Partagez | 
 

 collision (jillak)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


MESSAGES : 2668
ARRIVEE LE : 01/03/2015
PSEUDO : gg julio.
AVATAR : ollie loudon.
CREDITS : (c) sweet disaster.
AGE : vingt-sept ans.
ETUDES/METIER : directeur d'une agence de détective privés.

MessageSujet: collision (jillak)   Mer 6 Mai - 0:25

Tu glisses sur le trottoir, discret, ton appareil photo bien en main. Cette fois, Monsieur Jameson ne t’échappera pas. Il t’avait feinté la dernière fois à cause d’une sortie scolaire, une ribambelle de sales gosses surgissant de nulle part pour te barrer le chemin. Mais cette fois t’étais prêt à sortir la lacrymo pour asperger deux ou trois intrus qui feraient obstruction à ta filature histoire de te faufiler au travers. Et s’ils s’avéraient être des gosses, ça ne serait qu’un bonus supplémentaire. Sauf que le karma ne t’est pas favorable aujourd’hui non plus. C’est vrai, t’es légèrement distrait. C’est vrai, tu n’fais pas vraiment attention à ton environnement. C’est vrai, cette saleté de silhouette t’aurais dû la voir s’avancer si t’avais été un brin plus concentré. N’empêche que tu heurtes violemment l’individu qui déboule d’une ruelle perpendiculaire, ton appareil photo dégringolant sur le bitume. « PUT … » Le début d’une insulte t’échappe des lèvres, le reste coincé dans ta gorge. T’en crois pas tes billes vertes. Crinière flamboyante, talons hauts, tenue impeccable. Celle que t’as malencontreusement percutée n’est nulle autre que la graine de journaliste agaçante. Tu restes con quelques secondes avant que le sang n’irrigue de nouveau ton cerveau et que tu prennes conscience que vous faites un boucan anormal pour un type qui marche dans la rue. D’ailleurs quand tes yeux dévient vers ta cible, tu perçois sa soudaine immobilité et un léger mouvement de pivotement. « Baisse-toi ! » Tu t’accroupis rapidement derrière le panneau d’affichage du restaurant devant lequel vous vous trouvez, mais mademoiselle Beauchamp ne semble pas pourvue des mêmes réflexes que toi. Ah le temps de réaction des femmes … Une tare pour l’humanité et en particulier pour toi,  à cet instant précis. Alors t’attrapes brusquement son poignet pour l’obliger à t’obéir, tirant dessus pour te retrouver le nez planté dans sa poitrine. Non vraiment, t’as pas fait exprès. Mauvais angle. Puis si t’avais pas fait ça, ta cible aurait pu repérer son cul dépasser de votre cachette de fortune. Mauvaise foi ? Si peu … Tu renifles une seconde les fragrances de son parfum plutôt agréable avant de te reculer, le sourcil levé. « Ôte-moi un doute … Je serais totalement parano d’imaginer que tu me suis, n’est-ce pas ? » Le comble pour un mec en filature. Mais avec cette fouine tu t’attends à tout, et tu trouves que votre collision est une étrange coïncidence. En attendant sa réponse, tu déplaces légèrement ton visage pour zieuter sur le côté de l’ardoise qui annonce le menu du jour. L’homme semble avoir tranquillement repris sa marche. Tu pousses un soupir de soulagement, sauf que quand tu constates l'état de ton matériel qui gît lamentablement à tes pieds, tu la fixes d'un regard mi-déconcerté, mi-réprobateur. La garce a intérêt à te rembourser. Et avec quoi tu vas immortaliser Monsieur Jameson maintenant ?

_________________


Barre-toi, casse-toi je t'ai dit. Qu'est-ce qui te faut de plus, t'en n'as pas vu assez. Et arrête de me regarder comme ça. T'as rien écouté, t'as rien compris. Comment je dois te le dire pour que ça imprime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalcove.forumactif.org/t38-isak-pearson-jesus-may-lov
avatar


MESSAGES : 530
ARRIVEE LE : 11/04/2015
PSEUDO : Twister (Faustine)
DOUBLE COMPTE : Elias le badass
AVATAR : Emma Roberts
CREDITS : chuu aka Elliott la plus belle <3
AGE : vingt-deux ans
ETUDES/METIER : étudiante en sciences politiques pour devenir journaliste

MessageSujet: Re: collision (jillak)   Mer 6 Mai - 23:16

C'était dingue comme dans cette ville, on ne pouvait rien faire sans que cela reste secret. C'est vrai quoi, à peine le nez dehors, il fallait forcément croiser quelqu'un que vous connaissiez. Peut-être que pour certains, c'était une chance, mais pour d'autres... Enfin, pour une fois ce n'est pas Jill qui allait s'en plaindre. Alors que ses talons résonnaient sur le bitume, elle reconnut sur le trottoir d'en face Julian*, le flic sexy qu'elle avait déjà rencontré une fois ou deux et depuis, elle s'était mise en tête qu'il pouvait l'aider pour ses articles, en lui filant des infos. Puis d'un autre côté, elle voyait bien que ça l'embêtait plus qu'autre chose, donc raison de plus pour continuer. C'était un peu ça la philosophie de Jill : plus elle faisait chier les autres, plus ça l'incitait à continuer parce que ça l'amusait beaucoup, trop même. Enfin bref, en apercevant le beau brun, elle se décida à le suivre un petit peu pour voir ce qu'il manigançait encore et pourquoi pas, choper deux, trois infos au passage. Sauf que, en reine de la comédie qu'elle était, la blonde fit semblant de ne pas le voir et comme monsieur ne regardait pas non plus où il allait, boum, ils se rentrèrent dedans. Un air surpris apparut sur le visage de la Beauchamp, un vrai cette fois, bah oui parce qu'elle ne s'y attendait pas forcément hein, à ça. Il pouvait aussi faire attention, quand il marchait. Mais bref, ses yeux suivirent l'appareil photo qui s'écrasa au sol, le même que le jeune homme tenait une seconde plutôt. Oups. Elle pariait déjà que ça allait lui retomber dessus, comme d'hab'. Qu'il ne compte pas sur elle pour porter le chapeau, c'était lui qui tenait l'appareil photo, donc c'était lui qui l'avait fait tomber. Aussi simple que ça.
Son regard glissa de l'appareil en mille morceaux jusqu'au visage de Julian qui semblait aussi surpris qu'elle. Nan, plus en fait. "Tiens donc, monsieur le flic... Faites pas cette tête, avec un peu de chance, le père noël pensera à vous cette année." Elle étira ses lèvres en un fin sourire, qu'il n'allait bien entendu pas lui rendre, le connaissant. Enfin, le connaissant... À peine avait-elle fini sa phrase qu'il lui criait de se baisser et, sans qu'elle ait le temps de réagir, elle se retrouvait accroupie à côté de l'inspecteur. D'ailleurs, pour un flic, il avait une drôle manière d'agir... Sérieusement, vous en croisiez souvent vous, des policiers avec des appareils photo dans les mains ? Pas elle en tout cas. Fronçant les sourcils, elle le fixa d'un air suspicieux puis incompréhensif. Elle, le suivre ? Ahah non, bien sûr que non... Bon peut-être un peu mais il n'avait pas à le savoir. Jill ne laissa rien paraître, elle en avait l'habitude après tout, ça passait crème. Actrice, elle aurait très bien pu le faire, ce métier. "Vous suivre ? J'sais bien que vous êtes plutôt beau gosse, mais j'ai pas que ça à faire de mes journées." Plissant légèrement les yeux, un sourire se dessinant au coin des lèvres, elle le fixait toujours avant d'ajouter : "Par contre, je peux savoir pourquoi vous vous cachez ? J'croyais que les flics, ça n'avait peur de rien..." Ah bah oui, lui qui faisait tant son malin, il pouvait peut-être lui expliquer pourquoi il s'était baissé, comme si quelqu'un allait leur tirer dessus. Parce que Jill, elle n'avait rien entendu elle, aucun coup de feu.

* c'est son faux prénom, vu qu'on en a pas parlé, j'ai décidé par moi-même hihi (j'ai failli mettre Patrick mais je me suis dit que c'était moins crédible siffle )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalcove.forumactif.org/t105-jill-i-m-a-good-girl-with
avatar


MESSAGES : 2668
ARRIVEE LE : 01/03/2015
PSEUDO : gg julio.
AVATAR : ollie loudon.
CREDITS : (c) sweet disaster.
AGE : vingt-sept ans.
ETUDES/METIER : directeur d'une agence de détective privés.

MessageSujet: Re: collision (jillak)   Ven 8 Mai - 13:47

C’est le comble. Non seulement elle casse ton appareil photo, mais en plus de ça elle trouve le moyen d’ironiser en te poussant à l’inclure sur ta liste de Noël. En réalité tu trouves ça vachement bien trouvé et tu ravales un rire sincère, te souvenant juste à temps que la blonde n’existe que pour te pourrir la vie. Alors à la place t’ouvres la bouche en esquissant un rictus volontairement forcé pour simuler un rire incontrôlable du genre ‘super drôle ta blague’. Puis tu reprends un visage fermé, atrocement sérieux pour lui balancer une vaine menace. « Tu sais ce que t'encours, pour détérioration de biens appartenant au gouvernement ? » Hein ? Non ? Ben toi non plus. Mais ça doit être quelque chose de vraiment grave, qui fait tâche sur le CV d’une potentielle journaliste. N’empêche que quand t’auras fait tomber les masques, tu comptes bien récupérer le fric pour ton matériel. Pas question de laisser passer ça. Elle n’aura qu’à revendre ses chaussures ou ses fringues, rien que ça t’es convaincu que ça vaut quelques milliers de dollars. Et puis au pire elle n’aura qu’à faire le trottoir, elle est assez jolie pour se faire suffisamment d’argent en deux ou trois soirs. Trop jolie, sans doute. D’ailleurs, dans d’autres circonstances … Bref, tu n’oublies pas ta filature pour autant, l’obligeant à se dissimuler derrière le premier truc opaque que croise ton regard. Mais visiblement elle essaie de te détourner de ton objectif en larguant, mine de rien, que t’es beau gosse. Comme si tu ne le savais pas déjà. « Ben je fais une partie de cache-cache pour l’anniversaire de mon fils, ça s’voit pas ? » Tu rétorques, transpirant de sarcasme sans te départir d’un sourire crispé. « Une vraie blonde … » Murmure machiste qui glisse entre tes dents comme un hoquet que t’as été incapable de retenir. Belle plastique mais rien dans le cerveau. Ça te paraît évident qu’un flic qui cherche à se faire discret est en mission top secrète du genre filature. E-vi-dent. Parce que non, t’es pas en train d’éviter un ex un peu trop collant –même si ça aurait pu, clairement, perdre ton affection ça peut plonger dans le désespoir-, ou élaborer une nouvelle stratégie pour draguer. Tu te redresses finalement en relâchant tes muscles, gardant tes yeux clairs fixés sur le bout de la route. « Si tu veux avoir de l’avenir dans le métier de journaliste, observe et apprend du meilleur. » Ouais, le meilleur c’est toi. Et ouais, tu lui parles comme à un gosse de trois ans –ou à une demeurée, au choix-. Même si cette garce t’as déjà interrompu deux fois, faisant démonstration d’une ébauche de talent pour débusquer les scoops. Un coup de bol à tes yeux, rien d’autre. Elle avait juste été charmée par ta belle gueule, avait voulu te faire du rentre-dedans. Encore une fois, une évidence. Tu lui emboîtes alors le pas pour recommencer à marcher tranquillement sur le trottoir, quelques mètres derrière ta cible qui fait du lèche-vitrine. Heureusement qu’il prend son temps et qu’il est aussi parano qu’un gosse qui accepte le bonbon d’un pédophile, parce que sinon ça ferait longtemps qu’il t’aurait échappé. « Ton téléphone, il fait des bonnes photos ? File-le moi. » Tu tends ta main comme si elle allait exécuter ta requête sans rechigner. T’espères juste qu’elle est comme tous les gamines de son âge, à la pointe de la technologie et qu’elle va déballer un Iphone ou le dernier Lumia XZDJKZ1254 qui fait des photos en 3D. Logiquement, elle devrait même avoir un appareil photo miniature de gonzesse planqué dans son pic à cheveux ou quelque chose dans le genre. Matériel nécessaire à toute bonne journaliste. M’enfin, ce n’est qu’une étudiante dans ses balbutiements, alors t’es pas franchement optimiste. « Réquisition policière. » T’ajoutes pour donner plus de poids à ton ordre lancé au culot. C’est que t’aurais vraiment pu faire un bon flic.

_________________


Barre-toi, casse-toi je t'ai dit. Qu'est-ce qui te faut de plus, t'en n'as pas vu assez. Et arrête de me regarder comme ça. T'as rien écouté, t'as rien compris. Comment je dois te le dire pour que ça imprime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalcove.forumactif.org/t38-isak-pearson-jesus-may-lov
avatar


MESSAGES : 530
ARRIVEE LE : 11/04/2015
PSEUDO : Twister (Faustine)
DOUBLE COMPTE : Elias le badass
AVATAR : Emma Roberts
CREDITS : chuu aka Elliott la plus belle <3
AGE : vingt-deux ans
ETUDES/METIER : étudiante en sciences politiques pour devenir journaliste

MessageSujet: Re: collision (jillak)   Ven 3 Juil - 19:35

Et voilà, jackpot. C'était tellement prévisible qu'il l'accuse à tort que Jill ne prit même pas la peine d'afficher un air surpris, du genre "Quoi ? Comment ça, MA faute ?" enfin vous voyez le genre. Au lieu de ça, la blonde se contenta de croiser les bras et de détailler Julian du regard, son expression montrant clairement que la menace ne lui faisait ni chaud ni froid et qu'en réalité, elle ne le prenait pas au sérieux. En fait parfois, elle oubliait un peu qu'elle avait affaire à un policier et donc, qu'elle n'était pas censée agir de la sorte. Sauf que, de toute manière pour elle ça ne changeait rien. Ce n'était pas parce qu'il portait une insigne, une arme et des menottes qu'elle devait changer son comportement ou sa manière d'être. Et encore moins se faire accuser de quelque chose dont elle n'était pas coupable.  "J'lai même pas touché votre appareil... mais d'ailleurs, vous faisiez quoi ?" Et qu'il ne lui sorte pas une phrase du genre "J'prends des photos, ça s'voit pas ?" car il n'avait absolument pas l'air d'un touriste. Et il voyait très bien où elle voulait en venir, alors terminé de la prendre pour une demeurée, ça ne prenait pas avec elle. Enfin, si plutôt, c'est pour ça d'ailleurs qu'il agissait ainsi, parce qu'il savait que ça la ferait rager. Mais ouais, si des flics elle en avait déjà croisé, c'était bien la première fois qu'elle en voyait un avec un appareil photo style professionnel à la main. Son truc, là, enfin avant qu'il ne se fracasse au sol, ça ressemblait plutôt à un appareil pour les photographes. Encore heureux qu'il ne portait pas son uniforme sinon ça aurait été encore plus étrange. Mais d'ailleurs, son uniforme elle ne l'avait encore jamais vu avec... Dommage, elle était quasi certaine que ça augmenterait son sex-appeal. Mais bref, ça n'était pas le moment de parler mode puisque monsieur n'allait pas s'arrêter en si bon chemin, il fallait qu'il en rajoute une couche. La prochaine fois, elle devrait rester brune plus longtemps, ça la rendait plus crédible... Elle se contenta de le regarder d'un air légèrement lassé par son sarcasme. S'il se croyait drôle, il était bien le seul que ça faisait rire. Par contre sa remarque sur les blondes, elle lui restait en travers de la gorge. Elle continua de le regarder un instant, surprise avant de se reprendre. Hum, qu'il fasse le malin car ça n'allait pas durer le temps. S'il ne le savait pas encore, il allait vite découvrir que Jill n'oubliait pas. Rancunière, elle l'était et elle comptait bien se venger, mais plus tard. Déjà que son appareil photo était complètement mort, elle pouvait se permettre d'attendre un petit peu avant de lui jouer une scène. Mais pour l'heure, elle allait enfin voir ce qu'il manigançait. Par contre pour ce qui était "d'apprendre du meilleur", c'était encore à vérifier. Elle se contenta de lui lancer un regard qui voulait tout dire avant qu'ils ne reprennent leur marche, de manière plus ou moins naturelle. Bon au moins, il ne lui avait pas demandé de se barrer, c'était déjà ça dont elle pouvait se réjouir. Enfin, même s'il l'avait fait, elle ne serait pas partie, c'était évident.
Regardant autour d'elle, elle plissa les yeux pour voir de qui il s'agissait, le mec qu'ils étaient en train de suivre. Et pourquoi ils étaient en train de le suivre d'ailleurs ? Ça, il ne lui avait pas encore dit. Non, au lieu de ça monsieur préférait se la jouer apprenti photographe. Hilarant. Parce qu'après l'avoir accusée d'avoir cassé son joujou, il lui demandait son portable. La Beauchamp haussa les sourcils, soutenant le regard du policier, un air légèrement moqueur sur son visage. C'est qu'il s'y croyait en plus. "Vous en avez pas un vous ? Allô, on est au 21ème siècle !" dit-elle en sortant tout de même son portable de son sac, le regardant de haut en bas comme si elle ne le connaissait pas. Elle le posa ensuite dans sa main avant d'ajouter : "Bien sûr qu'il fait de bonnes photos, vous me prenez pour qui ? Et profitez-en pour ajouter votre numéro, on ne sait jamais, je pourrais en avoir besoin..." Elle pencha légèrement la tête sur le côté, un air on ne peut plus sérieux sur son visage. Bah quoi, après l'histoire de la bibliothèque, on ne savait jamais... Puis même si ce n'était pas pour une histoire policière, ça pourrait toujours lui être utile. "Sinon, vous comptez me dire pourquoi on suit cet homme ? Et c'est qui au juste ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalcove.forumactif.org/t105-jill-i-m-a-good-girl-with

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: collision (jillak)   

Revenir en haut Aller en bas
 

collision (jillak)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CRYSTAL COVE :: LA VILLE :: crystal cove town-