Partagez | 
 

 I missed you - Evash

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: I missed you - Evash   Jeu 23 Avr - 16:46

Ashley, Ashley… Ca fait plusieurs jours que je traine sur son profil facebook sans avoir le courage de l’ajouter en amis. Aujourd’hui je ne sais pas quelle mouche m’a piqué mais aujourd’hui, c’est le jour. Je ne l’ajoute pas en ami contrairement à ce que j’avais pensé faire. Non, je lui envoie un message. Je lui demande des nouvelles, je lui dis que j’ai un peu fait le stalker pour le trouver sur facebook et que c’est grâce à sa jolie photo que je l’ai trouvé, parce que mine de rien il y en a plusieurs des Ashley Blackthorne. En attendant sa réponse, mon coeur bat bien trop vite pour mon bien mais j’aime cette sensation. Je me sens en vie. Comme souvent quand j’étais avec lui. Je m’en veux de ne pas avoir été le revoir après être sorti de l’hôpital. Il m’a fait tellement de bien pendant tout le temps où j’étais là bas… J’essaie de ne pas ressasser ce genre de pensées, préférant me focaliser sur le rendez vous qu’on s’est prévu.

Le lendemain matin, je suis nerveux dès que j’ouvre les yeux. On a rendez vous à 15h en ville pour prendre un café. J’aurai dû proposer un déjeuner, ça aurait fait moins long à attendre. Il est 11h et je suis déjà prêt. Bien habillé, parfumé, coiffé. Je tourne en rond chez moi et puis je décide de sortir, de marcher. Je vais où le vent me mène. Je ne tiens pas en place à faire quoi que ce soit de toute façon. Je prends des photos avec mon téléphone que je poste sur instagram. Je vais m’acheter un petit sandwich. Je n’ai pas très faim mais il faut que je tienne jusqu’à 15h encore. Je continue ma balade en ville, prenant des petites routes que je n’ai pas souvent pris. L’heure se rapproche et je commence à marcher vers le café où nous avons pris rendez vous. Il est 14h30 mais je m’installe déjà. J’ai commandé un thé glacé et je me suis installé en terrace. Il fait beau, il fait chaud, je profite encore du soleil. Quand l’heure se rapproche encore plus de 15h je regarde les gens aux alentours, attendant de le voir arriver…

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: I missed you - Evash   Jeu 23 Avr - 20:15

La surprise que j'ai vu que j'avais un message d'Evan sur Facebook. En fait, j'ai même failli le rater parce qu'il est parti dans la catégorie « autre », son message. Faut croire que le destin fait bien les choses et qu'on était censé se retrouver, Evan et moi. Ça m'a fait plaisir, en fait, qu'il ait pensé à moi  alors que ça ne fait qu'un mois que je suis sorti de l'hôpital. Mais je trouvais ça tellement étrange de lui parler, caché derrière un écran, ça ne nous ressemblait pas. On avait pris l'habitude, pendant les quelques mois où on avait partagé la même chambre, de parler de tout et de rien, à cœur ouvert parce que c'est ce que nous étions à ce moment-là : deux cœurs écorchés vifs qui ne demandaient qu'à guérir. C'est con, mais quand il a proposé qu'on se voit le jour d'après, j'ai souri comme un idiot.
Parce que c'est ce que je suis, au fond.

Le lendemain matin, Kaya voulait faire un tour avec moi en ville et je n'ai pas pu lui refuser. Après dix mois sans sa présence, sans sa joie de vivre, sans ses éclats de rire et tout le bordel, je ne pouvais pas le lui refuser. Elle m'a montré les endroits qu'elle préférait en ville, où elle aimait passer du temps pour oublier tous ses problèmes, son jardin secret, en quelque sorte. Je prenais des note mentalement de revenir avec mon appareil photo parce que Kaya avait le don de choisir des endroits magnifiques.
C'est quand j'ai vérifié l'heure sur mon portable pour la vingtième fois de la journée que ma sœur m'a demandé si tu m'ennuyais. Évidemment que non, mais j'avais un rendez-vous dans quelque temps et je ne voulais absolument pas être en retard. Elle a insisté, pourtant, pour m'emmener dans un dernier endroit. Elle m'a sorti le sourire suprême, je n'ai pas pu résister.
Parce que faible aussi, je le suis.

Il est 15h22 quand je franchis la porte du petit café où Evan avait choisi qu'on se voie. J'avais couru comme un taré et j'étais tellement pressé que j'ai ouvert la porte avec mes mains. Je les regarde avec dégoût avant de sortir mon gel anti-bactérien. Je le cherche du regard, j'ai peur qu'il ne soit déjà parti vu mon retard, mais j'aperçois une petite tête avec des boucles brunes, c'est lui. Mon visage s'illumine avec un sourire pendant que je me dirige vers sa table. Et plus j'avance, plus mes pas se font robotiques et crispés. Vous pensez que ça se remarque que je suis un peu nerveux ? Et en même temps, je déballe : « Jesuisdésolépourleretard,c'estàcausedemasoeur. » Bah non, ça se remarque pas du tout, non.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: I missed you - Evash   Jeu 23 Avr - 22:22

Je commence à devenir nerveux quand je vois qu’il est l’heure mais qu’il n’est toujours pas dans le coin. Je sors mon téléphone et je commence à regarder si il ne m’a pas envoyé de message. Non.. Rien. Je suis en train de me faire plein de films dans ma tête. Il veut pas me voir ? Il a eu un accident ? Il hésite ? Je me mordille bien trop fort ma lèvre alors que les minutes continuent de défiler. Ce n’est que 22 minutes qui s’écoulent, mais j’ai l’impression d’avoir passer 3 heures sur cette chaise à attendre de le voir arriver. Je sens un énorme soulagement en moi quand je le vois enfin arriver. Ouf. Il veut toujours me voir et il est très content de me voir. Son sourire en dit long. Je crois que j’ai le même sur le visage. Il me dit qu’il est en retard à cause de sa soeur et sa façon de me dire sa me fait fondre. Je me lève pour lui faire un hug, parce que j’en avais très envie.

« C’est pas grave, l’important c’est que tu sois là. »

Je me détache assez vite, je ne sais pas si il était très à l’aise avec ça. Je m’assois de nouveau et je le regarde.

« J’ai cru que t’avais eu un accident ou quoi… Je me suis inquiété. »

Ca me fait tellement de bien de le revoir. Je me rends compte que ça fait bien trop longtemps que je l’ai pas vu et j’aurai dû aller le voir à l’hôpital, ou prendre des nouvelles avant. Mais c’est pas facile de s’ajuster à une nouvelle vie hors de l’hôpital…

« Ca me fait du bien de te voir… Tu m’as manqué. »

Je lui fais un petit sourire. J’ai envie de poser ma main sur son bras mais j’ose pas.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: I missed you - Evash   Jeu 23 Avr - 22:51

Encore une chose à laquelle je ne m'attendais pas : un câlin de la part d'Evan. C'est dingue comment un simple geste peut avoir autant de répercussions sur mon corps car je peux le sentir se décrisper et ça m'apaise directement. C'était comme si nous étions des amis de très longue date qui ne s'étaient pas revu depuis bien longtemps. Et en fait, c'était le cas, ça ne faisait peut-être pas des années que je connaissais Evan, mais j'avais l'impression que si, j'avais l'impression qu'on avait traversé une guerre tous les deux et au fond, c'est peut-être un peu vrai.

« Comme je suis sorti le mois passé, ma sœur a voulu me montrer tous les endroits qu'elle aime à Crystal Cove, j'aurai du te prévenir, je suis désolé. Vraiment ! »

Je ne suis vraiment qu'un crétin. Je me demande pourquoi ça ne m'est pas passé par l'idée de le prévenir. Ça aurait été tellement plus simple que de l'inquiéter pour rien, qui plus est.

Je me rends compte qu'Evan s'est déjà rassis alors que je me tiens toujours debout comme un idiot. Je sors un mouchoir de ma poche droite pour attraper le dossier de ma chaise. J'ai toujours autant de mal avec les microbes des autres, ça me fait vraiment peur. Ils ont pourtant essayé de me faire passer au-dessus de toutes mes phobies, mais c'était en vain. En parlant de microbes, d'ailleurs, je ressors mon gel anti-bactérien parce qu'avec cette table-là, ça va pas être possible. Non, je ne peux pas poser mes mains dessus. Alors je frotte avec mon mouchoir et un peu de gel, je frotte.
Je me demande si Evan me prend pour un taré donc je change de sujet.

« J'ai un peu oublié, moi, vu que j'ai pas vu grand chose à part les alentours de l'hôpital. »

Je m'arrête là et je déglutis. Je ne sais pas vraiment si c'est une bonne idée de parler de ça. Ce n'était facile pour aucun de nous deux, mais on était là, à deux, on se soutenait comme on pouvait, on  tendait des mains, on prêtait une épaule sur laquelle s'appuyer, on gardait un œil l'un sur l'autre.

Mon cœur a eu un raté. Et je souris, encore, parce qu'il adorable. Je crois que j'avais oublié à quel point il l'était. Je pense que j'ai un peu oublié comment il me faisait sentir à l'hôpital, mais maintenant qu'il se tenait devant moi, je me sentais mieux.

« Tu m'as manqué aussi. Je suis content que t'aies repris contact avec moi. » Je regardes à gauche, à droite, comme un enfant qui se prépare à révéler le plan d'une bêtise à un ami, avant de me pencher légèrement sur la table pour me rapprocher du visage d'Evan et chuchoter : « J'ai un peu honte de l'avouer, mais j'avais oublié ton nom de famille. » Je lui souris, pour la dix-millième fois en quelques minutes et je me rassieds sur mon siège.

C'est là qu'une serveuse débarque pour prendre la commande et que mon sourire disparaît. J'ai l'impression qu'on vient d'éclater une bulle que je venais de créer avec Evan. Mon attention se porte à cette fille qui ne devait pas être plus âgée que nous et je bafouille. « Euh ... Je-je ... Euh ... » Je tourne la tête vers le bouclé. « Tu sais quoi prendre ? »
Non, je n'ai jamais été vraiment à l'aise autour des gens, mais être à côté d'Evan, c'était tellement facile, tellement confortable.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: I missed you - Evash   Jeu 23 Avr - 23:33


Il est tellement adorable à s’excuser comme ça, mais je comprends qu’il avait la tête ailleurs. Il était avec sa soeur, il se changeait les idées. J’apprends au passage que ça fait un mois qu’il est sorti. Je savais bien que ça ne faisait pas si longtemps, mais en même temps, un mois ça me semble long. J’aurai du le contacter avant. Je le regarde faire avec son mouchoir et son gel, savon sans eau, je comprends qu’il a un soucis avec les microbes et ça doit pas être évident à gérer. Je ne fais aucune remarque, rien. Je ne suis pas là pour juger. On est déjà tous les deux complètement fucked up. On a atteint le plus bas. On ne peut que remonter. Il mentionne l’hôpital et je lui fais qu’un petit sourire. Je crois qu’au fond de moi je sais pourquoi j’y suis pas retourner pour le voir, mais je préfère pas me l’avouer, ni en parler. Mon sourire se fait plus grand quand il me dit que je lui ai manqué aussi. Il me fait fondre quand il se rapproche de moi pour me confier comme un secret. Je ris un peu, il est trop adorable mon dieu… Pourquoi mon coeur bat si vite quand il est près comme ça ?

« Je savais pas comment écrire le tiens… »

J’ai essayé plusieurs orthographe avant de le trouver sur facebook. Oui j’y ai passé pas mal de temps. Une serveuse viens à notre table et bon sang Ashely est encore plus chou quand il est tout perdu. Comment j’ai pu oublier combien il était si adorable ? Je le quitte pas des yeux. Je crois que mon temps hors de l’hôpital m’a fait du bien, parce que… Je sais pas… C’est différent.

« Je vais prendre un autre thé glacé. »

Je fais un petit sourire à la serveuse qui s’en va après que Ashley est trouvé ce qu’il voulait. Je me rapproche un petit peu de lui, comme pour lui avouer un secret à mon tour aussi. Je sais pas, j’ai aimé le voir faire ça, alors j’ai envie de faire pareil et puis… C’est un peu une confession que je vais lui faire.

« Je suis content qu’on habite dans le même quartier… »

Je me mords la lèvre et puis je reprends ma phrase.

« … On va pouvoir se voir… souvent. Enfin, si tu veux. »

J’ai peur qu’il ne veuille pas, ou que je sois trop encombrant déjà alors que ça ne fait que cinq minutes qu’on s’est retrouvé. Je triture le bout de mes manches. Il fait chaud aujourd’hui, comme tous les jours en Californie mais j’ai des manches longues, bien évidemment. Je n’ai pas envie d’afficher mes cicatrices.

« Si faut on habite près… Je sais pas où t’es en fait. »

Je sais juste qu’il est du coin et c’est déjà énorme.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: I missed you - Evash   Ven 24 Avr - 1:02

« Euh ... je ... je vais prendre la même chose. » que je bafouille rapidement. Je veux juste que cette serveuse s'en aille et qu'elle nous laisse dans notre bulle, Evan et moi. Et pile quand elle fait volte-face, Evan se rapproche de moi à son tour. Je ne peux m'empêcher de sourire. Je me rends compte que je souris plus qu'à mon habitude quand je suis avec lui alors j'essaie de me contenir. Je me sens niais. Est-ce que je suis niais ? Probablement. Je ne comprends pas très bien ce qu'il m'arrive. C'est peut-être le fait d'être sorti de l'hôpital tout récemment et de retrouver un début de vie sociale ? Peut-être.

Evan me parle. J'avoue que j'ai déjà décroché de ce qu'il me dit parce que je suis resté accroché à ses yeux. J'entends plus rien, je ne vois plus rien à part Evan. Je ne comprends pas ce qu'il m'arrive, vraiment, c'est bizarre. Je baisse les yeux. Grosse erreur car je tombe sur ses lèvres et il se mord la lèvre supérieure. Je ne peux m'empêcher de les fixer et je me dis qu'elles feraient une très jolie photo, ses lèvres. J'aurai aimé avoir mon appareil sur moi pour pouvoir immortaliser la chose, mais bien évidemment, je ne l'ai pas.

Quand je me rends compte qu'il attend ma réponse. Je me sens stupide. « Hm ... Tu disais ? » Je secoues la tête de droite à gauche. Est-ce qu'il a remarqué que je le fixais de manière étrange depuis tout à l'heure ? « J'ai complètement décroché à ce que tu disais, désolé. » Tu lui souris timidement en regardant la table qui était, désormais, sans bactérie. « Je ... euh ... Je pensais à la photographie, des choses comme ça. » Je masque mon malaise comme je le pouvais, mais je me connaissais trop bien et je le savais bien que le reste de mon corps me trahissait.
Il me trahit toujours, cet idiot.
Je peux déjà sentir tes joues virer au rouge tomate, et zut !

« Je ... je ... » Je me remets à bégayer parce que je suis dans une situation embarrassante. « Je me disais que ... » J'essaie d'aligner les mots, les uns à la suite des autres. Je regarde toujours la table et j'aimerais beaucoup me fondre avec le mobilier. « Qu-que ... tu pourrais peut-être me montrer tes ... endroits préférés à ... toi. » J'ose remonter mon regard vers le sien, mais quelques secondes à peine car je la tourne presque directement vers la droite. « Enfin ... si tu veux ... Tu n'es évidemment pas obligé ... Ce ... C'est juste une proposition ... Jus- ... Juste comme ça. »

Malaise : 3, Ashley : 0. J'ai pourtant fait de mon mieux pour changer de sujet et dévier vers quelque chose qui me rendrait moins nerveux. Vous croyez que j'ai raté mon coup ?


(Spoiler : oui)
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: I missed you - Evash   Ven 24 Avr - 18:25


Quelque chose me disait qu’il allait prendre la même chose que moi. Ne pas trop réfléchir dans les moments un peu stressant. Je peux voir dans le langage de son corps qu’il n’est pas trop à l’aise et quelque chose me dit que c’est pas à cause de moi. Parce que quand je me rapproche de lui je revois ce beau sourire sur ses lèvres. Je remarque qu’il a comme un blocage et… je sens mon coeur battre encore plus vite. Je ne le quitte pas des yeux non plus parce que… j’aime juste trop le regarder. Je sais pas trop pourquoi, je ne saurai pas l’expliquer. Il est beau, il est adorable, il est gentil avec moi et… Il est adorablement embarrassé et ça me touche. Je le trouve encore plus attirant comme ça. Attirant ? Ow… Je n’avais jamais vraiment mis de mot sur ce que je ressentais envers lui avant et ça me fait bizarre de penser ce genre de chose. Mais la façon dont il me regarde me donne l’impression qu’il est un peu sur la même longueur d’ondes que moi. Quand il reprend la parole il est tout gêné et il se met à rougir. Je ne sais pas quoi faire pour qu’il se calme. J’hésite à aller poser ma main sur son bras, j’amorce un mouvement mais je ne vais pas jusqu’au bout. Je ferme ma main en un poing que je laisse sur la table.

« Ca me plairait bien oui… J’aimerai bien passer du temps avec toi… »

Il a l’air vraiment trop gêné et je n’ose pas le toucher ou quoi que ce soit, pourtant mon instinct me dit qu’une main sur lui devrait l’apaisé… Je reprends mon ascension et je m’arrête de nouveau à quelques centimètres de son bras.

« J’ai pris des photos aussi tout à l’heure. J’ai été marché. Je poste celles que je trouve le plus réussi sur instagram. »

Je ne sais d’où la force m’est venue mais cette fois j’atteins enfin son bras et je pose ma main dessus. Sur mon avant bras. Je me sens ridicule mais je ne l’enlève pas.

« J’ai plein de temps, comme je vais pas en cours ou quoi… Tu fais quoi toi de tes journées ? »

Je suis déjà en train de m’imaginer passer toutes mes journées avec lui et je sens une sensation bizarre dans mon ventre.

« Je pourrais te montrer où j’habite aussi si tu veux… »

Je sens mon coeur battre encore plus vite de l’imaginer dans ma chambre.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: I missed you - Evash   Dim 26 Avr - 20:13

Je ne comprends pas pourquoi Evan me rend comme ça ; une fois calme et apaisé et l'autre, nerveux et stressé ; le cœur léger et le sourire au rendez-vous, puis le cœur trop rapide et les mains moites. Il me fait traverser une marée d'émotions en quelques secondes. Je ne comprends pas pourquoi, mais ça me fait du bien. Puis ça me fait peur aussi, très peur.
Il me dit que ça lui ferait plaisir et je souris parce que moi aussi, je veux passer plus de temps avec lui. Evan, il a cette façon  de ... Il a un ce « je ne sais quoi » qui change tout. Je n'essaie plus de comprendre ce qu'il se passe dans mon esprit, c'est bien trop compliqué là-haut.
Ça, ça fait des années que je l'ai compris.

« Ah ? Des pho-pho ... photos ? De quoi ? » Ça m'intéresse beaucoup parce que du plus loin que je me souvienne, j'ai toujours eu un appareil photo en main. C'est sans doute la seule et unique chose qui me passionne entièrement. J'aimerais lui montrer, un jour, à Evan, ma collection d'appareil et lui apprendre comment les utiliser. Oui, j'aimerais faire passer mon savoir, l'impressionner avec mes connaissances parce qu'en cours, je ne suis pas vraiment l'élève modèle, mais bon, vous savez ce qu'on dit : l'école, ce n'est pas fait pour tout le monde. Ce n'est sans doute pas fait pour moi.
Mais alors, qu'est-ce qui est fait pour moi, ça, c'est une bonne question.

Je baisse les yeux quand je sens une masse chaude se poser dessus. Et là, je me rends compte que je ne contrôle pas la situation (comme si j'avais jamais réussi à contrôler quelque chose dans ma pauvre petite vie, la bonne blague). Ce sentiment de peur réapparaît et je retire ma main doucement. Je la laisse sur la table, pas trop loin de celle d'Evan, mais pas trop proche non plus. J'ai l'impression que ça va trop vite. Je repense à mon ex et je me dis que c'est sans doute ça qui nous a foutu en l'air, ça et le fait que je parte sans presque rien lui dire.  Je ne sais pas pourquoi je compare ces deux situations, c'est différent, non ? Evan et moi, on est ... on est ...

« Je ... euh. » Je m'éclaircis la voix. « J'essaie d'aller en cours ... Enfin, je ... J'ai raté pas mal de choses pendant ... dix mois, donc ... euh ... J'essaie de rattraper. » Je regarde le reste du café qui n'est pas tellement rempli. En fait, j'essaie juste d'éviter le regard d'Evan. Je ne sais plus ou me mettre. Je ne sais pas ce qu'il pense et cela me perturbe beaucoup. « Ah bah oui ! », que je m'exclame de manière un peu trop enthousiaste pour être sincère. « Oui ... euh, ça serait cool que tu me montres. Tu ... Tu pourrais venir, à la maison ... t-t-toi aussi. Tu verrais ma sœur et ma ... mon euh ... mon père. »

Je ne sais pas pourquoi je ressens le besoin de lui cacher son existence, celle de mon ex, celle qui m'a sauvée la vie, celle qui ... Ouais, elle quoi. Je n'en ai pas parlé lorsque nous partageons la même chambre, je n'en avais pas envie. La seule personne a qui je l'ai mentionnée, et encore, je n'ai pas osé donner son prénom, c'est au psychiatre de l'hôpital. Je ne sais pas pourquoi je lui cache ça. J'ose poser mon regard sur Evan et je me promets mentalement de le pas le laisser traîner plus d'une seconde mais ...
Je ne sais pas.
Je ne sais plus.
Oh, Evan, pourquoi me retournes-tu la tête comme ça ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: I missed you - Evash   Mar 28 Avr - 12:11



Il veut savoir quel genre de photo je prends et j’apprécie qu’il pose la question.

« Je prends un peu n’importe quoi en photo… Du moment que je trouve ça intéressant… Niveau couleurs ou autre… »

Je prends vraiment n’importe quoi en photo mais je m’en moque tant que ça me plaît à moi. Et mes follower sur instagram doivent apprécié parce que j’ai pas mal de likes quand même. Ou peut être juste que je mets les bons hastags pour attirer du monde…

Quand je pose finalement ma main sur son avant bras, je vois que je n’aurai pas du. Il se défait de ma main et j’essaie de ne pas le prendre trop mal. Même si ouais… Ca me blesse un peu. Mais je comprends. Il a plein de toc, il a plein de troubles… Je ne dois pas l’aider avec mon attitude. Il reprend la parole et je l’écoute pour essayer de ne pas penser à ce qui vient de se passer. Je me sens tellement bête. Ash essaie d’aller en cours. Il a bien du courage. Je ne peux pas moi. Je n’ai pas essayé mais je ne m’en sens pas capable. Pas déjà. Je le regarde qui jette un coup d’oeil dans la salle. Je continue de parler, même si je suis un peu troublé par son attitude. Je devrais arrêter de me poser des questions. Ashley et moi on est pas comme tous les gens de notre âge. Je suis content quand il me propose d’aller chez lui. Au moins je sens qu’il n’a pas envie de s’éloigner de moi. Que c’était juste ce contact physique qui l’a gêné. Je ne referai pas cette erreur.

« Ouais ce serait sympa… »

Quand il précise « son père » je pense forcément au mien. Ashley est au courant du soucis que j’ai avec mon père. Je lui en ai parlé plusieurs fois lors de nos séjours à l’hôpital. Il sait pas que ça va mieux depuis. Je sais pas quand on aura l’occasion de parler de choses sérieuses et importante comme ça à présent. Avant c’était facile, on était tout le temps ensemble et la parole venait facilement quand il est trois heure du mat’ et qu’on arrive toujours pas à dormir.

La serveuse revient avec nos verres et je lui dis un « merci » très poli. Je tourne les yeux vers Ashley et je lui fais un petit sourire.

« T’as du courage d’avoir repris les cours… »

Je sais pas pourquoi je me sens dans un élan de confession.

« J’ai un peu… coupé les ponts avec mes anciennes connaissances. De toute façon ils vont entrer à l’université et je serai encore au lycée… Ca se serait fait de toute manière… »

Je suis un peu défaitiste mais c’est vrai ce que je dis. Je pense que sur le coup, ça sonne triste, mais je suis réaliste.

« Comme envie de partir sur un nouveau départ… Même avec mes amis. Enfin, presque tous. Ceux qui étaient là avant et ceux qui sont là après… »

Là j’aurai eu envie de poser ma main sur son avant bras de nouveau mais je ne le fais pas. Je vais mettre ma main sur mon verre pour m’occuper et ne pas refaire cette erreur.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: I missed you - Evash   Mer 29 Avr - 10:36

Il y a certaines choses que je ne comprends pas avec Evan. Je ne comprends pas pourquoi j'ai autant peur d'être si proche de lui. Enfin, ce n'est pas réellement une peur, c'est plutôt que cela me rend vraiment nerveux : mon cœur s'emballe, mes mains deviennent moites, mes rouges se chauffent. Je ne comprends pas pourquoi je tiens tellement à lui aussi. Je veux dire que nous avons passé de bons moments ensemble, on se soutenait, on se confiait l'un à l'autre, on était juste là quand le reste du monde ne l'était plus. On pourrait dire qu'Evan est un ami très proche, mais ... ça semble tellement différent ? Je n'arrive pas à l'expliquer, je n'arrive pas à poser de mot dessus et ça me perturbe beaucoup.

J'arrive à me calmer, un peu. Je dois sans doute reprendre une teinte normale et je crois être capable de reparler de manière intelligible, enfin, plus ou moins en tout cas. « C'est vraiment cool que tu t'intéresses à la photographie. » Je lui souris. Moi, j'ai un appareil dans les mains depuis que je suis gamin, tout et n'importe quoi, les passants, les arbres, les fleurs, les voitures, mes amis, ma famille, j'immortalise tout. On ne sait pas ce qu'il pourrait arriver demain, autant garder des traces, non ?

Je vois bien que le fait que j'ai retiré mon bras l'affecte tout autant que moi quand sa main était posé dessus. C'est un peu un malaise. Encore une chose que je ne comprends pas. C'est compliqué dans ma tête, tout se mélange et quand je regarde Evan, je ne peux pas savoir ce qu'il pense. Tout ce que je vois, c'est un jeune homme, un peu égaré qui cherche encore le bon sentier. Quand je vois Evan, j'ai envie de lui tendre la main pour le guider alors qu'en vérité, le plus égaré de nous deux, ça doit être moi.

Quand la serveuse arrive, je murmure à peine un remerciement. Evan me sourit et je ... fonds ? Je baisse les yeux pour essuyer minutieusement le bord de mon verre avec un mouchoir avant de poser mes lèvres dessus. Vraiment toutes ces impressions que j'ai en présence d'Evan, ça me brusque, ça me stresse, ça me remue les tripes un peu. Et ça me remue encore plus quand je l'entends parler de ses amis. Je ne sais pas quoi en penser. Moi, des amis, j'en ai jamais eu beaucoup que ça soit en Australie ou à Crystal Cove, j'ai toujours été beaucoup plus solitaire qu'autre chose.

« J'ai pas vraiment eu le choix, tu sais ... » Je marque une pause parce que je ne sais pas très bien comment je vais formuler le reste de ma phrase. « Je ... Je préfère aller en cours, m'occuper un peu que de rester trop longtemps avec mes pensées. » Je baisse les yeux. C'était le temps des confessions dont on était pas forcément très fier. « J'ai encore un peu du mal à gérer ... Je crois ... » Je prends une bouffée d'air pour me donner du courage. « Moi ... Moi, je ... » Ne te dégonfle pas maintenant, Ashley, vas-y, dis-le. « Je ... » DIS-LE. « Je suis là pour toi. Et je le serai toujours. » Voilà, c'était lâché. Je le regarde dans les yeux. C'est vraiment inconfortable pour moi, mais j'y tiens. Je veux lui montrer que je suis sincère, que je le pense vraiment. C'était peut-être une évidence pour lui, mais je tenais à lui, juste au cas où, pour rappel, pour qu'il n'oublie pas.
Pour qu'il ne m'oublie pas.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: I missed you - Evash   Lun 4 Mai - 2:36


Je sais que c’est aussi son dada la photographie, c’est pas pour rien que je m’y intéresse, qu’on se le dise. Il m’a influencé et puis mes parents m’ont acheté un iphone à ma sortie de l’hôpital. C’est pas l’idéal pour prendre des photos, mais c’est un bon début j’ai envie de dire. Ca prend des photos correct et avec instagram on peut les améliorer très facilement avec les filtres. J’ai été surpris de voir combien mes photos sont apprécié, j’ai beaucoup de follower et j’en suis toujours choqué (dans le bon sens).

Quand on nous sert nos verres il essuie le bord avant de boire. Je le regarde faire, sans commenter. A quoi bon ? A part le mettre mal à l’aise - ou plus qu’il ne l’est déjà - ça ne s’est à rien. J’hoche la tête quand il me parle de ses cours, qu’il préfère y aller que de trop penser. Je vois tout à fait ce qu’il veut dire. Nous avons des histoires différentes et assez similaire en même temps. Il dit qu’il a encore du mal à gérer, je veux bien le croire.

Il devient tout gêné et bute sur les mots avant de me dire qu’il sera toujours la pour moi. Mon coeur se met à battre plus vite et je me retiens d’aller poser ma main sur les siennes. Je remarque bien qu’il tient son regard dans le mien et ça m’en filerait presque des frissons.

« Moi aussi je serai toujours là pour toi Ash… »

Je me mords le bout de la lèvre légèrement en le regardant et je vais poser mes mains sur mon verres pour m’éviter de le toucher de nouveau.

« J’ai aussi du mal à gérer… Je fais genre devant mes parents et les gens… Mais… Quand je suis tout seul… C’est moins évident… »

Je hausse une épaule. Je ne sais pas pourquoi je lui dis ça. Sûrement parce que c’est la vérité et que je n’ai pas peur de lui dire la vérité à lui. Il est bien l’unique personne qui ne me jugera pas.

« Je m’occupe beaucoup… Je fais plein de truc différents… J’ai des meetings et des séances de psy aussi… J’ai toujours un truc prévu tous les jours. Ou presque… »

Oui des fois y’a des moments où j’ai juste pas envie de sortir… Et même si ça ça me fait rester enfermé avec mes démons, je n’ai pas la force de me relever.

« Je vais commencer un stage avec un de mes voisins… Je sais pas trop ce que ça va être… J’ai un peu peur. »

Je fronce le nez. J’ai dit oui à mes parents, c’est vrai que ça allait être bien pour occuper mes journées, mais en même temps c’est tout nouveau et mon voisin est intimidant. J’ai réellement peur de ce stage qui commence sous peu.

« Mais c’est bien… Au moins j’ai peur d’autre chose… » 

Ca me change les idées mine de rien.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: I missed you - Evash   Lun 4 Mai - 23:16

Quand ma mère est partie, j'ai pris ça comme un abandon et j'ai voulu tout foutre en l'air en me disant que j'allais bien, que la vie était courte et qu'il était temps que je fasse des conneries. Je voulais de la drogue, du sexe et de l'alcool. Au final, je n'ai rien eu de tout ça. Au final, je suis resté le petit Ashley, peureux de tout, peureux de tous. J'ai quand même continué ma comédie en montrant au monde que j'étais bien dans ma peau, que j'étais un gamin heureux alors que j'étais au plus bas. J'ai perdu du poids, je souriais alors que ça me faisait mal au cœur, je ne demandais de l'aide à personne parce que je ne voulais pas déranger. Puis j'ai commencé à me mutiler pour sentir une douleur physique, pour me montrer qu'elle était là, ma peine, pour tout un tas de trucs que je ne comprends toujours pas.

Quand Evan te dit qu'il sera toujours là, t'as envie de lui demander s'il le promet, s'il le jure solennellement qu'il sera là, toujours là quoiqu'il arrive. Un deuxième abandon, je ne supporterais pas (même si en vérité, pour ma mère, ce n'était pas de sa faute, ce n'était pas de la mienne non plus). Evan, j'ai envie qu'il reste dans ma vie un moment, j'ai envie qu'il reste longtemps parce que j'ai envie qu'il apprenne tout de moi et j'ai envie de tout apprendre de lui. J'ai envie qu'on puisse lire l'autre comme un livre ouvert. J'ai envie qu'il soit près de moi. J'ai envie de beaucoup de choses égoïstement.

On part dans les confidences pas joyeuses. Je déglutis difficilement et je prends une gorgée du thé glacé en l'écoutant parler. Je me reconnais dans tout ce qu'il dit. Je le comprends tellement. Je ne sais pas quoi dire. Je ne sais pas quoi faire. Je regarde la tristesse déformer les traits du visage d'Evan. Il y a de la peur et de l'incertitude aussi. Je les reconnais bien, ces sentiments qui traversent sa complexion et qui s'arrêtent le temps d'un instant parce que ce sont les mêmes qui traversent le mieux pour s'y installer parfois de manière permanente. Je veux faire quelque chose pour lui montrer que je suis là et que je le soutiens réellement, qu'il n'est pas tout seul et que bordel, je resterais à ses côtés jusqu'à ce que la mort m'emporte vraiment. Alors je fais quelque chose qui ne me ressemble pas. Je pose ma main sur la sienne. Au début, elle plane juste au-dessus de la sienne, la touchant à peine, un effleurement et puis elle décide de poser bagage sur la main d'Evan, pour de bon. Je baisse les yeux en rougissant. Est-ce que j'ai bien fait ? Est-ce que ça ne le dérange pas ? Je chipote à mon pull avec mon autre main, je n'ose toujours pas le regarder, mais j'ajoute.

« On affrontera nos peurs à deux. »

C'était de la détermination dans ma voix parce que j'y croyais vraiment qu'on pourrait y arriver, lui et moi, oui, Evan et moi.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I missed you - Evash   

Revenir en haut Aller en bas
 

I missed you - Evash

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CRYSTAL COVE :: LA VILLE :: crystal cove town-