer le père en question, il faudrait déjà que celui-ci sache qu’il a une fille. » Annonces-tu. Cependant, tu ne veux pas que Selwyn croit qu’Ava a été conçue après une soirée alcoolisée où tu noyais ton chagrin avec un homme inconnu. Alors, tu t’empresses de rajouter : « De toute manière, tu connais très bien le père. » Evidemment. Puisqu’il est le père en question qu’il souhaiterait rencontrer. Avec un peu de réflexion, il arriverait très bien à deviner sa paternité. Effectivement, leurs yeux sont identiques jusqu’au moindre détail près. D’ailleurs, c’est ce qui fait tout le charme de ta fille selon toi. Ses yeux clairs, clairs comme de l’eau de roche, comme l’eau limpide de l’océan. Maintenant, il suffit juste de trouver la manière de lui annoncer qu’il est effectivement le père de cet enfant, qu’il a contribué à lui rendre la  vie difficile dès sa naissance, comme toi, en lui refilant ce gène de merde. Bordel. Ca risque d’être mouvementé. Mais, puisque vous êtes sur une pente glissante, autant glisser jusqu'au bout, non ? Ces retrouvailles sont vraiment rythmées par vos révélations mutuelles. Mais, ça ne doit pas être si difficile de lui annoncer ça quand même ? Il t’a tout de même raconté grossièrement ce qui lui était arrivé pendant ces cinq dernières années. Toi, tu as juste à lui dire qu’il est père. Allez, un peu de courage. Tu peux le faire. Suffit de trouver le tact pour le dire. Tu ne peux pas te permette de lâcher la bombe ainsi. Tu dois prendre des pincettes. Tu détestes en prendre d’ailleurs mais dans cette situation, elles sont réellement indispensables. « Ava est dans sa quatrième année. Y’a qu’un seul homme qui peut être son père. » Allez, tu y es presque. Niveau tact, ça va t’arrives à gérer pour l’instant. Plus que quelques mots et il saura la vérité. Là, tu pries presque pour qu’il te croit. Pas comme ses parents qui ont été persuadés que tu mentais sur la paternité de leur fils. « C’est... Je… » Bordel, qui es tu et qu’as-tu fait à Freya Greene ? Où est passé ton audace ? Si quelqu’un la trouve, veuillez contacter Freya Greene. Merci de votre compréhension. Tu prends une profonde respiration et finalement, tu arrives à lâcher la bombe. « T’es le père. » Tu t’autorises à lancer un regard plein d’appréhensions vis-à-vis de sa réaction. De toute manière, tu as déjà pleuré. Le contrôle n’a plus vraiment lieu d’être à ce stade de la conversation. Cependant, tu penses que tu vas garder encore un moment pour toi la drépanocytose de votre fille. Il vaut mieux. Ca risque de faire trop de révélations d’un coup.

_________________
9 jours la vie c'est du velours
That’s because you’re a control freak who has lost control.  I feel the same way when I’m around you.  That’s what falling for somebody is.  It’s being vulnerable.  It’s giving up control. -byendlesslove


don't mess with me:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalcove.forumactif.org/t320-radioactive-freya
avatar


MESSAGES : 156
ARRIVEE LE : 15/05/2015
PSEUDO : Maddy
AVATAR : Sebastian Stan
CREDITS : ©
AGE : 28 ans
ETUDES/METIER : Sergent-Chef

MessageSujet: Re: Les retrouvailles ft Freya Greene   Lun 1 Juin - 22:19


Les retrouvailles
Freya & Selwyn



L'incompréhension gagna Selwyn. Célibataire depuis un bon moment ? Non mais là ça n'avait aucun sens. Ava était le fruit d'un coup d'un soir. Non mais là ça virait au cauchemar. Il se gratta doucement la tête pour montrer qu'il ne comprenait vraiment rien. Quelques relations.. Aucune de sérieuses ? Alors elle l'aimait toujours ? Non ça il n'y croyait pas, comme il l'avait dit précédemment c'était beaucoup trop facile. Il se sentit un peu bête sur le coup. Il avait douté d'elle et peut être qu'elle le prendrait mal. Mais après tout il avait le droit de douter. Après cinq ans c'était presque normal qu'elle soit en couple. Mais si personne n'était le père qui ?.. Non c'était impossible ça.. ils..ils se protégeaient quasiment toujours. Certes il suffisait d'une fois mais..quand même. Puis elle lui aurait dit avant de partir ou même par lettre. Non non il y avait forcément une explication, il ne se pardonnerait pas d'être parti et d'avoir raté la naissance de sa fille. Même la voir grandir, parler et toutes ces petites joies qui rendait un père heureux. Qu'il sache qu'il ai une fille ? Ça voulait dire quoi ça ? Parce que ça pouvait aller dans les eux théories. Si c'était lui évidemment il n'était pas au courant, et si c'était un coup d'un soir c'était.. Non impossible. Elle n'était pas comme ça, ce n'était pas sa Freya. Elle enchaînait et tournait au tour du pot. Maintenant il connaissait très bien le père. Non là ça ne voulait plus rien dire. Il était totalement perdu et il détestait ça. Pourquoi tant d'énigmes ? Il repensait à tous les hommes qu'il connaissait à l'époque, tous les amis communs qu'ils avaient mais non ça ne collait pas.

"Fre'.. je.. je ne comprends plus là. Tu.. tu es magnifique.. comment peux tu être seule.. explique moi Fre qui est le père d'Ava arrête de tourner au tour du pot je t'en supplie".

Il scruta ses yeux et lui lança un regard vulnérable. Il voulait et devait savoir. Si il était père il aurait une deuxième raison de vivre et ça ce n'était pas négligeable. Il reprit doucement ses mains comme pour l'encourager et parce qu'il aimait le contact de sa peau contre la sienne. Il sentit sa gorge se nouer lorsqu'elle lui dit qu'un seul homme peut être son père. Il était partagé entre plusieurs émotions. La joie parce qu'il pensait être le père et cela emplissait son coeur de joie. Mais pourquoi ne voulait t-elle pas lui dire directement ? Peut être qu'elle ne voulait pas qu'il s'occupe de sa fille. Cela serait vraiment horrible. Il ne l'avait pas vu grandir mais il l'aimait déjà. Il eu un petit sourire. Non mais sérieusement. Elle ne lui avait encore rien dit et il se projetait déjà dans des scénarios catastrophes. Elle bégaya doucement et quelques minutes elle cracha finalement le morceau. Alors c'était vrai il était père. Oh mon dieu. Il perdit son regard dans le sien et sentit son coeur s'accélérer en apercevant en arrière plan Ava. Sa fille. Il fixa ses grands yeux bleus et savait maintenant à qui ils appartenaient. Peut être qu'il le savait depuis le début mais qu'il ne voulait pas l'admettre. Il était toujours bouche bée et regarda la mère de sa fille. Il parla un peu plus doucement pour éviter que la petite n'entende ça.

"Je.. Fre'.. tu l'a sut quand ? Pourquoi tu.. ne m'a pas envoyé de lettre ou je ne sais pas empêché de partir. Freya je.." Il reprit son souffle et caressa sa joue.

"Je voulais te demander de m'épouser Freya."  


AVENGEDINCHAINS

_________________
Gunslinger
Yeah, you've been alone
I've been gone for far too long
But with all that we've been through
After all this time I'm coming home to you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


MESSAGES : 588
ARRIVEE LE : 19/04/2015
PSEUDO : fairy sissi (cynthia)
DOUBLE COMPTE : aries & amaryllis
AVATAR : jenna coleman la plus magnifique
CREDITS : merenwen
AGE : 28 ans
ETUDES/METIER : assistante d'éducation + diseuse de bonne aventure pour combler les fins de mois

MessageSujet: Re: Les retrouvailles ft Freya Greene   Mer 3 Juin - 16:08




Voilà. C’est dit. Tu lui as enfin annoncé ce qu’il devait absolument savoir. Finalement, ce n’était pas si difficile. Il fallait juste que tu te lances. Tu soupirerais presque de soulagement si tu savais dors et déjà sa réaction. Sauf que ce n’est pas le cas. Tu attends avec appréhension sa réaction. Tu es inquiète. Tu mentirais si tu disais que tu sais comment Selwyn va réagir. Va-t-il te croire ? Tu l’espères de tout ton cœur. Ce n’est pas un sujet sur lequel tu te serais permise de plaisanter ou de mentir avec excellence. Surtout à Selwyn et surtout sur ce sujet en particulier. Mentir là-dessus, ça aurait été vraiment cruel de ta part. Tu as l’impression que ça fait un millénaire que tu as craché le morceau sur sa paternité. Enfin, tu exagères un peu. Mais, le silence qui sépare ton annonce et sa réaction, te semble bien long. Finalement, Selwyn ouvre la bouche et tu lâches un soupir bien mérité. Tu as eu l’impression qu’il ne donnerait jamais son ressenti. Cette sensation d’attente est toujours aussi horrible. Tu ne remarques pas Ava dans l’encadrement de porte de la cuisine alors tu ne comprends pas forcément pourquoi il baisse le ton instantanément. Il te questionne, te demande quand as-tu su que tu étais enceinte, pourquoi tu ne l’as pas prévenu. S’il croit que c’était aussi simple que ça de le prévenir alors qu’il était loin de chez vous, il se trompe totalement. Lui annoncer par lettres te paraissait ridicule à l’époque. Tu ne voulais pas d’une correspondance papier où tu lui disais que oui, tu attendais sa fille. De toute façon, il ne serait pas rentré pour autant. Ses supérieurs lui auraient interdit. Tu retiens un rire sarcastique. Ce n’est pas vraiment le moment d’utiliser le sarcasme dans ces circonstances. « J’ai su que j’étais enceinte un bon mois et demi après ton départ. Je voulais te prévenir Selwyn mais te le dire par lettre me semblait tellement inapproprié… De toute manière, même si je l’avais su avant, tu serais parti. T’avais des ordres et tu m’aurais dit exactement ce que tu m’as dit le jour de ton départ. Que tu dois partir, que c’est ton métier et que je ne peux pas t’empêcher de faire ce qu’il te plaît.   » Tu soupires et retires sa main qui caresse tendrement ta joue. « J’avais un mauvais pressentiment les jours qui ont précédés ton départ. Je sais que tu as remarqué que j’étais bien plus inquiète que d’habitude mais je n’avais aucun droit de t’empêcher de partir Selwyn. Tu le sais autant que moi. Et une grossesse ça n’aurait rien changé. Beaucoup de femmes de militaires sont enceintes pendant que leurs maris sont en opération extérieure. Ce n’est pas quelque chose d’isolé…   » Tu bois une nouvelle gorgée de ton thé et comme si ce n’était pas suffisant, Selwyn t’annonce qu’il voulait te demander en mariage. Sous le choc, tu avales ta boisson de travers et après une quinte de toux, tu le regardes, vulnérable. Vous n’aviez jamais parlé de mariage, ni même d’enfants. C’est vrai que tu avais espéré que votre relation prenne un autre tournant. Mais pour toi, il y a cinq ans vous n’étiez pas prêts. C’est pour ça que le thème du mariage n’avait pas été mis sur le tapis. Visiblement, lui y avait bien réfléchi et était même prêt à sauter le pas. Tu te lèves. Ca fait trop de révélations d’un coup. L’enfer de Sarge, l’annonce de sa paternité et maintenant ça, cette hypothétique demande en mariage qu’il aurait dû te faire. Ava aurait pu porter son nom, toi aussi avec cette  alliance qui aurait du théoriquement trôner sur ton annulaire. Tu prends la parole et ta voix tremble, trop à ton goût. « S’il te plaît, ne rends pas les choses plus difficiles. » Il aurait même pu garder cette information pour lui. Ca aurait évité de te dire que tu aurais pu vivre des choses magnifiques si son régiment n’était pas venu toquer à votre porte. Toi, tu as été obligée de lui annoncer qu’il est père. Tu ne pouvais pas cacher l’existence d’Ava et tu veux sincèrement qu’elle connaisse son père. Finalement, la voix de votre fille retentit et te détourne de toutes pensées négatives qui pourraient affluer en cet instant. « Maman, peux avoir d’eau s’il te plait ? » Tu souris tendrement et lui fais signe d’approcher. Elle fait sa timide comme avec chaque personne qu’elle ne connaît pas. Elle avance doucement, jetant des petits regards à Selwyn avant de s’accrocher à ta jambe pendant que tu lui sers un verre d’eau. « Tiens ma puce, tu prendras ton  cachet ce soir, d’accord ? » Elle hoche la tête signant son accord, boit son verre et reste accrochée à tes jambes, comme si ces dernières pouvaient la dissimuler. T’oublies un instant le militaire qui regarde la scène et après quelques secondes, tu regardes Sarge en te disant qu’il va falloir annoncer la nouvelle à Ava désormais. Tu préfères le faire seule. Il va falloir être doux et patient pour lui faire comprendre que son papa est bel et bien présent. Mais, tu te dis que l’occasion est si belle pour observer des retrouvailles avec celui qu’Ava a tant demandé. Tu ne sais pas quoi faire alors tu laisses les deux s’observer, se détailler en silence.

_________________
9 jours la vie c'est du velours
That’s because you’re a control freak who has lost control.  I feel the same way when I’m around you.  That’s what falling for somebody is.  It’s being vulnerable.  It’s giving up control. -byendlesslove


don't mess with me:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalcove.forumactif.org/t320-radioactive-freya
avatar


MESSAGES : 156
ARRIVEE LE : 15/05/2015
PSEUDO : Maddy
AVATAR : Sebastian Stan
CREDITS : ©
AGE : 28 ans
ETUDES/METIER : Sergent-Chef

MessageSujet: Re: Les retrouvailles ft Freya Greene   Jeu 4 Juin - 16:46


Les retrouvailles
Freya & Selwyn



La jeune femme avait raison.. Sera n'aurait sûrement rien changé et sa question était vraiment idiote.. Il s'imaginait mal recevoir une lettre lui annonçant que finalement il était père. Cela l'aurait sûrement ravi mais il était censé rentrer seulement quelques mois après et il aurait put la soutenir durant sa grossesse. Il serait de toutes manières parti et tout cela ce serait passer.. mis à part que sa peine aurait été plus grand car il aurait été séparé de sa petite amie ainsi que de sa fille. Et mon dieu, il aurait vraiment détesté ça. Elle avait vraiment bien fait d'attendre car aujourd'hui même si cela faisait cinq ans, il l'avait appris dans de bonnes conditions à tête reposer. Enfin tout était relatif mais il admirait la franchise de son ex compagne ainsi que sa force qu'elle avait accumulé durant ces dernières années. C'est vrai qu'elle avait l'air encore plus inquiète que d'habitude le jour de son départ il l'avait remarqué bien évidemment. Freya le connaissait vraiment bien, c'était son métier et puis.. Qu'il était stupide quand il s'y mettait. Il regretta quasiment de suite ce qu'il avait dit auparavant. Il était vraiment heureux d'être père.. Selwyn la regarda s'étouffer quasiment avec son thé et baissa doucement la tête. Il aurait peut être put garder tout cela pour lui mais après tout révélation pour révélation hein.. Il ne savait pas si il aurait le courage de le faire, peut être qu'il avait toujours eu peur de la voir refuser. Il ne l'aurait sûrement pas supporter. Mais peut être qu'il aurait aussi franchi le pas, mais après tout qu'est ce que ça aurait changé mis à part une bague qui trônerait sur son doigt ?

"Je.. je préférais te le dire Freya tu sais.. j'ai toujours été honnête avec toi et je ne compte pas changer ça.. Je t'aime c'est comme ça et ça le sera toujours"

Il fut étonné de son assurance. Avec les gens depuis qu'il était revenu il avait du mal à s'exprimer, alors avec Freya.. Mais là c'était passé tout seul il n'avait presque pas bégayé ! Il regarda Ava s'approcher avec, par contre une timidité vraiment craquante. Il regarda la scène avec attention pour ne manquer aucun petit détail. Il avait cinq ans de retard alors il comptait bien rattraper son retard en profitant un maximum des deux femmes de sa vie. Selwyn croisa quelques fois le regard de sa fille et lui lança des petits sourires. Il ne savait pas vraiment si elle savait mais Selwyn était beaucoup trop heureux pour réfléchir. Il préférait la contempler. Les contempler. La mère et la fille. Il resta silencieux et croisa le regard de Freya. Selwyn lui lança un regard vraiment heureux et un grand sourire vint se figer sur son visage. Il secoua doucement la tête et tenta de briser un peu le silence. Il regarda Ava d'un air curieux et but une gorgée de son thé.

"En quelle classe es tu ma puce ?"

Après tout autant prendre le plus d'informations possible maintenant. Il écouta la réponse de la petite fille avec joie et regarda sa mère. Selwyn se mordit la lèvre et passa une main dans sa propre chevelure.

"J'imagine.. qu'elle n'est pas au courant ?"

Il plongea son regard dans celui de Freya et reprit sa nouvelle "timidité".

"Je.. enfin peut être vaudrait il mieux lui.. expliquer ?"


AVENGEDINCHAINS

_________________
Gunslinger
Yeah, you've been alone
I've been gone for far too long
But with all that we've been through
After all this time I'm coming home to you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


MESSAGES : 588
ARRIVEE LE : 19/04/2015
PSEUDO : fairy sissi (cynthia)
DOUBLE COMPTE : aries & amaryllis
AVATAR : jenna coleman la plus magnifique
CREDITS : merenwen
AGE : 28 ans
ETUDES/METIER : assistante d'éducation + diseuse de bonne aventure pour combler les fins de mois

MessageSujet: Re: Les retrouvailles ft Freya Greene   Ven 5 Juin - 14:47




Selwyn te dit qu’il préfère être honnête avec toi, qu’il l’a toujours été. Il t’aime. Tu souris légèrement. Tu as toujours aimé l’entendre te dire ça, toujours avec cette même assurance qui le caractérisait autrefois. Il y a de ça cinq ans, tu aurais répondu à ses sentiments. Tu lui aurais dit que toi aussi tu l’aimais. Mais, maintenant, tout est différent. Tu n’arrives pas à distinguer la nature de tes sentiments à son égard. Tu sais que tu n’as jamais pu l’oublier. C’est indéniable puisque tu n’as jamais réussi à faire ton deuil correctement. Tu sais également que jamais, ô plus grand jamais, tu pourras le détester. Il est le père de ta fille et de ce fait, tu l’aimes. Il t’a donné la meilleure chose sur cette terre. Une enfant. Mais, tu es loin de savoir si cet amour équivaut au sien. Cinq ont passé. Tu as changé. Tu n’es plus la femme que tu étais avant. Tu t’es endurcie. Lui aussi a changé. Tu le vois dans ses yeux, ses yeux que tu as toujours aimés contemplé. Aujourd’hui, ça te paraît presque irréel de les voir de nouveau, ses yeux clairs qui t’ont tant donnée. Il te faudra du temps. Peut-être même faudrait-il prendre un nouveau départ dans votre relation ? Tu n’en sais rien. Tu ne sais même pas s’il est prêt à te laisser du temps, cinq ans ont du dû lui paraître une éternité si sa seule raison de survivre, c’était de te revoir. Dans tous les cas, tu n’as aucune envie de lui faire de faux espoirs. « Selwyn... Je… Il me faut du temps, d’accord ? »  Entre temps, Ava te rejoint et tu lui sers le verre d’eau qu’elle a réclamé. Un silence tombe dans la cuisine et tu observes Selwyn contempler sa fille. Il a l’air très heureux de savoir qu’il a une fille. Ca te fait sourire. Tu as longtemps imaginé Sarge dans son rôle de père et tu es sûre qu’il sera un excellent papa. Tu n’en doutes pas une seule seconde. Seulement, à l’époque, quand tu as accouché, il était déjà déclaré décédé. Alors, tu te doutes qu’il risque d’avoir quelques démarches à faire au niveau de l’administration, de la justice pour qu’il n’y ait aucun problème. Surtout si un jour il doit aller la chercher en catastrophe à l’école. Du moins, s’il accepte bien évidemment d’endosser ses nouvelles responsabilités. La voix du militaire casse le silence et alors qu’il demande à Ava en quelle classe elle est, celle-ci reste muette, toujours agrippée à tes jambes. Tu ris doucement et caresse la chevelure brune de ta fille. « Voyons, ma puce, fais pas ta timide. Il ne va pas te manger. » Tu lui lances un regard rassurant avant de répondre à ton ancien compagnon. « Elle est en fin d’école maternelle. L’année prochaine, elle intègre le jardin d’enfant avant de commencer l’école primaire à proprement parler. » Tu fais asseoir Ava sur tes genoux pendant que Selwyn imagine très bien qu’Ava n’est pas au courant. Bien sûr que non. Ce n’est qu’une enfant. Elle n’aurait pas compris le sens de tes propos si tu lui avais dit que son père était mort. Enfin sensé être mort serait désormais l’expression appropriée. Quand il te dit qu’il faudrait peut-être lui dire, tu te renfrognes. Tu sais pertinemment ce que tu dois faire. Si tu ne voulais pas qu’Ava soit au courant, tu ne l’aurais pas prévenu de sa paternité. Ca coule pourtant sous le sens. Parce que ça aurait été vraiment cruel de le prévenir sans dire un mot à ta fille. « Je  suis sa mère. Je sais très bien ce que j’ai à faire Sarge. Pas besoin de me le dire. » Ava ne semble pas écouter un mot de la conversation. Elle préfère s’amuser avec les sets de table de la cuisine. Tant mieux. Mais avant d’annoncer à ta fille que son père est bel et bien vivant, tu préfères t’assurer que Selwyn se sent prêt à assumer ses responsabilités. Ce n’est pas rien un enfant. Surtout dans le cas d’Ava. « Avant de lui dire, je veux être sûre que tu te sens prêt à assumer de telles responsabilités. Et surtout, si c’est que tu veux.  » Tu marques une pause et tu reprends en jouant avec les cheveux de ta princesse. « Je ne veux pas que tu répondes immédiatement. Réfléchis-y calmement et ne prends pas de décisions hâtives. Prends ton temps. Et une fois que tu as fait ton choix, tu me préviens ok ? » Tu prends une profonde respiration et tu ajoutes doucement : « Surtout que je ne t’ai pas tout dit à son sujet. » Ava relève son regard océan pour te regarder et te fait un grand sourire. Tu souris à ton tour en déposant un regard de protection sur elle. Elle se blottit dans tes bras et tu l’enlaces doucement en reportant ton attention sur celui qui a survécu. « Elle est… fragile. Ce que je veux dire par là, c’est qu’elle est malade. Raison de plus pour que tu prennes ton temps pour prendre ta décision.  » Tu espères qu’il respecte ce que tu souhaites. Tu veux plus que tout que ta fille ait son père dans sa vie mais tu ne souhaites pas que Selwyn prenne une décision que le rendrait malheureux pour la suite. Surtout après tout ce qu’il a vécu.

_________________
9 jours la vie c'est du velours
That’s because you’re a control freak who has lost control.  I feel the same way when I’m around you.  That’s what falling for somebody is.  It’s being vulnerable.  It’s giving up control. -byendlesslove


don't mess with me:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalcove.forumactif.org/t320-radioactive-freya
avatar


MESSAGES : 156
ARRIVEE LE : 15/05/2015
PSEUDO : Maddy
AVATAR : Sebastian Stan
CREDITS : ©
AGE : 28 ans
ETUDES/METIER : Sergent-Chef

MessageSujet: Re: Les retrouvailles ft Freya Greene   Ven 5 Juin - 15:36


Les retrouvailles
Freya & Selwyn



Bien sûr qu'il lui fallait du temps là aussi Selwyn n'était pas complètement idiot. Il n'attendait même pas une réponse de sa part au moment ou il lui avait dit ça, c'était simplement pour lui dire qu'il l'aimait malgré les cinq ans, et qu'en fait ces cinq dernières années avait sûrement renforcé envers cette femme qui se tenait devant lui. Heureusement que sa maman était là pour répondre parce que la petite semblait ne pas vouloir adresser un mot au militaire. Boh ça lui passerait sûrement, enfin il l'espérait ! C'était son père après tout bien qu'elle ne soit pas au courant. Au jardin d'enfant, oh elle commencerait bientôt les choses sérieuses ! Il se rappelait de sa primaire, les plus belles années de sa vie, aucuns problèmes majeurs, bien qu'une fois un garçon lui avait volé ses billes ! Après sa proposition de lui dire qu'il était son père, Freya reprit un ton légèrement plus sévère pour lui dire qu'elle savait très bien ce qu'elle avait à faire. Selwyn n'avait jamais dit le contraire, il pensait juste bien faire. M'enfin bon il préféra se taire, ne jamais contredire une mère devant sa fille. Puis il comprenait un peu sa réaction, elle devait sacrément angoissé d'annoncé cela à sa fille. Finalement il n'aurait pas aimé être dans la situation inverse. Comment annoncer à une petite fille que son père n'est pas mort et qu'en fait il se tient juste devant elle.

Lorsqu'elle lui demanda si il était prêt à assumer ses responsabilités il voulu répondre de suite, que bien sûr il était prêt et qu'il s'en voulait déjà assez comme ça de ne pas avoir été là pour elles. Mais Freya voulait qu'il prenne du temps pour réfléchir à sa réponse. Comme si un père pouvait abandonner sa fille ? Bien sûr il y en avait, mais il n'avait jamais été lâche. Pas tout dit c'est à dire ? Même si elle avait eu un troisième bras ou une malformation, il l'aurait quand même aimé de tout  son coeur ! Puis il se sentait tout à fait capable de s'occuper d'un enfant ? Enfin sauf quand il cr.. Non non il ne criserait plus, son psy lui avait dit.. Il chassa cette idée de sa tête et regarda les deux filles en attendant la révélation de Freya. Fragile ? Malade ? Mais quelle maladie ? Sur le moment Selwyn était plus inquiet pour Ava qu'autre chose. Il voulait vraiment lui donner tout l'amour qu'un père pourrait donner à sa fille et s'occuper d'elle à la perfection.

"Malade ?  C'est à dire, qu'est ce qu'elle a ? C'est.. c'est grave ?

Il posa tendrement son regard sur sa fille comme pour tenter de la réconforter. Il sourit doucement en la regardant et regarda Freya. Il n'y connaissait pas grand chose en médecine et il espérait que son ex conjointe ne lui parle pas avec des termes trop complexes dans ce domaine

"Je veux bien te donner ma réponse dans des semaines, même des mois si tu veux, mais crois moi ma réponse ne changera pas Fre'."

Autant la petite fille ne semblait pas écouter il y a de ça quelques minutes mais maintenant elle semblait suspendu aux lèvres du militaire. Il eu un petit rire mêlant nervosité et amusement. Lui qui voulait évoquer ses crises à Freya c'était sûrement pas le moment de lui en faire part. Parce qu'il était aussi honnête sur les choses négatives mais il ne voulait vraiment pas effrayer Ava. Puis c'était fini comme disait son psychologue.. fini.. Malgré tout il retenta sa chance en parlant de l'école à sa fille.

"Et toi Ava tu as beaucoup d'amies à l'école ? Parce que jolie comme tu es, tu dois en avoir des tas !"

Bon c'était peut être les compliments qui ont fait que la petite sa cache contre la poitrine de sa mère. Il était prêt à assumer ses responsabilités mais sa fille semblait être vraiment timide.


AVENGEDINCHAINS

_________________
Gunslinger
Yeah, you've been alone
I've been gone for far too long
But with all that we've been through
After all this time I'm coming home to you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


MESSAGES : 588
ARRIVEE LE : 19/04/2015
PSEUDO : fairy sissi (cynthia)
DOUBLE COMPTE : aries & amaryllis
AVATAR : jenna coleman la plus magnifique
CREDITS : merenwen
AGE : 28 ans
ETUDES/METIER : assistante d'éducation + diseuse de bonne aventure pour combler les fins de mois

MessageSujet: Re: Les retrouvailles ft Freya Greene   Sam 6 Juin - 19:46



Tu viens de lui annoncer que votre fille est malade. Immédiatement, tu arrives à ressentir une certaine inquiétude de sa part et ce ressenti te conforte dans l’idée qu’il serait un bon père pour Ava. Il te demande ce qu’elle, attend de ta part de plus amples explications qu’un simple « ta fille est malade ». Tu sais très bien que tu vas devoir modérer tes propos, tout d’abord pour Ava puis pour Selwyn qui ne comprend pas un mot du jargon médical. Tu essaies de rassembler tes pensées pour lui expliquer simplement qu’elle est atteinte de drépanocytose et que c’est de votre faute si elle ne peut pas courir comme les autres enfants. Déjà que tu t’en veux pour ça, tu n’imagines même pas la culpabilité de Selwyn quand tu lui diras. Il a tout manqué et tu es persuadée qu’il se maudit pour ça. Alors, quand il saura, ça sera le summum. Tu prends une profonde respiration. « Drépanocytose. Et c’est de naissance. » Tu marques une petite pause et te lances dans des explications plus poussées avec un langage adapté et clair, comme si tu énonçais un diagnostic. Simultanément, tu déposes un regard ému sur ta fille qui continue de t’enlacer, comme si elle tente de te réconforter. « C’est une maladie héréditaire récessive. C’est-à-dire qu’il faut être avoir la mutation du gène qui code pour l’hémoglobine en double pour être atteint. Ca touche le sang et …» Tu te stoppes. T’es incapable d’en dire plus. Ta voix tremble. Encore une fois. Tu ne comptes plus les fois où celle-ci a tremblé depuis ta rencontre avec Selwyn dans la boulangerie. Mais, tu ne tentes même plus de la cacher. On parle de Selwyn qui partageait ta vie et qui remarquait que trop bien quand tu faisais semblant. Depuis son plus jeune âge, Ava enchaine les infections bénignes à cause d’un système immunitaire trop faible. Dans votre malheur, vous as eu de la chance, elle n’a pas été touchée par des infections sévères qui, elles, pourraient être dramatiques. Sans compter les nombreuses crises abdominales qu’elle fait souvent. « Je sais. Je sais déjà quelle réponse tu veux me donner. Mais, ce n’est pas rien. On parle de s’occuper d’une enfant malade pendant les 20 prochaines années. Pas de choisir un bon vin. » Ta voix est toujours aussi basse, fébrile. Tu n’es rien d’autre qu’une mère inquiète, plus si certaine de ta capacité à tenir seule. Si tu l’as fait pendant tout ce temps sans craquer, c’était pour la personne la plus importante à tes yeux, ta fille. Le reste a été secondaire et le sera certainement toujours. Mais avec son père désormais à vos côtés, si c’est bien ce qu’il veut, tu sens le poids sur tes épaules s’alléger. Tu n’es plus Atlas, plus celle qui porte tout le poids de ton monde sur ses épaules. Non. Vous êtes deux aujourd’hui. Et refuser une telle aide relèverait de la pure idiotie. Tu te mords doucement la lèvre inférieure et le regarde doucement dans les yeux. « Je veux juste m’assurer que tu ne le regretteras pas Selwyn. Je n’ai aucun doute sur ta manière de t’occuper d’une enfant. Je veux juste que tu ne fasses pas d’erreur. »  Fort heureusement, la conversation devient plus légère et Ava est désormais pendue aux lèvres de Selwyn, bien qu’elle soit toujours blottie dans tes bras. Tu souris quand il affirme qu’avec cette beauté là, elle doit avoir pleins d’amies. C’est vrai que sur ce point-là, vous avez fait du bon boulot. Avec son petit nez retroussé, ses cheveux bruns et ses yeux océans, elle est magnifique. Tu lances un regard encourageant à Ava qui timidement répond : « Oui.. Z’ai Mila et z’ai même un amoureux ! »  Tu pouffes doucement de rire, tu trouves ça trop mignon. Ava change d'amoureux comme de personnages préférés dans la Reine des Neiges. Ce n'est jamais le même. Ava regarde innocemment Selwyn et avec ses grands yeux bleus, elle demande tout à fait normalement : « et toi, t'as une namoureuse ? » Ton rire s'étouffe dans ta gorge et tu lèves les yeux au ciel. Bon dieu, cette petite ne peut pas renier sa mère. Vous avez exactement la même curiosité. Comme on dit, telle mère telle fille.

_________________
9 jours la vie c'est du velours
That’s because you’re a control freak who has lost control.  I feel the same way when I’m around you.  That’s what falling for somebody is.  It’s being vulnerable.  It’s giving up control. -byendlesslove


don't mess with me:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalcove.forumactif.org/t320-radioactive-freya
avatar


MESSAGES : 156
ARRIVEE LE : 15/05/2015
PSEUDO : Maddy
AVATAR : Sebastian Stan
CREDITS : ©
AGE : 28 ans
ETUDES/METIER : Sergent-Chef

MessageSujet: Re: Les retrouvailles ft Freya Greene   Sam 6 Juin - 23:12


Les retrouvailles
Freya & Selwyn





Il se demandait toujours ce qu'elle avait parce qu'au final il était vraiment inquiet pour sa fille. Drépanocytose ? Oula ça n'annonçait rien de bon.. Selwyn n'y causait pas grand chose mais plus le nom était complexe généralement plus c'était grave. Et là il devait avouer qu'il aurait dans l'incapacité de le répéter..Et c'était d'ailleurs la première fois qu'il entendait ce mot la dans sa vie.  Pour être honnête il lui fallait plus d'explications que ça. Mais heureusement Freya avait l'air de s'en rappeler et lui expliqua, enfin à peu près. Une maladie du sang causée à cause des deux parents ? Du moins c'est ce qu'il avait compris. C'était vraiment une bille en ce qui concernait la santé.. Elle n'avait pas fini son explication et il avait entendu sa voix trembler. Instinctivement il lui lança un regard de compassion, il détestait la savoir triste et aujourd'hui c'était un festival. Mais le pire dans toute cette histoire c'est que c'était de sa faute. La pauvre Freya en avait vu de toutes les couleurs. Il n'avait qu'une envie s'était de se lever et de la réconforter avec un câlin. Mais bon Ava avait l'air d'assurer ce rôle à la perfection. Selwyn fit un énième sourire à sa fille, il ne pouvait pas s'en empêcher, il la trouvait tellement adorable. La phrase de Freya le blessa un peu. Bien sûr qu'il savait dans quoi il s'engageait, mais c'était sa fille ! De toutes manières il s'attendait à être père, puisqu'il imaginait que dans la foulée du mariage il y'aurait eu un ou des enfants ? Il n'était certes pas revenu au bout de six mois mais il tenait vraiment à s'occuper d'elle ! Il comprenait que Freya doute de lui mais lui ne doutait pas. Il aimerait sa fille de tout son coeur et elle deviendrait la première de ses priorités. Une erreur ? Selwyn secoua doucement la tête et prit un ton calme.

"Freya je suis sûr de moi, c'est loin d'être une erreur, après tout c'est ma.." il s'arrêta doucement en voyant qu'Ava le regardait toujours parler. Il lui fit un sourire en pensant que Freya avait compris ce qu'il voulait dire. "Je l'aime déjà et tu le sait très bien Freya, tu l'a vu j'en suis sur.." Il reprit doucement son souffle et reprit son argumentation.
"Avant de partir j'avais envisagé avoir.. un enfant avec toi alors crois moi, je ne regretterais pas Fre'."

Il était vraiment sincère et cela faisait longtemps qu'il ne s'était pas autant ouvert à quelqu'un. Il soupira doucement et attendit la réponse de la petite fille. Mila et un amoureux, hm ça l"amoureux il n'en doutait pas. Elle était si adorable qu'elle devait en avoir des tas. Mila.. elle devait habiter dans le coin car tout à l'heure elle avait déjà prononcé ce nom là. Peut être une voisine ? Selwyn rit doucement mais se rire resta coincé dans sa gorge quand elle lui demanda si il avait une amoureuse. Selwyn était perdu et porta directement son regard vers Freya. Il n'arrivait même plus à détourner le regard de sa pupille et se mit à réfléchir. Il avait bien compris qu'elle avait besoin de temps mais il n'allait pas déjà mentir à sa fille ? Si ? Il prit une longue inspiration et reporta son regard sur sa fille.

"Oui j'en ai une, mais je crois qu'elle à besoin de temps pour réfléchir ma puce."

Selwyn regarda doucement Freya, il était assez fier de sa réponse à la question piège de la petite. Ava ouvrit grand ses yeux bleus et sembla touchée d'une idée de génie. Elle regarda son père comme si elle avait eu un éclair de génie.

"T'as qu'à lui faire un bizou. Ça marche !"

Selwyn rit de nouveau en s'imaginant se jeter sur les lèvres de Freya devant sa fille. Non pas que ça lui aurait déplut, loin de là, mais bon cela aurait été vraiment inapproprié. Puis la vérité sortait de la bouche des enfants ?

AVENGEDINCHAINS

_________________
Gunslinger
Yeah, you've been alone
I've been gone for far too long
But with all that we've been through
After all this time I'm coming home to you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


MESSAGES : 588
ARRIVEE LE : 19/04/2015
PSEUDO : fairy sissi (cynthia)
DOUBLE COMPTE : aries & amaryllis
AVATAR : jenna coleman la plus magnifique
CREDITS : merenwen
AGE : 28 ans
ETUDES/METIER : assistante d'éducation + diseuse de bonne aventure pour combler les fins de mois

MessageSujet: Re: Les retrouvailles ft Freya Greene   Mar 9 Juin - 16:45



Vous discutez de la paternité de Selwyn. Il semble convaincu quand tu l’écoutes parler. Il veut prendre ses responsabilités et visiblement, quelques jours de réflexion ne changeront en rien sa décision. Tu souris légèrement. Bien sûr que tu sais qu’il l’aime déjà. Ca se voit dans ses yeux. Il y a une immense tendresse qui inonde son regard océan quand il regarde Ava. Votre fille semble déjà être sa perle rare alors qu’il ne la connaît à peine. Tu t’apprêtes à lui répondre quelque chose, prête à abandonner d’argumenter un peu plus. Selwyn peut être aussi têtu que toi quand il s’y met. Et Ava a véritablement récupéré cette obstination de vous. Il t’annonce qu’en plus du mariage, il avait voulu te faire un enfant pour sceller un peu plus l’amour qui vous liait à l’époque. Bon, les choses ne sont pas réellement déroulées comme il l’avait prévu. Mais, finalement, il a quand même eu l’enfant qu’il voulait avec toi. Tu lui prends la main avec un sourire vraiment ému. Tu es heureuse de savoir qu’il est campé sur sa position, sur de ses convictions. Elever votre fille malade à tes côtés semble le ravir. « Je n’essaierais pas de te convaincre davantage. Si tu es sûr de toi, alors, ça me va. » Ca ne sera pas évident loin de là. Mais, maintenant que vous êtes de nouveau réunis, tu ne vois pas pourquoi quelque chose se passera mal. Tu es heureuse de savoir qu’Ava va enfin avoir la chance de connaître son père et de grandir à ses côtés. Elle va enfin avoir la présence paternelle qui lui manquait tant. Tu serres tendrement sa main, particulièrement ravie et tu rajoutes, avec un grand sourire barrant ton visage : « Il va peut-être y avoir des démarches administratives à faire mais je te promets que d’ici demain, Ava est au courant. Il faut que je lui explique patiemment, que je lui fasse comprendre. Mais, la prochaine fois qu’elle te verra, elle saura qui tu es. Tu peux en être sur. » T’es pas du genre à ne pas tenir tes promesses et ce que tu viens de dire est loin d’être un mensonge. Ca risque de prendre un petit moment pour faire comprendre à votre fille que son papa n’est finalement pas une de ces étoiles qui subliment la nuitée. Elle va chercher à comprendre le pourquoi du comment son papa n’est plus un astre qui brille dans la nuit claire. Et ça, il va lui falloir du temps pour lui faire comprendre. Tu as étouffé un rire quand Ava a demandé à Selwyn si il avait quelqu’un dans sa vie. Ca ne t’étonne pas de le voir encrer son regard dans le tien. Putain. Ce regard t’avait tellement manqué. Tout t’avait manqué chez lui. Sa voix, ses mimiques. Et pourtant, tu es incapable de lui donner ce qu’il veut. Toi. Ta main est toujours sur la sienne quand il répond à votre fille. Bien sûr que tu as besoin de temps. Ce n’est pas tous les jours que l’homme que vous avez aimé et qui était sensé être décédé au fin fond de la campagne syrienne, resurgit devant vous. C’est un situation délicate. Mais, Ava n’est qu’une enfant. Elle ne peut pas comprendre. Ta respiration se fige un instant quand ta petite fille annonce l’air de rien qu’un baiser peut tout changer. Tu lances un regard d’avertissement à Selwyn. Il n’a pas intérêt à écouter sa fille. On a beau dire que la vérité sort de la bouche des enfants. Là, ce n’est pas vraiment le cas. Tu vois qu’Ava s’apprête à rajouter quelque chose et sans plus attendre, tu retires ta main et regardes ta fille dans les yeux. « Chérie et si tu laissais Selwyn s’occuper lui-même de ses histoires, hein ? » Ta voix est légèrement autoritaire et visiblement, Ava comprend immédiatement ce que ça veut dire. Elle fait une petite moue adorable avant de te déposer un baiser sur ta joue comme en guise de pardon et tu t’adoucis immédiatement. Comment résister devant ses grands yeux innocents et sa bouille toute mignonne ? Celui qui résiste devant un tel visage est véritablement sans cœur. Tu reportes ton attention sur Selwyn. « Excuse-là. Elle a un peu tendance à se mêler de ce qui ne la regarde pas. » Tu ris quand Ava proteste légèrement. Puis, elle quitte tes genoux pour retourner s’amuser dans sa chambre. Tu la suis du regard, la couvant presque avant qu’elle ne disparaisse de ton champ de vision. « Elle va te donner du fil à retordre, tu sais ? Elle a mauvais caractère quand elle s’y met. Elle tient de son père. » Annonces-tu en pouffant de rire. Bon, tu avoues que toi aussi, niveau mauvais caractère, c’est quand même du high level. Cependant, si tu ne veux pas être désignée coupable du mauvais caractère de votre fille, autant désigner l’autre, n’est ce pas ?

_________________
9 jours la vie c'est du velours
That’s because you’re a control freak who has lost control.  I feel the same way when I’m around you.  That’s what falling for somebody is.  It’s being vulnerable.  It’s giving up control. -byendlesslove


don't mess with me:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalcove.forumactif.org/t320-radioactive-freya
avatar


MESSAGES : 156
ARRIVEE LE : 15/05/2015
PSEUDO : Maddy
AVATAR : Sebastian Stan
CREDITS : ©
AGE : 28 ans
ETUDES/METIER : Sergent-Chef

MessageSujet: Re: Les retrouvailles ft Freya Greene   Mar 9 Juin - 19:13


Les retrouvailles
Freya & Selwyn





Selwyn sentit une vague de bonheur l'envahir lorsque Freya lui dit qu'elle était convaincue et qu'elle acceptait qu'ils s'occupent ensemble de leurs fille. Un sourire s'était figé sur ses lèvres et il caressa doucement sa main lorsqu'elle parlait des démarches administratives en ce qui concernait leurs enfant et ses yeux devaient vraiment briller quand elle lui promit que des le lendemain sa fille serait au courant de tout. C'était sans aucun doute le plus beau jours de sa vie et ne put s'empêcher de regarder Ava avec tout l'amour qu'il lui portait. Les démarches administratives ne seraient pas forcément un problème majeur sachant que Selwyn avait de nombreux contacts avec l'armée et puis se n'était pas la première fois qu'un soldat déclaré mort revenait à la vie. Il mourrait d'impatience de connaître Ava, de la voire grandir, de s'occuper de ses pépins, être son père quoi.

"Merci Feya, c'est vraiment important pour moi..et je serais ravie de partager ma vie avec vous."

Selwyn pouffa de rire lorsque Ava lui suggéra de lui faire un bisou. Il ne savait pas si c'était la proposition ou le regard d'avertissement que venait de lui donner son ex petite amie. Comme si Selwyn allait déposer un baiser sur les lèvres de Freya là maintenant, subitement. Il n'était pas fou non plus. Il refusait de l'embrasser sans son autorisation par amour et par respect. Il s'apprêtait à lui répondre mais Freya le fit à sa place. Pendant qu'elle parlait à sa file Selwyn l'admira un peu en essayant de mémoriser son visage. La moue de sa fille le fit fondre et se dit que c'était sûrement le meilleur moyen de répondre au ton sévère de sa maman. Ton qui par ailleurs lui donnait un côté très attrayant.  Il regarda doucement Freya qui lui de l'excuser parce qu'elle se mêlait de ce qui ne la regardait pas. Il garda doucement sa main dans la sienne, dieu que ce contact était agréable, et lui lança un regard amusé.

"Oh ce n'est pas grave tu sais ! Les enfants sont curieux à cette âge là puis elle aura au moins tenté de m'aider."

Il lui adressa un léger clin d'oeil avant de lui sourire. Selwyn regarda Ava quitter les genoux de sa maman pour retourner dans sa chambre. Il la regardait avec un regard presque niais puis secoua doucement la tête avant d'encrer ses yeux dans ceux de son interlocutrice. Elle lui avait tant manquée. Il caressa d'un geste léger sa main avant de rire lorsqu'elle lui dit qu'elle tient de son père. Comme si il était le seul à avoir mauvais caractère. Derrière ses traits d'ange Freya avait quelques fois un caractère bien trempé quand elle voulait quelque chose. Du moins la Freya d'il y a cinq ans, mais il imaginait que ça n'avait pas changé quand il la voyait avec sa fille. Selwyn lui lança un regard complice avant de lui répondre toujours en riant

"C'est vrai que sa mère n'a jamais eu ce genre de caractère, elle n'est tellement pas curieuse !" Il rit doucement en se rappelant la curiosité légendaire de Freya et son désir de toujours tout savoir.
Selwyn décida de continuer sur le ton de l'humour et lui lance un regard pseudo accusateur
"Et puis rejeter la faute sur moi c'est facile hein ?". Il continua de rire et se mordit la lèvre pour reprendre un ton légèrement plus sérieux. Maintenant qu'ils se disaient tout il était obligé lui parler de ses crises. Même si c'était censé être fini ou très rare il se devait de lui en parler. Il prit donc ses deux mains dans les siennes et prit son courage à deux mains en croisant son regard.

"Je dois encore te parler de quelque chose Freya, quelque chose d'un peu moins joyeux.." Il prit un longue inspiration et commença son récit. "A cause des.. tortures.. j'ai eu quelques séquelles psychologique.. J'ai fait pas mal de "crises" ou je perds le contrôle.. Enfin mon psy m'a dit que je n'en ferai plus mais je ne veux pas te mentir Fre' je t'aime trop pour ça."

Il espérait que ces déclarations ne lui fassent pas prendre peur et il se mordit la lèvre un peu effrayé de sa réponse parce que dans la vie tout n'était pas toujours joyeux.

AVENGEDINCHAINS

_________________
Gunslinger
Yeah, you've been alone
I've been gone for far too long
But with all that we've been through
After all this time I'm coming home to you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


MESSAGES : 588
ARRIVEE LE : 19/04/2015
PSEUDO : fairy sissi (cynthia)
DOUBLE COMPTE : aries & amaryllis
AVATAR : jenna coleman la plus magnifique
CREDITS : merenwen
AGE : 28 ans
ETUDES/METIER : assistante d'éducation + diseuse de bonne aventure pour combler les fins de mois

MessageSujet: Re: Les retrouvailles ft Freya Greene   Mer 10 Juin - 21:05



Ta voix a été autoritaire quand tu as demandé à Ava de rester à sa place. Selon toi, elle n’a pas à s’occuper des affaires qui ne la regardent pas. Mais, tu ne peux pas lui en vouloir. Elle est dotée de la même curiosité que toi. Toi aussi, tu as eu tendance à te mêler de ce qui ne te regardait pas. Mais, en prenant de l’âge, cette tendance s’est calmée et tu es certaine que cela se déroulera de la même manière pour elle. Et puis avec cette bouille qu’elle te fait, comment lui reprocher de s’intéresser à la vie des autres ? C’est juste pour lui faire comprendre que s’occuper des problèmes des autres n’est pas forcément le mieux pour elle. Alors, tu l’excuses auprès de Selwyn, ce qui te semble tout à fait normal. Ta main est toujours dans la sienne quand il t’adresse un clin d’œil en te disant qu’au moins, elle aura eu le mérite de vouloir l’aider. Tu souris légèrement. Vu comme ça, c’est sur. « Je me doute qu’elle n’a pas fait ça en mal. C’est juste que c’était... un peu gênant d’entendre ma… notre fille essayer de nous mettre ensemble. » Ava est partie depuis quelques instants alors elle n’entend pas tes paroles. Tu as vu le regard de Selwyn quand il a suivi la brunette du regard. Tu avais le même regard niais quand tu as eu ta fille pour la première fois dans tes bras, quand tu lui as appris ses premières fois. Elever un enfant est une véritable aventure et tu es heureuse de savoir que Selwyn veut partager cette aventure avec toi, malgré tout ce qu’il a pu se passer. Ton ex petit ami échange avec toi un regard complice et tu ris quand il insinue qu’elle tient de toi pour cette curiosité. Merci, tu es au courant. Tu as eu le temps de l’expérimenter. Son taux faussement accusateur fait croître ton rire. « Bien sûr que c’est facile, c’est toi qui a le plus mauvais caractère de nous deux Sarge. Alors, autant dire que c’est de ta faute. » Seulement, il arrêta immédiatement de rire et tu aperçois son regard s’assombrir. Comme si les nuages venaient gâcher la beauté de l’océan qu’étaient ses yeux. Son sérieux t’inquiète. La discussion a été joyeux jusque là et tu sens que ce qui va suivre est loin de rentrer dans la catégorie bonheur. Au final, votre bonheur a véritablement été éphémère, comme vos rires. Tu reprends ton sérieux alors que tes deux mains se joignent à celle de ton ancien compagnon. Tu l’écoutes t’annoncer ce qu’il a te dire, silencieusement, sans dire un mot. Quelques séquelles psychologiques ? Des pertes de contrôle totales ? Tu fronces les sourcils. Cela te semble tout à fait normal d’avoir ce genre de psychoses. Qui n’en aurait pas après tout ce que Selwyn a vécu ? Personne n’est un surhomme et ne peut supporter des tortures. Tu ne sais pas l’étendue de celles-ci et tu n’es pas certaine de vouloir le savoir. Le mot en lui-même te fait assez frissonner pour comprendre que ces ordures n’étaient pas des enfants de cœur. Tu serres tendrement ses doigts, comme pour lui indiquer que tu es là désormais, que s’il a besoin de toi, il sait où te trouver. Tu ne peux peut-être pas répondre à ses sentiments mais ça ne veut pas dire que Selwyn est une personne quelconque pour toi. Même aujourd’hui, il garde une place importante dans ton cœur et tu l’aideras s’il a besoin de soutien. Tu es là pour ça, pas seulement pour lui balancer à la gueule qu’il est père d’une petite fille de quatre ans. D’une voix douce, tu réponds : « Merci de m’avoir prévenue. » Petite pause et ta prise sur ses mains se fait plus importante. Tu veux qu’il comprenne.  « C’est normal Selwyn, tu as besoin de te reconstruire et je serais là pour t’aider avec Ava. On t’aidera à prendre un nouveau départ. » Ta voix se fait un peu craintive comme si tu avais peur que la suite de tes propos ne le blesse. « Tant que tu ne lui fais pas de mal, je ne vois aucun inconvénient à honorer ma promesse. On sera là pour toi. Juste, promets-moi de ne jamais toucher à un seul de ses cheveux. » Tu es inquiète. Tu ne vas pas le cacher, que ce soit pour lui ou pour ta fille. A ce moment-même, quelque chose te saute aux yeux. Mais, où vit-il ? S’il fait des crises, il ne peut vraisemblablement pas vivre seul. « Mais du coup, où est ce que tu vis ? Tu vis seul ? » L’inquiétude dans ta voix est palpable. Cinq ans auront beau être passés, tu restes toujours aussi angoissée quand ça le concerne. Autant dire que certaines choses ne changeront probablement jamais.

_________________
9 jours la vie c'est du velours
That’s because you’re a control freak who has lost control.  I feel the same way when I’m around you.  That’s what falling for somebody is.  It’s being vulnerable.  It’s giving up control. -byendlesslove


don't mess with me:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalcove.forumactif.org/t320-radioactive-freya
avatar


MESSAGES : 156
ARRIVEE LE : 15/05/2015
PSEUDO : Maddy
AVATAR : Sebastian Stan
CREDITS : ©
AGE : 28 ans
ETUDES/METIER : Sergent-Chef

MessageSujet: Re: Les retrouvailles ft Freya Greene   Mer 10 Juin - 23:42


Les retrouvailles
Freya & Selwyn




Après son aveu Selwyn ne savait vraiment pas comment Freya allait réagir. Peut être qu'elle prendrait peur et refuserait au final qu'il s'occupe d'Ava. Il ressentit comme un pincement au cœur, parce qu'à présent il ne pouvait pas supporter rester loin de la petite fille. Maintenant que Freya lui avait tout dit il voulait vivre pleinement son rôle de père et pourquoi pas peut être plus tard le rôle du mari ? Non Selwyn ne commence pas à te faire des films hein ! Mais après tout pourquoi pas ils avaient été ensemble pendant longtemps et ils avaient un enfant ? Non là c'était trop, il fallait qu'il arrive à patienter, lui laisser du temps et s'attendre à ce qu'elle ne lui donne rien en retour sur le plan sentimental. Il pouvait déjà s'estimer chanceux et heureux de l'avoir retrouvée et qu'elle accepte qu'il s'occupe de leur fille. Beaucoup de militaires n'ont pas cette chance. M'enfin pour l'instant il ne savait même pas si sa révélation avait changé la donne. Bien sûr qu'elle allait s'inquiéter pour sa fille et rien que l'idée de faire du mal à Ava lui fit froid dans le dos. Lorsqu'elle lui répondit, sa voix fut très douce et il se détendit tout de suite. C'était fou de voir l'influence que cette femme avait sur son caractère et à quel point il l'aimait. Elle sera un peu plus ses mains ce qui fit légèrement frissonner Selwyn et il se senti réellement touché par la bonté de Freya. Il n'avait qu'une envie c'était de la serrer dans ses bras et de ne plus jamais la lâcher, pour rien au monde. Mais la jeune femme continua et lui demanda de promettre de ne jamais faire de mal à Ava. Selwyn se mordit la lèvre. Il savait bien que ce n'était pas un ton réprobateur ,mais un ton craintif d'une mère aimante. C'est vrai que quand il crisait il n'était plus lui -même et ne se rendait plus compte de la réalité. Rien que ce qu'il avait fait à Rose la dernière fois l'avait un peu déboussolé.  Mais il sentait quand une crise venait et il expliquerait à sa fille que si papa lui demandait de s'écarter il fallait qu'elle l'écoute parce que papa l'aimait et qu'il ne voulait sûrement pas lui faire de mal. Or lorsqu'il était dans cet état il en aurait été capable. Selwyn se rapprocha doucement de Freya et tenta d'être le plus sincère possible.

"Si jamais je crise, je la sentirai arriver, je sais quand elles arrivent et je m'isolerai. " il baissa doucement la tête. Parfois il se détestait vraiment. Il avait réellement peur de promettre, même si s'était censé ne plus jamais arriver et qu'il sentait ses crises arriver, il ne supporterait pas que celaarrive. Il releva doucement la tête et senti ses yeux briller.

"Je te promets que si je touche à ses cheveux ce sera simplement pour les caresser."

Selwyn se le jura intérieurement. Jamais il ne ferai de mal à Ava et quand bien même cela arriverait il se jetterait du haut d'un pont. Selwyn serra doucement ses mains avant de baisser la tête à nouveau. Il avait l'impression de décevoir au fur et à mesure que la conversation avançait. Il releva doucement la tête lorsqu'elle lui demanda où il logeait et si il était seul. Bien sûr qu'il était seul et à vrai dire il s'ennuyait à mourir dans cet hôtel de luxe à la noix. Mais il ressentit une certaine inquiétude dans sa voix. Il tenta un vague sourire et commença une réponse. Toute l'assurance qu'il avait prit tout à l'heure s'était envolée comme par magie.

"Je.. je suis à l'hôtel.. c'est l'armée qui finance. Un très bon hôtel..je n'ai pas à me plaindre bien sûr j'ai tout ce qu'il me faut, puis je.." il s'arrêta doucement et bégaya légèrement. "J'avais un peu nul part où aller et.. je voulais te retrouver alors.. je me suis installé à Crystal Cove. Et oui je vis seul.."

Selwyn sentit ses joues rougir légèrement et secoua un peu la tête. Il ne savait pas vraiment ce que cette question pouvait cacher et préférait laisser Freya mieux lui expliquer ce qu'elle avait en tête, quand bien même elle avait quelque chose en tête. Selwyn se mordit doucement la lèvre et reprit.

"Je t'avoue que cet hôtel m'insupporte un peu ces derniers jours mais bon.."

Le pire c'était le mur rouge qui trônait en face de son lit. Si il en avait eut l'occasion il l'aurait bien abattu avec un bon vieux maillet !

AVENGEDINCHAINS

_________________
Gunslinger
Yeah, you've been alone
I've been gone for far too long
But with all that we've been through
After all this time I'm coming home to you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


MESSAGES : 588
ARRIVEE LE : 19/04/2015
PSEUDO : fairy sissi (cynthia)
DOUBLE COMPTE : aries & amaryllis
AVATAR : jenna coleman la plus magnifique
CREDITS : merenwen
AGE : 28 ans
ETUDES/METIER : assistante d'éducation + diseuse de bonne aventure pour combler les fins de mois

MessageSujet: Re: Les retrouvailles ft Freya Greene   Jeu 11 Juin - 14:33



Il faut absolument qu’il te fasse cette promesse. Tu ne pourras pas supporter l’idée que ta fille coure un risque avec son propre père. Tu l’écoutes te dire qu’il sait quand une crise arrive et qu’il est capable de s’isoler. Non. Tu as vraiment besoin qu’il te promette. Tu sais pertinemment que ça ne sert à rien, que rien ne pourra contrôler ses crises, quelles que soient leur sature. Mais, tu ressens le besoin d’être rassurée sur ce sujet. Qu’arrivera-t-il le jour où il n’aura pas été capable de reconnaître le moment arriver ? Tu lui lances un regard inquiet et finalement, il te promet que s’il doit toucher à un seul de ses cheveux, ce sera pour les caresser. Pas pour lui faire du mal. Un soupir de soulagement traverse la barrière de ta bouche. Le monde pourrait courir à sa perte que ta seule préoccupation serait ta fille. Tu le regardes doucement, à moitié rassurée. Il reste toujours des risques. C’est un risque à prendre. Mais, tu te le jures. Si quelque chose lui arrive par sa faute, il pourra toujours aller courir pour revoir sa fille. Tu t’en fais la promesse. « Merci, c’est tout ce que j’avais besoin d’entendre. » A cet instant, tu te rends compte de quelque chose et tu t’empresses d’interroger Selwyn sur son lieu d’habitation actuel. Tu espères qu’il ne soit pas à la rue. Le pauvre sinon. Il t’explique qu’il est à l’hôtel, que c’est l’armée qui finance. Bien évidemment que l’armée lui paie la convalescence. Ils peuvent bien faire ça. Ils ont été incapables de te le ramener en temps et en heure alors tu espères bien qu’ils s’occupent correctement de Selwyn. Il mérite bien cela après tout ce qu’il a vécu. Tu hoches doucement la tête quand il te dit qu’il n’est pas à plaindre, qu’il a tout ce qu’il lui faut. Tant mieux, ça te rassure un minimum. Il t’explique que s’installer de nouveau en ville a pour lui été une réflexion tout à fait logique. Il souhaitait te retrouver. Tu imagines que ce n’est pas vraiment ce à quoi il s’attendait quand il te cherchait dans toute la ville. Tu retiens un soupire de soulagement quand il te dit qu’il est seul. Tant mieux. Tu n’as aucune idée pourquoi tu réagis ainsi mais tu penses que ça t’aurait embêté s’il avait trouvé quelqu’un pendant ses recherches, bien qu’il t’ait dit qu’il t’aime encore. Un léger rire s’échappe quand tu l’entends se plaindre de l’hôtel dans lequel il réside. « Je suis rassurée. J’avais peur que tu vives dans la rue. » Tu n’avais aucune pensée derrière ces questions, juste un besoin d’arrêter de t’inquiéter pour lui. Enfin bon, cette inquiétude ne risque pas de diminuer après ce qu’il vient de t’annoncer. Des crises… Tu n’y crois toujours pas tes oreilles. Ca aurait été trop beau de le voir débarquer sans aucunes séquelles, vraiment trop beau. Soudainement, une idée te vient à l’esprit. Il en marre de rester à l’hôtel ? Si tu pouvais, tu l’hébergerais. Le problème, c’est que mis à part le canapé ou le sol, Selwyn n’aurait aucun endroit où dormir. Ton appartement est assez grand pour deux personnes, mais pas assez pour accueillir une troisième personne. Alors, l’alternative que tu vas lui proposer te semble être un bon compromis pour changer d’air. « Ca te dirait d’avoir un double des clés ? Tu pourrais voir Ava quand tu veux et… Si tu veux changer d’air de temps en temps, tu pourrais venir ici. » Lui demandes-tu avec un air interrogatif. Cela ne te paraît pas trop mal comme idée. Cela permettra à ta fille de mieux connaître son père et réciproquement. Peut-être qu’ainsi tu arriveras également à te faire à l’idée que non, Selwyn est loin d’être décédé. Tu as beau lui parler normalement, tu penses qu’il va te falloir quelques jours pour t’y faire réellement. Mais, dieu, qu’est ce que tu es heureuse de le savoir en vie. Tu bois une gorgée de ton thé refroidi et tu lui demandes, un peu plus curieuse de savoir qui a été prévenus les premiers. « Tes parents sont au courant, j’imagine ? » En parlant d’eux, tu crois que tu vas devoir prévenir ton ex petit ami de l’idiotie de ses géniteurs pendant son absence, en espérant que depuis le temps, l’intelligence les ait touchés. Cela serait un miracle mais qui es tu pour ne pas croire aux miracles en ayant Sarge devant tes yeux ?

_________________
9 jours la vie c'est du velours
That’s because you’re a control freak who has lost control.  I feel the same way when I’m around you.  That’s what falling for somebody is.  It’s being vulnerable.  It’s giving up control. -byendlesslove


don't mess with me:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalcove.forumactif.org/t320-radioactive-freya
avatar


MESSAGES : 156
ARRIVEE LE : 15/05/2015
PSEUDO : Maddy
AVATAR : Sebastian Stan
CREDITS : ©
AGE : 28 ans
ETUDES/METIER : Sergent-Chef

MessageSujet: Re: Les retrouvailles ft Freya Greene   Jeu 11 Juin - 16:01


Les retrouvailles
Freya & Selwyn





Un sourire vint se loger sur son visage lorsqu'elle lui dit que c'était tout ce dont elle avait besoin d'entendre. Un soupire de soulagement sortit de sa bouche et il lui fit un grand sourire. Il n'était pas totalement détendu, mais au moins elle le laisserait voir sa fille. Alléluia ! Il avait recommencé à croire en Dieu, enfin façon de parler. Il lança un regard reconnaissant à Freya et soupira de bonheur. Mais la suite ça faut avouer qu'il s'y attendait pas forcément. Tout d'abord elle lui confia qu'elle était un peu rassurée de savoir qu'il était à l'hôtel et pas dans la rue. En même temps il avait disparue pendant des années mais il lui restait tout de même de l'argent à la banque. Il n'aurait peut être pas eu un aussi "bel" hôtel mais il n'aurait sûrement pas dormi dans la rue. Bien que c'était gentil de sa part de s'inquiéter. Puis au pire il serait rester chez ses parents qui l'avait héberger pendant un bon mois. Mais il n'aurait jamais retrouvé sa bien aimée et Ava. Et la suite ne le fit vraiment pas regretter son choix. Freya venait de lui proposer le double des clés. Il n'y croyait pas. Non là c'était vraiment un rêve. Un très beau rêve. C'était beaucoup trop pour être réel ! D'abord la retrouver, sa fille et maintenant elle lui proposait carrément les clés de son appart'. Il n'en croyait vraiment pas ses oreilles et à ce moment là il était le plus heureux des hommes. Il resta bouche bée un petit moment avant d'être capable d'articuler quelque chose.

"Oh mon dieu Freya.. bien sûr que je le veut.. Tu peux pas savoir à quel point ça me ferait plaisir ! Je.."

Il ne continua pas sa phrase mais il s'imaginait qu'elle avait compris. Il n'allait pas non plus squatter son appart' il lui laisserait de l'espace et du temps comme elle l'avait demandé mais si il pouvait avoir l'occasion de dormir une ou deux nuits de temps en temps sur le canapé il serait vraiment heureux. Puis comme ça la petite pourrait apprendre à connaitre son père un peu mieux et puis il pourrait peut être retisser des liens avec Freya. Une idée lui trottait dans la tête mais ce n'était pas pour tout de suite c'était bien trop tôt. Mais c'était sûr il lui proposerait. Selwyn ne put s'empêcher de l'étreindre après cette proposition. Puis mince il avait bien le droit de l'étreindre ? Il l'avait mérité non ? Il soupira doucement en sentant un frisson le traverser avant de la lâcher et de caresser doucement sa joue. Il sourit doucement, bien sûr que ses parents étaient au courant. Ils avaient beau avoir leurs torts, ils voulaient même l'empêcher de faire l'armée mais il n'avait qu'eux. Parce qu'avant de venir il avait chercher le numéro de Freya partout impossible de le retrouver. Selwyn avait pourtant supplier les infirmières dans "l'asile" d'appeler sa chérie, et il n'avait jamais eu personne au bout du fil. Non il divaguait et reprit un sourire avant de répondre à Freya.

"Oui, ils m'ont hébergé un bon mois le temps que je finisse de me rétablir.. Pourquoi ?.."

Ses parents n'étaient pas fan de Freya mais il en avait toujours rien eu à foutre. C'était à lui de décider avec qui il faisait sa vie ? D'ailleurs ils lui avait conseillé de ne pas la chercher et de tourner la page. Quelle idée de con et autant dire qu'ils n'avaient rien fait non  plus pour l'aider à retrouver Freya. Une question trottait dans la tête de Selwyn. Il hésitait un peu mais bon on ne sait jamais. Il prit son courage à deux mains et se mordit la lèvre.

"Je.. me demandais si on pouvait manger un soir ensemble.. avec Ava bien sûr ?"

AVENGEDINCHAINS

_________________
Gunslinger
Yeah, you've been alone
I've been gone for far too long
But with all that we've been through
After all this time I'm coming home to you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Les retrouvailles ft Freya Greene   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les retrouvailles ft Freya Greene

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CRYSTAL COVE :: LA VILLE :: crystal cove outing :: bakery from the black lagoon-