Partagez | 
 

 pv . l'image sensuelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: pv . l'image sensuelle   Mar 21 Avr - 22:01

Il faisait beau, et chaud. Ryder avait décidé d’aller flâner en ville, en attendant le soir – car c’était à ce moment-là que tout s’animerait. Qu’il s’animerait. Etre de la nuit, motard fonçant sur les routes désertées, à peine éclairées, à la recherche d’un bar où s’asseoir ; voilà ce qu’il était en vérité. L’homme en train de feuilleter des magazines adultes dans une boutique désertée, ce n’était pas vraiment lui. C’était juste pour passer le temps. Sous son regard absent, passaient les corps dénudés, imprimés sur papier glacé.

Il ne les regardait pas vraiment : son esprit était ailleurs, empli de mille questions. Pourquoi ce magasine n’était-il pas emballé, de sorte à éviter qu’il ne tombe entre des mains trop jeunes ? Cette paire de seins était-elle véritablement naturelle, comme le clamait le gros texte, rouge, placé à côté ? Avait-il oublié de faire quelque chose, aujourd’hui ?

Etonnamment, la page de son carnet correspondant à ce jeudi, était vide. Rien. Pas un rendez-vous, pas un coup de fil à passer. C’était si rare, que cela en devenait inattendu et suspicieux. Peut-être dans un délire d’alcoolique, il avait effacé quelques annotations au crayon gris ? Incapable de le savoir.

Ryder reposa le magasine, après que le libraire lui ait demandé, d’un ton peu aimable, s’il comptait acheter le magasine ou juste se rincer l’œil. Le châtain lui jeta un regard mauvais, et se tourna vers un autre rayon – les magazines féminins.

Un, en particulier, attira son regard : Gaëlle, en couverture. En maillot de bain, bras écartés et déhanché prononcé. Et il y en avait un autre, non-loin, où la jeune femme se présentait dans une tenue d’été, légèrement transparente. Elle avait l’air d’une biche égarée, avec ses lèvres légèrement entrouvertes. Ah, si cela n’avait pas été sa cousine... Non, penser ainsi était faux. Il devait arrêter. De suite. Gaëlle était sa protégée, celle qu’il désirait garder pure et chaste, non-souillée...

Ah, ce fichu... ce fichu comment, déjà ? Arthur ? Laurel ? Le nom du père d’Alix lui échappait. Bref. Ce fichu Arthur, Laurel ou autre, l’avait bien mis en colère, en prenant la virginité de Gaëlle. De toutes les femmes, c’était celle que Ryder désirait le plus éloigner de tous les vices.

Le regard du biker croisa celui du marchand, et tous deux froncèrent les sourcils, contrariés. Ne pouvait-il pas détourner le regard, ne serait-ce qu’un instant ? Juste le temps de glisser sous sa veste les magazines avec Gaëlle en couverture, avant de s’éclipser...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: pv . l'image sensuelle   Mer 22 Avr - 12:07

Il fait beau, il fait chaud, c'est le temps idéal pour sortir faire un peu de shopping en ville. Gaëlle avait travaillé toute la matinée, elle avait donc déposé Alix chez sa meilleure amie avant de partir pour un shooting photo. Par conséquent, elle l'avait récupéré en fin de matinée et elles étaient parties manger au fast food parce qu'il faut bien se faire plaisir de temps en temps de plus, elle avait son jour de repos le lendemain, elle aurait bien le temps d'éliminer toute cette mal bouffe.

Après un bon repas, rien de mieux qu'une journée dans les boutiques. Magasins de chaussures, de vêtements, Gaëlle a eu le droit de passer par toutes ces catégories car il faut le reconnaître, Alix grandissait et devenait aussi exigeante que sa maman. Elle trouva son bonheur, une petite robe à fleurs pour cet été, une paire de Stan Smith parce que c'était le mode et que tout le monde en avait et pour finir, une glace au chocolat avec plein de chantilly.

Elles s'apprêtaient à rentrer lorsqu'elles passèrent devant la librairie. Alix supplia sa mère de rentrer à l'intérieur pour trouver un nouveau livre à lire. Apparemment, à six ans, on aime bien lire parce que c'est le début, parce qu'on aime encore apprendre et se plonger dans les contes de fées. Gaëlle devait profiter de cette période parce que dans quelques années, il est clair qu'elle allait en chier comme tout parent.

La petite brune poussa la porte d'entrée de toutes ses forces. Gaëlle s'aida en essayant de se montrer discrète et puis, une demi-seconde plus tard, elle avait déjà disparu dans le rayon enfant. Elle tendit les bras pour essayer d'attraper ses livres préférés or, elle était encore trop petite pour pouvoir les atteindre. Gaëlle proposa alors son aide mais, rien à faire, Alix voulait être une grande fille. Elle leva les yeux au ciel en s'apercevant que le temps passait extrêmement vite. Elle avait peur qu'elle grandisse trop rapidement.

Alix s'éclipsa donc un peu plus loin. Elle connaissait la boutique comme sa poche. Elle alla donc chercher un tabouret quant elle aperçut Ryder un peu plus loin. Utile de dire que son sourire s'agrandit et qu'elle courra directement vers lui. Tonton Ryder ! Bon, c'était pas tout à fait ça mais, c'est ce qui s'en rapprocher le plus. Elle courra dans ses bras alors que Gaëlle pencha la tête pour savoir ce qui mettait autant de temps. En apercevant son cousin, un sourire se dessina sur son visage et, elle partit à leur rencontre.

Arrivée à leur hauteur, elle se décala légèrement pour voir ce qu'il avait dans la main et instinctivement, elle leva les yeux au ciel. Ces couvertures, elle n'avait pas tellement envie qu'Alix les voit du moins, pas maintenant. Elle était beaucoup trop petite, trop innocente et elle ne voulait pas qu'elle se fasse une mauvaise image de sa mère. Elle en voyait de temps en temps mais, pas dans ce genre, il valait mieux pas. Hey ma puce, si t'allais chercher les livres qui t'intéressent ? On t'aidera à choisir après.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: pv . l'image sensuelle   Mar 28 Avr - 9:52

Une voix, jeune et aiguë, le tira de ses pensées. Une voix qu’il connaissait bien, et qui parvenait à faire disparaître  toute dureté de son visage. Ses traits se détendaient, son air devenait amiable. Presque, Ryder semblait être abordable. Une personne heureuse, joyeuse. Aimante. Même s’il ne l’était pas – tout du moins, pas vraiment. C’était sa bonne humeur qui déteignait sur lui. Qui le rendait ainsi. Rapidement, saisit l’enfant qui courait vers lui, enserrant sa tête quand elle enserra ses jambes. Il la secoua un peu, content de la voir. « Salut, la gnome ! »

Certes, ce n’était pas un surnom très flatteur. Mais le châtain ne se voyait pas l’appeler princesse, fée ou quelque chose du genre. Ce n’était pas son style, et Alix était trop turbulente pour être une princesse. Elle aimait se débrouiller seule, quitte à salir ses vêtements ou s’écorcher les coudes et les genoux. C’était une gnome, et Gaëlle était une sorcière. Pas une avec un nez crochu et un nez pointu, mais comme Mélusine et Calypso. Une enchanteresse, oui, que l’on imagine bien vivre avec les bêtes sauvages et la nature luxuriante. Une espèce d’orchidée à forme humaine, rampant sur les arbres de la jungle. Une apparence de fragilité, mais Gaëlle avait bien fait comprendre, par ses actions, qu’elle était assez forte pour dompter tigres et grizzlis.

Ryder se sentait un peu déçu, qu’elle n’ait pas besoin de lui pour le protéger. Les idées vaines du jaloux-possessif qu’il était.

Evidemment, si Alix était ici, sa mère n’était pas loin : elle finit par les rejoindre, et Ryder lui adressa un sourire incertain. Il saisit le regard qu’elle lança aux magasines qu’il tenait, et ses joues rosirent. Elle ne semblait pas heureuse de les voir… une photo shoot s’étant mal passé ? Ou n’appréciait-elle pas la tenue qu’elle portait dessus ? Ryder la trouvait magnifique, était fier d’elle. Mais, ces sentiments ne semblaient pas être partagés par Gaëlle.

De quelques mots, elle enoya Alix fureter dans d’autres rayons – et l’enfant obtempéra. Le biker, lui, l’aurait bien suivie… se perdre entre Winnie l’ourson et la reine des neiges… Mais, à la place, il leva les magazines à la hauteur de son visage, pour bien être sûr que Gaëlle les voit. « Y t’vont pas ? » Ryder n’osa pas rajouter qu’elle était canon, dessus. Il avait peur de faire une bêtise.

Cela l’avait étonné, quand Gaëlle lui avait dit qu’elle faisait du mannequinat… Elle avait la silhouette pour, certes : mais pas forcément l’esprit. La jeune femme restait, malgré toutes ses expériences, quelqu’un d’assez humble et pudique.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: pv . l'image sensuelle   Dim 3 Mai - 23:51

Elle l'aime sa fille. Plus que tout au monde. Tout ce qu'elle désire, c'est la protéger. Elle grandit tellement vite. Gaëlle refuse qu'elle subisse la même vie qu'elle priver de tout, aimer qu'à moitié, rejeter à la moindre erreur. Ce qu'elle veut Gaëlle, c'est qu'Alix soit heureuse et ce, même si elle doit lui céder beaucoup de choses parfois.

Certains disent que c'est une mauvaise mère parce qu'elle la couve trop, parce qu'elle cède à ses caprices et la fait passer avant tout et tout le monde. D'autre diront que c'est une bonne mère parce que malgré tout, elle sait se faire respecter. Alix bougonne parfois, comme lorsque sa maman lui demande d'aller se chercher un livre pour qu'elle puisse discuter tranquillement avec Ryder.

Elle l'a vu ce magazine. Elle l'a vu et revu et aujourd'hui, elle n'a plus tellement envie de le voir. Parfois, elle a l'impression d'être devenue un simple objet, une affiche publicitaire à elle toute seule. On l'arrête dans la rue pour lui demander un autographe ou même une photo et petit à petit, on fait la même chose ici, dans sa ville natale, ce pays qu'elle aime tant. Tout ce qu'elle demande Gaëlle, c'est vivre normalement et quelque chose lui dit que ça, elle ne le pourra jamais plus et ça lui fend le coeur.

Mais elle a été obligée de faire des choix et aujourd'hui, elle n'a pas le droit de les regretter. Elle doit vivre avec, garder la tête haute et faire comme si de rien était. Un jour, cela sera très loin derrière elle et elle pourra enfin faire ce qu'elle aime, créer des choses, des vêtements et devenir célèbre pour ça et non pour le mannequinat.

Alix disparait dans les rayons et Ryder s'empresse de montrer les magazines à sa cousine qui les lui prend des mains. Elle les observe tout en haussant les épaules. Si, ils sont parfaits c'est juste... Elle soupire et cesse de les regarder. Je veux pas qu'elle les voit, qu'elle ait cette image de moi. Parfois, la jeune femme à l'impression de vendre son corps juste pour gagner sa vie et elle voudrait pas que sa fille en fasse de même bien qu'elle serait surement fière de voir sa maman en couverture de magazines. T'en penses quoi toi ?
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: pv . l'image sensuelle   

Revenir en haut Aller en bas
 

pv . l'image sensuelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CRYSTAL COVE :: CORBEILLE :: paradise city :: rp-