Partagez | 
 

 this is a place where i don't feel alone (+) isakoukouille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


MESSAGES : 211
ARRIVEE LE : 11/04/2015
PSEUDO : morphée.
AVATAR : Julien Schratter
CREDITS : endlesslove (ava)
AGE : vingt six années.
ETUDES/METIER : animateur radio (un commentaire sportif très hot)

MessageSujet: this is a place where i don't feel alone (+) isakoukouille    Dim 12 Avr - 11:50

Tu es bien dans cette maison, pour toi c'est ta maison, ta mère est morte il y a quelques mois et tu ne sais pas pourquoi elle a décidé de la donner à lui. Isak. Pourquoi est-ce qu'elle n'a pas décidé de te la donner à toi ? Tu es son fils non ? Tu te posais quelques petites questions, mais tu fus rapidement happé par la télévision. C'était ton épisode de pokemon du jour que tu attendais avec impatience, tu étais allongé sur le canapé un bol de céréale à la main. Une légère couverture pour couvrir tes jambes, car tu n'étais muni que d'un simple caleçon et tu avais un petit peu froid. Le générique venait de débuter et tu ne pouvais t'empêcher de chanter le générique comme un fou, en te levant, sautant sur le canapé et en faisant une petite danse. Ce qu'il fallait retenir de cela, c'est que tu étais nul pour la danse et également pour le chant. Mais toi tu étais tellement absorbé par ton épisode pokemon que tu t'en fichais pas mal de ce qu'il se passait autour. Tu étais vraiment dedans, car pour toi pokemon c'est la vie ! Tu as peut-être vingt six ans, mais ton amour pour les pokemons restera à jamais là. Il suffit de voir ta chambre, des peluches, des jouets, des cartes, des jeux, ta chambre est un véritable pokemonde. Le générique allait bientôt se finir avec la mythique phrase que tu adorais crier à t'en cracher les poumons. Sauf que la télé s'éteignit, brusquement comme ça, sans crier gare. Bouh la vilaine ! Tu tournas tout de suite ta tête pour voir que c'était Isak qui l'avait fermé et il avait la télécommande dans la main ! Là c'était opération commando dans ta tête pour récupérer ce qui semblait être l'arme ultime : la télécommande. Tu bondis tel un léopard vers ta proie en te plaçant juste devant lui avec un regard de défi. « Allez dépêche toi de me rendre la télécommande ! Mon épisode va commencer ! Je vais le louper. Je te rappelle que je suis un sportif donc j'ai quelques notions dans les arts martiaux. » dis-tu. C'était un terrible mensonge, tu savais sans doute te battre, mais pour le reste c'était du bidon. Mais en même temps le petit Dani aimait mentir. Mais est-ce que Isak allait te croire ? Sûrement pas, mais tu auras tout de même essayé. C'était étrange, car ton coeur refaisait boum boum comme la dernière fois. C'était plutôt agréable, mais à chaque boum boum de plus tu sentais que tout s'accélérait dans ton corps et du coup tu étais encore plus maladroit qu'à l'ordinaire. Bravo Dani c'est pas avec ça que tu vas voir ton épisode de pokemon penses-tu dans ta tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


MESSAGES : 2668
ARRIVEE LE : 01/03/2015
PSEUDO : gg julio.
AVATAR : ollie loudon.
CREDITS : (c) sweet disaster.
AGE : vingt-sept ans.
ETUDES/METIER : directeur d'une agence de détective privés.

MessageSujet: Re: this is a place where i don't feel alone (+) isakoukouille    Dim 12 Avr - 14:59

T’es encore à moitié endormi quand tu déboules dans l’escalier, les cheveux en pétard et le t-shirt enfilé à l’envers. T’es pas très matinal comme gars, pas le genre à s’attarder sur les détails, à repérer les obstacles. Alors forcément, quand ton pied écrase une figurine Herbivore donc la tête te rentre désagréablement dans la peau, tu glisses lamentablement sur le cul pour dévaler quatre marches sans réaliser ce qu’il se passe. Ce n’est qu’une fois sorti de ton brouillard, les yeux méchamment rivés sur l’animal en plastique, que t’éprouves une subite envie t’étriper ton insupportable colocataire. Un « Chaloperie … » menaçant s’échappe de tes lèvres pendant que tu t’évertues à détacher la tête du corps de cette immonde statuette avec tes dents, boitant jusqu’au rez-de-chaussée pour mettre la main sur Dani. Y'a que lui pour te mettre dans des états pareils en si peu de temps, toi qui es toujours si calme, maîtrisant ton sang-froid à la perfection. Comme un missile à tête chercheuse, tu te diriges instinctivement vers le salon, parce que c’est devant la télévision que les gosses aiment se planter de bon matin avec leur petit-déjeuner. Or Dani, c'est comme avoir un sale môme dans les pattes à longueur de journée. Sauf que lui a accès aux appareils que tu places en haut des étagères et ne se prive pas de les détraquer. Sauf que lui prend beaucoup plus de place et c'est compliqué de l'enfermer dans un placard. Sauf que lui tu peux le mater par la porte entrouverte sans avoir peur d'aller en taule. Mais là, c’est le drame. Dans ton champ de vision, y’a un truc complètement fou. Que t’aurais jamais cru si on te l’avait raconté. Tu te serais contenté de traiter le narrateur de gros mytho, et t’aurais levé les yeux au ciel avant de te barrer en te disant que les gens inventent vraiment n’importe quoi pour essayer de se rendre intéressants. Mais pourtant c’est là, juste devant toi. Dani en slibard qui se dandine en beuglant le générique de Pokémon. T’abandonnes illico tes efforts de décapiter Herbivore qui tombe à tes pieds, et t’as la bouche qui s’ouvre sans que tu parviennes à émettre le moindre son. T’en viens à regretter que ce ne soit pas possible de mourir de honte, parce que là clairement, il aurait clamsé dans la seconde. Et ça t’aurait bien arrangé pour la maison. T’aurais presque pu trouver ça mignon si 1/ il ne faisait pas saigner tes oreilles par la fausseté de sa voix, 2/ il se trémoussait comme un strip teaseur et pas un pauvre type qui se fait électrocuter en branchant son sapin de noël, 3/ il ne piétinait pas ton beau canapé en cuir, 4/ des pokémons ne s’agitaient pas en fond d’écran. Non vraiment, là c’est juste consternant. En fait y’a une caméra cachée, c’est ça ? C’est juste pour voir ta tronche de mec désespéré, désemparé, apitoyé. Non vraiment, c’est obligé. Mais plus tu repenses à ce que Dani te fait vivre au quotidien depuis quelques semaines, plus tu te dis que cette scène rentre finalement dans la normalité. Toi, t'as pas envie que ça devienne TA normalité, TON quotidien. Alors t'éprouves une subite envie de casser son délire, et tu te penches discrètement vers la télécommande que t'attrapes agilement. Puis t'appuies sur le bouton rouge avant le grand final, les lèvres étirées dans un sourire carnassier. Dommage. Sa réaction est immédiate, et franchement risible. D'ailleurs tu ne te retiens pas pour lâcher un rire moqueur et sonore une fois qu'il a terminé de raconter ses conneries. C'est pas parce qu'il sait manier une batte de baseball qu'il est capable de t'étaler par terre, n'importe quel crétin peut renvoyer une ba-balle en agitant un morceau de bois. « Ouuuh attention, Dani attaque intimidation. » Tu t'fous un peu de sa gueule, c'est gratuit. Même si t'as un peu honte de faire savoir que toi aussi, t'as des notions en matière de Pokémon. Enfin tu connais la base, toi t'as pas des posters de Sacha placardés aux murs. « T’es au courant que t’es aussi convainquant que Bambi après la mort de sa mère ? » Oups, t’as parlé d’une maman décédée. Comme celle de Dani. Celle qu’il avait laissée crever avant de revendiquer sa baraque, ce vautour. « Tiens, ça vous fait plein de points communs. » T’enfonces le couteau dans la plaie, juste pour le calmer dans son élan de bonne humeur stupide, juste pour chasser cet air de joyeux débile de son visage. En même temps tu te demandes si tu n’y es pas allé un peu fort, manquerait plus qu’il se mette à chialer et t’auras vraiment tout gagné. Avec lui, tu ne sais jamais à quoi t’attendre. Mais tu ne peux pas t'empêcher de le provoquer, c'est plus fort que toi. T'as envie de le blesser, pour te venger du passé, pour te protéger du présent. Et puis tu lèves la télécommande au dessus de ta tête comme le pompon d'un manège, pour essayer de la rendre inaccessible. « De toute façon j'ai vu cet épisode. Sacha crève et Pikachu se suicide. » Sait-on jamais, il pourrait presque te croire.

_________________


Barre-toi, casse-toi je t'ai dit. Qu'est-ce qui te faut de plus, t'en n'as pas vu assez. Et arrête de me regarder comme ça. T'as rien écouté, t'as rien compris. Comment je dois te le dire pour que ça imprime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalcove.forumactif.org/t38-isak-pearson-jesus-may-lov
avatar


MESSAGES : 211
ARRIVEE LE : 11/04/2015
PSEUDO : morphée.
AVATAR : Julien Schratter
CREDITS : endlesslove (ava)
AGE : vingt six années.
ETUDES/METIER : animateur radio (un commentaire sportif très hot)

MessageSujet: Re: this is a place where i don't feel alone (+) isakoukouille    Dim 12 Avr - 17:27

Tu étais gentil toi, un gentil garçon, tu étais con, un peu simplet. Oui tu ressemblais beaucoup au septième nain dans le conte de fée avec Blanche Neige. Celui qui ne parlait pas et qui était hyper maladroit, sauf que toi tu avais la belle gueule en plus et c'était un avantage considérable dans la vie. Qu'est-ce que ton colocataire pouvait-être méchant, du moins il essayait d'être méchant et blessant. Bizarrement sur toi ça avait un effet plutôt neutre, tu ne voulais pas lui montrer que parfois il pouvait te blesser, préférant garder ce sourire béat sur tes lèvres. Tu avais un sourire de charmeur, mais quand il s'éternisait on pouvait voir ce vide dans ses yeux, c'était un peu la honte quand on le voyait. Il essayait de se foutre de ta gueule, mais il allait vite se rendre compte qu'à ce petit jeu là tu étais bien meilleur que lui. « Je sais que tu as peur. Normalement tu ne peux pas attaquer pendant un tour, donc tu dois forcément me rendre la télécommande ! » dis-tu. C'était un argument pas très convainquant, mais au moins tu as essayé et c'est ça le principal ! Tu n'avais pas trop envie de te battre avec lui, surtout que tu n'étais pas encore au top de tes capacités. Tu ne devais pas trop te dépenser, car la plaie n'était pas encore très bien refermée. Bon il faut dire que malgré les recommandations du médecin tu te sentais obligé de faire la danse pokemon ! Pour toi c'était impossible que tu ne la fasse pas. C'était une marque de fabrique, un rituel, donc tu n'avais pas le droit d'y déroger, c'était triste, mais c'était comme ça. Par contre lorsqu'il vint à parler de ta mère décédée, tu perdis un peu ton sourire. De quelques millimètres, mais tu le perdis un petit quand même. Il était méchant le Isak, pourtant même si tu aurais dû perdre ton sourire comme une personne normale, tu pris la décision de le garder sur ton visage. « Je savais pas que je ressemblais à Bambi ? J'aurai préféré ressembler à Mickey, Mickey il est plus joyeux tu trouves pas ? Et puis c'est quand même le meilleur quoi ! » dis-tu en affichant une mine toujours aussi joyeuse. Une mine toujours aussi agaçante pour Isak. Peut-être que c'était à cause de lui que ton coeur faisait boum boum ? EN vérité c'était sûrement sa faute, mais chut tu n'avais pas le droit de lui dire. Pas tout de suite encore et puis lui son coeur ne devait pas faire boum boum, il devait plutôt lui faire mal quand il te voyait. En plus il mentait, Sacha ne pouvait pas mourir et Pikachu non plus puisqu'il n'avait pas vu l'épisode ! « Tu es bête ou tu le fais exprès ? Comment est-ce que tu peux connaître l'épisode alors que ce n'était que le générique ? A moins que tu sois médium je vois pas. » dis-tu en laissant échapper un grand éclat de rire. Tu te foutais ouvertement de lui, pas méchamment, mais parce que c'était drôle. Tu n'avais jamais de mauvaises intentions, non tu étais toujours gentil avec les autres. Souvent quand tu l'énervais ce n'était pas de ta faute. C'était juste lui qui s'énervait un peu trop vite. « En plus j'ai froid, donc donne moi la télécommande. Le médecin m'a dit de me reposer et de ne pas trop me fatiguer. Donc il vaut mieux pour toi que tu me redonnes cette télécommande. » dis-tu avec un air toujours aussi gentil. C'est vrai que l'intimation ce n'était pas ton truc, tu faisais plus rire la personne qui était en face de toi qu'autre chose. Mais en même temps tu avais toujours cet éternel sourire sur le coin des lèvres. « Tu veux quelque chose en échange ? » dis-tu avec désormais un léger sourire en coin. Peut-être que si tu lui proposais un deal ça passerait mieux ? Il fallait que tu prennes des photos de lui nu sous la douche. Comme ça tu peux le menacer de les donner à toute la ville et bien sûr tu en garderas un exemplaire pour toi. Tu essayais de visualiser Isak sous la douche, en vérité tu l'avais déjà aperçu une petite fois tout nu. Mais en même temps ce n'était pas ta faute il se déplaçait dans sa chambre et il n'avait pas fermé sa porte. Donc ton regard avait légèrement dérapé. Franchement cinq minutes ce n'est pas beaucoup si ?

_________________


'Here I am left in silence
"couldn't save you from the start love you so it hurts my soul can you forgive me for trying again your silence makes me hold my breath" ~  (within temptation) ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


MESSAGES : 2668
ARRIVEE LE : 01/03/2015
PSEUDO : gg julio.
AVATAR : ollie loudon.
CREDITS : (c) sweet disaster.
AGE : vingt-sept ans.
ETUDES/METIER : directeur d'une agence de détective privés.

MessageSujet: Re: this is a place where i don't feel alone (+) isakoukouille    Lun 13 Avr - 14:07

Ok, rentrer dans son jeu n’était pas forcément une bonne idée. Le lancer sur Pokémon, c’était signer ton arrêt de mort. Parce que Dani il était capable d’aller loin. Très très loin. De s’immerger dans le jeu pour te suggérer que tu n’peux pas attaquer pendant un tour. N’importe quoi. S’il s’imagine que tu vas lui rendre la télécommande sur la base d’un argument aussi foireux, il se plante allègrement le doigt dans l’oeil. Le mec, il croit au père Noël et aux petits lutins. […] Ça t’étonnerait même pas, en fait. Alors t’es content, vraiment content de voir son sourire béat de demeuré s’estomper à l’évocation de sa mère. Juste un peu. Pas assez à ton goût, mais c’est déjà ça. Une petite victoire. T’as envie de le voir en chier. T’as envie de lui en faire baver. Mais Dani a le don pour placarder ce rictus débile sur son visage à longueur de journée. Parfois tu te dis que ça doit forcément être épuisant, qu’il a du s’entraîner longtemps. Qu’à l’intérieur, il a envie de pleurer, de te hurler dessus, de se jeter dans l’escalier. Mais plus il pollue ton air, et plus t’as l’impression que c’est naturel chez lui. Qu’il est juste comme ça. Heureux. Tout le temps. Pour rien. C’est un concept qui t’échappe totalement et qui ne te facilite pas vraiment le travail. Tout ce que tu lui dis, tout ce que tu lui fais, il semble l’encaisser avec facilité. Ça t’écorche les yeux, et ça t’écorche les oreilles aussi. Parce qu’après avoir parlé de Pokémon il déblatère un truc sur Mickey. C’est vrai, c’est toi qui l’as cherché. Faut vraiment que t’apprennes à choisir tes sujets de conversation avec lui. Qu’est-ce que t’en as à foutre de savoir si Mickey est plus joyeux que Bambi ? De toute façon un faon et une souris, c’est même pas censés parler à la base. T’as jamais compris pourquoi les gosses ne se sont jamais soulevés pour protester devant une telle arnaque. « Si ça t’fait plaisir … » Tu marmonnes pour clore ce chapitre. T’as pas non plus envie qu’il te casse les oreilles avec ça pour le reste de la journée. S’il veut être Mickey plutôt que Bambi, soit. De toute façon il n’est pas plus effrayant. Mais tu crois que le summum, c’est quand il te traite d’idiot pour lui avoir spoilé la fin d’un nouvel épisode. Merde, t’es presque vexé là. Se faire traiter de con par Dani, c’est quand même un truc énorme. Et il n’a pas l’air de réaliser l’ironie de ses propos le pauvre, il se met même à rire parce qu’il croit que c’est toi qui est l’abruti de l’histoire. Alors tu te mets même à rire toi aussi, mais tu t’arrêtes subitement. « J’ai baisé le scénariste la semaine dernière. » Bam. T’ouvres la bouche et t’hausses un sourcil, l’air de dire ‘eh ouais, dans ta gueule’. En plus, c'est presque crédible. Sauf si c'est un vieux moche de cinquante piges, ça t'en as aucune idée mais Dani doit le savoir. Dans tous les cas ça n’a pas l’air de l’arrêter, peut-être parce qu’il veut vérifier. Il continuer de jacasser. Blabla. Il tente de te faire culpabiliser. Blaba. […] Bordel, t’hallucines ou il te fait du rentre dedans ? Non sérieusement, tu ne veux pas voir le mal partout mais c’est clairement une proposition indécente. T’es pas vraiment certain, mais parfois Dani il te dit des trucs bizarres. T’es même persuadé de l’avoir vu en train de te mater un jour, à travers la porte de ta chambre. Tu te méfies, parce qu’à tous les coups c’est une sale technique pour t’amadouer et te piquer la baraque. Faut pas se fier aux airs retardés de Dani, tu sais bien qu’il n’est pas aussi con qu’il veut le faire croire. Il a été assez intelligent pour comprendre qu’embrasser un mec peut nuire à sa carrière. Enfin, tu te dis que ça peut tourner à ton avantage, et parfois t’aimes bien le laisser croire qu’il gagne du terrain pour mieux le doubler. D’ailleurs tu relaisses ton bras mollement retomber le long de ton corps, et t’avances ton visage vers celui de Dani pour approcher lentement tes lèvres de son oreilles. Comme si t’allais lui dire un truc inavouable. Un secret. Puis y’a le dos de ta main qui effleure ses doigts. Sans faire exprès, bien sûr. « Que tu te rhabilles, t’auras moins froid. » Et tu te recules illico, mettant fin à cette brève proximité. Parce que là, c’était prendre un peu trop de risques. Le contact avec sa main t’a filé un peu chaud, et puis ton cœur a raté un battement, l’espace d’une seconde. Sûrement qu’en dansant il a fait grimper la chaleur de la pièce. Ouais, carrément. Rien à voir avec lui. Enfin toujours est-il que ça t’arrangerait bien qu’il enfile un pantalon et un t-shirt, parce que ça ne se fait pas de se balader à moitié à poil sous ton nez comme ça. C’est impoli. « Et puis que tu laisses pas traîner tes putains de figurines pour gamin de trois ans partout, si possible, que tu prennes dix ans d’âge mental et que t’arrêtes de péter mon électroménager. » Tu rajoutes, subitement un poil irrité. Tant qu’à faire. Mais bon, t’es conscient que t’as plus de chance en lui demandant de te décrocher la lune que de le voir remplir tes exigences. Et encore, tu ne lui as pas dit que tu voulais qu'il se casse de la maison.  « Enfin de façon plus réaliste, je veux que tu prennes des photos pour le boulot. » Tu précises bien que ‘tu veux’ et non pas que tu as besoin de lui. Le choix du langage est particulièrement important. Alors tu finis par tendre ta main libre dans sa direction pour sceller le deal. T'hésites à lui filer juste ton petit doigt, c'est comme ça que les gamins font un pacte et il risque de pas piger, le truc de la main. Enfin, faut bien qu'il apprenne les trucs d'adulte un jour.  

_________________


Barre-toi, casse-toi je t'ai dit. Qu'est-ce qui te faut de plus, t'en n'as pas vu assez. Et arrête de me regarder comme ça. T'as rien écouté, t'as rien compris. Comment je dois te le dire pour que ça imprime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalcove.forumactif.org/t38-isak-pearson-jesus-may-lov
avatar


MESSAGES : 211
ARRIVEE LE : 11/04/2015
PSEUDO : morphée.
AVATAR : Julien Schratter
CREDITS : endlesslove (ava)
AGE : vingt six années.
ETUDES/METIER : animateur radio (un commentaire sportif très hot)

MessageSujet: Re: this is a place where i don't feel alone (+) isakoukouille    Mar 14 Avr - 13:43

Tu sentais qu'il était un peu dépité de toi, franchement tu n'étais pas le mec hyper intelligent qu'il voulait, t'avais juste un physique agréable, un air maladroit qui pouvait te rendre mignon. Mais tu n'arrivais pas trop à te trouver des qualités et pour toi tu n'avais pas trop de défauts, en vérité tu les voyais pas trop. Au moins tu réussis à lui faire sortir un rire, ça doit-être la première fois que tu entends son rire. Que tu arrives à revoir le gamin que tu avais connu quand tu étais plus jeune, tu aurais aimé revenir en arrière. Pour refaire ce baiser, mais cette fois-ci l'assumer. Mais est-ce que ça aurait changé quelque chose ? Tu aurais quand même voulu partir de Crystal Cove pour poursuivre ta carrière, le délaissant totalement, donc en gros cela n'aurait pas changé gros chose. Vos chemins devaient se séparer pour mieux se recroiser ensuite. Et là ils se recroisaient bien comme il faut, tu étais obligé de le côtoyer h24, de l'entendre baiser avec d'autres mecs ç côté et faire comme si tu n'avais jamais rien entendu. Tu voulais surtout pas qu'il pense que tu étais jaloux, mais bon il avait sûrement dû s'en rendre compte. D'ailleurs tu te demandais comme il avait pu baiser le scénariste ? Il était japonnais, il ne pouvait pas l'avoir baissé. Tu étais con, mais pas à ce point là, lui il pensait que t'étais encore un gamin de quatre ans qui gobait tout et n'importe quoi. Bon il n'avait pas tort, mais tu avais quand même un minimum d'intelligence en toi, tu étais animateur radio et tu arrivais à être sérieux dans ton métier, de toute façon il n'y avait que là où tu te devais d'être sérieux. « Impossible. Il n'habite même pas ici. Tu essayes de me prendre pour un con, mais tu sais je suis quand même intelligent ! » dis-tu avec une voix toujours aussi joyeuse. Une voix qui devait l'agacer, mais toi tu ne te rendais même pas compte que tu l’agaçais rien qu'avec ta voix, rien qu'avec ton stupide sourire, tout ça c'était naturel pour toi. C'est là que ton coeur rate un battement, que tu essayes de te contrôles, mais tu as vraiment du mal. Tu le sens s'approcher, sa lèvre est proche de ton oreille et tu as peur de déraper et de faire une connerie. Parce que là ton coeur s'emballe et tu ne comprends pas trop ce qu'il se passe. En fait il voulait juste que tu te rhabilles. « Pourquoi ça te gêne que je sois comme ça ? J'étais bien dans ma couverture moi, c'est toi qui a décidé de venir me faire chier en m'éteignant la télé. Donc si tu voulais pas me voir en caleçon devant toi tu avais qu'à pas me couper ma télé. » dis-tu en lui adressant toujours un large sourire un peu moqueur cette fois. Parce que toi t'es amusé, tu as l'impression que la vie c'est un jeu et que ce qu'il se passe entre toi et Isak c'est juste un jeu. Qui pouvait bien se terminer ou alors au contraire qui pouvait dégénérer. En plus tu avais l'impression d'avoir un père, il tentait de te réprimander, car tu n'avais pas rangé tes jouets et patati et patata. Tu ne l'écoutais même plus parler. Laissant échapper un léger sourire tu laissais ensuite échapper un léger rire d'entre tes lèvres. « Tu sais pas t'amuser toi ! Moi c'est mes pokemons toi c'est tes films à l'eau de rose. Oui je sais que tu regardes Titanic en secret. Ne me demande pas comme je le sais, mais je le sais. » dis-tu en te demandant si c'était une bonne idée d'avoir dit ça. Normalement tu n'étais pas censé savoir ce secret, ça voulait dire que tu avais regardé à travers sa porte ou que tu avais fouillé dans ses affaires. Donc dans l'un des deux cas il fallait que tu prépares ta défense face au terrible juge. « Si tu veux. Je vais jouer les détectives comme à la télé ? Comme dans le manga avec le petit gosse qui a ses lunettes ? On va se cacher comme dans James Bond ? » dis-tu hyper enthousiaste à l'idée de pouvoir endosser le rôle de détective et de prendre des photos pour avoir des preuves. Bon tu savais que avec Isak ça allait sûrement être moins drôle puisqu'il était toujours sérieux et que toi tu l'étais pas vraiment. Mais bon là il fallait que tu le sois, car ça devait être pour son boulot donc tu devais pas griller sa couverture.

_________________


'Here I am left in silence
"couldn't save you from the start love you so it hurts my soul can you forgive me for trying again your silence makes me hold my breath" ~  (within temptation) ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


MESSAGES : 2668
ARRIVEE LE : 01/03/2015
PSEUDO : gg julio.
AVATAR : ollie loudon.
CREDITS : (c) sweet disaster.
AGE : vingt-sept ans.
ETUDES/METIER : directeur d'une agence de détective privés.

MessageSujet: Re: this is a place where i don't feel alone (+) isakoukouille    Dim 19 Avr - 18:17


Tu sens que ton mytho est tellement énorme que même Dani ne va pas l’avaler. De toute façon t’as jamais été doué pour raconter des conneries, même dans ton métier. Même en cas de danger. Même en cas d’extrême nécessité. T’es capable de dire à un type qui te surprend dans sa piscine au milieu de la nuit parce que t’as trébuché et déclenché l’alarme que t’es un wetlookeur compulsif. Tu t’es souvent retrouvé face au canon d’un fusil ou chassé à coups d’pied au cul d’une propriété privée, ta belle gueule et tes explications foireuses n’ayant étrangement pas convaincu. T’aimes pas les mensonges de toute façon. C’est grossier. C’est inutile. C’est insultant. Et pourtant, avec lui tu les utilises sans scrupules. Parce que tous les moyens sont bons pour le virer de TA maison, alors tu jongles entre vérité blessante et mystification éhontée. Tu n’peux pas te permettre de lui répondre « toi » quand il te demande ce que tu veux en échange, tu n’peux pas lui faire savoir que oui, ça te gêne qu’il soit à moitié à poil parce que ça t’file des bouffées de chaleur comme une bonne femme ménopausée. Non, en fait même si t’essayais d’être honnête ça ne sortirait jamais de ta bouche. Parce que finalement, c’est à toi que tu racontes le plus gros mensonge en permanence. Pas loin de se fissurer quand tu joues avec le feu, quand tu le taquines comme ça. C’est surtout toi que tu risques de faire trébucher, abruti. « T’as toujours réponse à tout hein … » Tu laisses échapper après un soupir de résignation. Constamment en train d’essayer de te démontrer par A+B que t’as tort, de jacasser, c’est agaçant. Parce que toi tu sais bien que t’as raison. Puis ça te file un mal de crâne terrible, surtout de si bon matin. Tu n’comprends pas comment à peine sorti du lit il peut autant gigoter, autant parler. T’es fatigué rien qu’à le regarder, rien qu’à l’entendre. Juste pour ne plus l’écouter déblatérer ses théories fumeuses sur la vie t’es tenté de lui rendre sa putain de télécommande. Au moins quand il est scotché devant Pikachu, il te fout la paix. Seulement tu n’peux pas le laisser gagner le combat aussi facilement. T’es résolu à résister à son attaque de babillages pour triompher de cette bataille. Et puis au fond, ça ne te dérange pas tant que ça. C’est de la vie dans cette baraque. C’est une présence. C’est réconfortant. […] Merde quelle tafiole, tu te ramollis. C’est pas possible de penser des trucs pareils, c’est pathétique. Alors tu te penches pour attraper sa couverture étalée sur le dossier du canapé et t’as la main qui se dirige mécaniquement vers lui. WOW tu fais quoi là ? Genre, t’allais lui coller autour des épaules, comme une maman poule aux petits soins. Comme tu le fais parfois quand il s’endort sur le canapé en slibard, dans la baignoire après une soirée, sur la table de la cuisine. Quand il n’est pas là pour regarder. A la place tu lui jettes brusquement dessus en espérant qu’il l’attrape. Et t’as aucun remords parce qu’il évoque Titanic … TI … TA … What the fuck ? Comment il sait ça cette tête de nœud ? Là, tu commences vraiment, mais alors vraiment à flipper. Pas parce qu’il sait que t’aimes secrètement  Rose et Jake, t’assumes. Presque. Mais plutôt pour ce que ça sous-entend. Tu plisses les yeux pour essayer de le sonder. « Avec l’autre tarée de Ruby t’as sûrement planqué une caméra dans ma chambre. Saleté de voyeur. » Ouais c’est sûr, et c’est franchement flippant. Même pour lui. Même pour elle. Mais cette folle est tellement obsédée par Cullen qu’elle est capable de vouloir capter les images de vos ébats juste pour être sûre –et mater, en passant-. D’ailleurs Dani ça doit bien l’arranger … Si ça s’trouve, elle l’a contaminé et lui aussi, il fait une fixation sur toi maintenant. Il t’observe. Tout le temps. A travers son écran. Merde. T’espère qu’il t’a pas vu en train de zieuter la putain de photo que t’as prise de lui l’autre jour. […] Non mais sérieusement, t’angoisses. « Tu devrais arrêter de t’faire du mal comme ça. Puis te trouver un mec qui te supporte plutôt. » Prétention puissance maximale. Atteinte. Parce que c’est clair que s’il t’espionne à longueur de journée il va finir par crever de frustration le pauvre garçon. N’empêche, va falloir que t’inspecte chaque centimètre carré de ta chambre. Parce que c’est soit ça, soit Cullen lui a balancé que t’aimais Titanic ce sale traître. Il en aurait bien été capable. Tu préfères pencher pour cette version. Enfin t’insinues en passant qu’il ferait mieux de se concentrer sur sa vie amoureuse alors que t’es conscient que 1/ il fricote avec l’autre blaireau de Ken –ou Adnyk, un truc comme ça-, 2/ t’aimerais pas du tout qu’il vienne parader avec un gars dans vot … TA maison. Mais bon, c’est gratuit. « Genre un éducateur spécialisé qui bosse avec les handicapés, un gars qui a l'habitude des gens un peu limités. » Ouais ok, c'était petit. Mais il aurait plus de patience que toi, lui. T’essaies de faire diversion mine de rien, en lui parlant de ton boulot, de photos, et ça a l’air de plutôt bien fonctionner puisqu’il commence à s’exciter comme un clébard. Il en oublie presque ses Pokémons à la con. Enfin t’as aucune idée de quoi il parle quand il évoque le manga. Si y’a un gosse de toute façon, c’est clair que c’est pas le genre de truc que tu vas lire. Sûrement pas réaliste pour un sou. Si un môme était capable de mener des enquêtes, ça se saurait. « Ouais voilà, comme James Bond. T’auras peut-être même un stylo qui envoie des feux d’artifice si t’es gentil. » Tu dis très sérieusement, comme si t’étais pas du tout en train de te foutre de sa gueule. N’empêche qu’il ignore complètement la main que tu lui tends. Tu savais bien qu’il n’allait pas comprendre. Alors t'hausses les épaules et tu plaques la télécommande sur son torse.

_________________


Barre-toi, casse-toi je t'ai dit. Qu'est-ce qui te faut de plus, t'en n'as pas vu assez. Et arrête de me regarder comme ça. T'as rien écouté, t'as rien compris. Comment je dois te le dire pour que ça imprime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalcove.forumactif.org/t38-isak-pearson-jesus-may-lov
avatar


MESSAGES : 211
ARRIVEE LE : 11/04/2015
PSEUDO : morphée.
AVATAR : Julien Schratter
CREDITS : endlesslove (ava)
AGE : vingt six années.
ETUDES/METIER : animateur radio (un commentaire sportif très hot)

MessageSujet: Re: this is a place where i don't feel alone (+) isakoukouille    Sam 25 Avr - 14:28


Tu étais comme ça, un véritable gamin, un gamin avec ses caprices, ses envies, ses besoin. Sauf que tu avais l'impression que ton colocataire ne voulait pas le comprendre, car il pouvait essayer, mais il n'en avait pas envie. Il faut dire que toi non plus tu n'essayes pas d'en faire, mais en même temps c'est normal c'est TA maison et pas la sienne. Donc tu es en droit de rester ici qu'il le veuille ou non. Si tu étais raisonnable tu n'aurais pas décidé de rester, en même temps ton coeur fait boum boum quand tu le vois, donc c'est une très mauvais idée de rester dans la même pièce que lui et encore plus de vivre avec lui ! Surtout que lui n'avait pas l'air très joyeux de te voir ce que tu pouvais parfaitement comprendre, car tu lui avais quand même rejeté la faute du baiser, mais cet épisode tu l'avais oublié. Il n'était plus qu'un bon souvenir pour toi, mais sans doute mauvais pour lui. Oui ce jour là tu aurais dû assumer ton attirance pour lui, mais ton rêve de devenir joueur de baseball aurait pu tomber à l'eau et tu n'aurais pas pu supporter cela. Tu aurais été malheureux toute ta vie, tu n'aurais fais que de te morfondre dans ton coin et tu ne serais pas le jeune homme qui se tient devant Isak. Non tu serais surement une loque, un vieux grincheux pas beau et pas gentil. Mais d'un autre côté le destin a décidé de te punir, car tu as eu un accident assez grave et désormais tu ne peux qu'être commentateur sportif,c'est triste, tu as eu du mal à te faire à l'idée que tu ne pourrais plus jouer à un grand niveau et ça te rend vraiment triste d'y penser. « Je n'ai pas réponse à tout. J'ai réponse à ce que je sais. » dis-tu en affichant un large sourire toujours idiot sur tes lèvres. Qu'est-ce que cela devait l'agacer de te voir sourire comme cela, mais c'était pas de ta faute c'était plus fort que toi. En plus tu as fais une gaffe, mais la pire gaffe que tu pourrais faire, en vérité tu devais trouver un moyen de contrer son argument, car non ! Non ! Tu n'avais pas posé une caméra dans sa chambre non plus, tu n'étais pas un gros pervers, surtout que tu refuserais de voir ce qu'il fait avec Cullen, donc tu préfères ne pas y penser du tout. « Je suis pas un voyeur ! Je sais juste reconnaître la chanson de titanic. Tout le monde connait la chanson quand même et puis tu as mis le son un peu trop fort donc j'entendais tout ! » dis-tu pour tenter de te défendre et franchement c'était un bon argument qui était plausible et recevable auprès de Isak le détective. Et puis comme si tu étais à fond sur Isak, n'importe quoi il pouvait rêver, oui c'est sur que tu l'appréciais, bon c'est vrai tu faisais plus que l'apprécier. Et puis tu t'en fichais pas qu'il traînait avec Cullen, mais du coup tu avais commencé à fréquenter des autres mecs. « Je fréquente des mecs. Adkyn est un homme charmant et puis j'ai rencontré Thibault et Armand, tu vois ma vie sentimentale est plutôt intéressante. » dis-tu toujours en te pavanant avec ce sourire sur le visage. En vérité Thibault n'existait pas et Armand était le prénom d'un mec dans pokemon qui venait juste d percuter ton esprit et tu te sentais obligé d'allonger le tableau. montrer que de toute façon tu pouvais avoir d'autres mecs, que tu avais une vie et que tu n'étais pas une saleté de pervers. Isak recommença à t'envoyer un pic, mais en fait tu t'en fichais, tu n'étais pas enjoué à l'idée d'en recevoir, mais tu gardais quand même un large sourire. Parce que tu étais joyeux et que tu ne laisserais personne venir enlever ton bonheur. « Tu penses que je peux être bon dans ce rôle ? Donc toi tu jouerais le patient, tu sais il y a toujours moyen de te rajeunir et moi l'éducateur spécialisé. Du coup il faudrait que tu te rases la barbe, tu feras plus jeune pour le rôle. » dis-tu complètement sérieux. Oui il avait voulu te lancer un pique, sauf que toi tu étais parti dans un grand délire complètement bizarre. Ce n'était pas de ta faute si tu voulais prendre ton rôle de détective carrément au sérieux ! « DÉTECTIVE CONAN ! » cris-tu d'un coup comme ça, sans prévenir. En fait c'était le nom du garçon dans le manga de détective que tu venais de retrouver, comme un flash, comme une lumière il est apparu du'n coup comme ça, comme par magie. pouf ! Franchement ton cerveau est très fort pour ! Et tu repris et un air un peu plus sérieux pour reparler de ton rôle de détective. Tu devais vraiment passer pour un mec complètement fou. « Un stylo avec des feux d'artifice ? Tu penses pas que ça peut-être dangereux ? Image qu'il s'actionne dans la voiture ? Tu penses pas que c'est un peu trop voyant ? » le questionnes-tu à propos de ce sytlo qui t'intrigue. Il te plaque la télécommande sur le torse et tu t'empresses d'ouvrir la télé, sauf que là tu vis le générique de fin défiler. Tu venais de rater ton épisode pokemon et c’était de sa faute ! Pourtant le temps tu l'avais même pas vu défiler, pourquoi est-ce que tu l'avais loupé ? POURQUOI ? « Oh non. C'est déjà la fin. Il faut que tu m'aides à le remettre. Allez s'il te plait, il existe le replay non ? Je sais pas le faire, il faut que tu me le mettes ! S'il te plait. S'il te plait. » dis-tu en essayant d'imiter le chat botté dans shrek. Avec le même petit regard abattu Est-ce qu'il allait se laisser attendrir ? Connaissait Isak tu n'étais pas sur, mais tu avais vraiment espoir que cela fonctionne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


MESSAGES : 2668
ARRIVEE LE : 01/03/2015
PSEUDO : gg julio.
AVATAR : ollie loudon.
CREDITS : (c) sweet disaster.
AGE : vingt-sept ans.
ETUDES/METIER : directeur d'une agence de détective privés.

MessageSujet: Re: this is a place where i don't feel alone (+) isakoukouille    Lun 27 Avr - 16:39

Il essaie de t’embrouiller Dani, tu le vois bien. Comme si tu mettais le son trop fort en regardant le Titanic alors que t’étais planqué avec tes écouteurs pour éviter que ce genre d’incident n’arrive. T’es quelqu’un de précautionneux, alors tu sais qu’il raconte n’importe quoi. Et puisqu’il ment, c’est que tu l’as percé à jour et qu’il a bien placé des caméras dans ta chambre. Creepy. Tu trouverais ça presque mignon si ce n’était pas totalement effrayant. Mais t’es convaincu que l’autre barge de diseuse de bonne aventure y est pour quelque chose. Parce qu’il est trop naïf et influençable Dani, il n’aurait jamais eu l’idée tout seul. Va falloir que tu lui en touches un mot pour ne pas qu’elle lui mette d’autres idées bizarres dans sa tête de gamin. Et puis c’est qui d’abord ces connards de Thibault et Armand ? T’es sûr qu’il ment encore, parce que c’est pas possible d’avoir des prénoms aussi pourris. Il doit avoir une sorte de fantasme étrange incluant des français alors il s’invente une vie amoureuse palpitante. Putain, tu détestes qu’on te mente et là, il n’arrête pas. Ça t’exaspère. T’aimes pas ça, surtout venant de lui. Même si ça ne devrait pas vraiment te surprendre, ce n’est pas la première fois. Il avait bien menti quand vous étiez gamins et qu’il avait raconté à tout le monde que c’est toi, qui l’avais embrassé. « Adkyn ? Charmant ? C’est un putain d’oxymore ! Enfin tu trouverais probablement un pédophile qui te tend des bonbons séduisant, alors … » T’es même pas sûr qu’il sache ce qu’est un oxymore, t’es presque sur le point de lui expliquer avant de te raviser parce que t’as pas envie d’utiliser plus de salive qu’il n’en faut pour lui. D’ailleurs t’essaies de lui faire mal, de le blesser en rabaissant son niveau intellectuel. Attends là, quel est le rapport avec l’éducateur spécialisé ? Il t’a de toute évidence mal compris cet idiot, il confond tout. Les jeux de rôle que t’inventes parfois pour ton boulot sont loin d’être aussi tordus … Même si faut avouer que pour le coup, ça fonctionnerait sans doute pas mal dans l’autre sens. Et le fait qu’il s’accapare l’éducateur en te laissant l’handicapé, ça te laisse complètement dubitatif. Il n’a pas l’air de remarquer avoir un talent naturel pour le rôle qu’il refuse d’incarner. « Y’a du vide dans ton cerveau Dani. » Tu te contentes de souligner. Sérieusement, ce mec est taré des fois. Dans le genre flippant. Il fait et dit des choses qui n’ont aucun sens, avec un aplomb déconcertant. Comme si les autres allaient instantanément le comprendre. Dans sa caboche, y’a forcément quelque chose qui ne tourne pas rond. Une façon de fonctionner importée de Mars, ou des zones pas bien activées. Finalement, heureusement qu’il a préféré se tirer de Crystal Cove. Il aurait pu te contaminer. « DÉTECTIVE CONAN ! » CQFD. Tu recules d’un pas sous l’assaut de son hurlement venu de nulle part, les traits déformés par une grimace réprobatrice. Chier, il a Gilles de la Tourette maintenant ? « BORDEL, mais t’es un grand malade ! » Tu protestes en levant les yeux au ciel. Vraiment, peut-être qu’il a une tumeur au cerveau ou un truc grave. Tu te poses de sérieuses questions. Le pire, c’est qu’il gobe tout ce que tu dis, et plus c’est énorme plus ça passe. Il a beau dire qu’il n’est pas si con que ça, il vient quand même de s’imaginer que t’allais réellement lui filer un stylo qui fait des feux d’artifice … « C’est clair qu’entre tes mains ça devient une arme redoutable. » Jamais tu n’mettrais ce genre d’objet entre ses doigts. « J’te donnerai plutôt une paire de lunettes aux rayons-X. Pour que tu puisses me mater dans ma chambre sans caméras. » Ouais, parce que t’y as pas du tout cru à son histoire foireuse de son trop fort. Puis tu lui rends sa maudite télécommande pour le faire taire, mais le dessin animé est déjà terminé. Quelle arnaque. Tu n’peux pas t’empêcher de laisser échapper un sourire narquois, parce que t’es quand même fier de lui avoir fait louper sa merde. Tu le ravales aussitôt qu’il se tourne vers toi avec ses yeux de Bambi, haussant un sourcil. Et la marmotte elle met le chocolat dans le papier d’alu … Sans déconner, il t’a pris pour qui ? A la base tu lui as coupé la télé pour ne pas qu’il s’abrutisse avec les petits monstres, alors tu ne vas certainement pas lui expliquer comment fonctionne le replay. « Je sais pas comment ça marche, je suis trop vieux tu comprends. » Tu fais écho à sa remarque précédente sur ta barbe et ton âge trop avancé, un large sourire plaqué sur tes lèvres. Le pire c’est que c’est vrai, t’as aucune idée de comment faire. Tu n’regardes presque jamais cet écran, c’est sa mère qui aimait s’y installer le soir pour regarder des comédies romantiques. Que tu lorgnais discrètement depuis la cuisine. « De toute façon je prends un bol de céréales et on décolle. » Tu ne lui laisses pas le temps de protester, tu tournes déjà les talons vers l’escalier. « Tu me les sers ? » Tu l’interroges en t’éloignant avec de grimper les premières marches. « Avec du lait, un peu réchauffé ! » Tu lances en haussant le ton pour qu’il puisse t’entendre. On sait jamais, qu’il serve au moins à quelque chose. Quoique t’es pas certain que ce soit une bonne idée pour ton micro-ondes. Tu t’arrêtes subitement. « Euh non, pas réchauffé en fait. » Tu changes d’avis avant de reprendre ta route vers ta chambre.

_________________


Barre-toi, casse-toi je t'ai dit. Qu'est-ce qui te faut de plus, t'en n'as pas vu assez. Et arrête de me regarder comme ça. T'as rien écouté, t'as rien compris. Comment je dois te le dire pour que ça imprime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalcove.forumactif.org/t38-isak-pearson-jesus-may-lov
avatar


MESSAGES : 211
ARRIVEE LE : 11/04/2015
PSEUDO : morphée.
AVATAR : Julien Schratter
CREDITS : endlesslove (ava)
AGE : vingt six années.
ETUDES/METIER : animateur radio (un commentaire sportif très hot)

MessageSujet: Re: this is a place where i don't feel alone (+) isakoukouille    Mer 6 Mai - 15:35

Tu savais que tu t'enfonçais avec tes explications foireuses du Titanic et du son. Mais tu ne voulais pas qu'il sache que tu regardais de temps en temps quand sa porte était ouverte parce que ce n'était pas bien de faire ça et tu le savais. Et lorsque tu lui parles d'Adkyn tu sens une pointe de jalousie, sinon il ne parlerait pas comme ça de lui. Après tout Adkyn ne lui avait rien fait alors pourquoi est-ce qu'il serait autant mauvais envers lui ? Et puis il était un peu sec dans sa réponse, alors que bon toi tu essayais juste de le rendre jaloux et tu avais l'impression d'avoir réussi. Donc tu étais fier de toi, du moins tu l'étais un petit peu. Avec un peu de honte bien sûr, parce que ce n'était pas bien ce que tu as fais, mais tu l'as fais quand même. En plus toi tu ne comprenais même pas le mot oxymore dans sa phrase, tu aurais voulu faire semblant de le comprendre, mais tu n'y arrivais pas. « Je suis sur que tu as inventé oxymore pour m'embrouiller ! C'est pas possible qu'un mot aussi étrange existe franchement. Et puis Adkyn est gentil, beau, il a des qualités. » dis-tu avec toujours ce sourire béat sur les lèvres. Tu décides d'ignorer sa phrase lorsqu'il dit qu'il n'y a que du vide dans ton cerveau. Le pire c'est que tu ne pouvais t'empêcher de réfléchir à s'il disait vrai. Mais si ton cerveau était vide tu ne pourrais pas penser et parler non ? Parce que sinon ça voudrait dire que tu n'aurais pas l'usage de la parole ? Tu te disais tout simplement que Isak avait faux et que ton cerveau n'était pas vide. Mais tu ne voulais même pas essayer de le contredire ayant trop peur qu'il ne te fasse une réflexion encore et encore. Maintenant tu avais l'habitude et tu ne faisais pas attention, mais si tu pouvais en éviter au moins une tu ne disais pas non. En plus il remet sur le tapis l'histoire de sa chambre, oui tu l'as maté et alors ? Bon c'est pas bien, tu en as honte parce que tu n'aurais jamais dû, mais c'est pas de ta faute s'il laisse sa porte ouverte. « J'ai pas besoin d'utiliser une caméra tu laisses ta porte ouverte. » dis-tu en pensant que cette phrase tu l'avais dite dans tes pensées. Mais lorsque tu réalisas que non tu venais vraiment de la prononcer tu mis ta main devant ta bouche et tu lui adressas un léger sourire, pas un large sourire comme d'habitude, mais juste un léger sourire. Comme les gamins qui font des bêtises et qui sont pris sur le fait. Et puis le méchant il veut même pas te mettre le replay, tu as envie de le bouder parce qu'il est pas gentil ! C'est de sa faute si tu as loupé ton épisode pokemon. Tu prends une moue boudeuse comme un gosse de trois ans pourrait le faire. « Mais je voulais regarder mon épisode pokemon moi ! » bougonnes-tu entre tes dents. De toute façon tu n'aurais pas eu le temps puisqu'il vint t'annoncer que vous devez décoller là maintenant tout de suite. Tu n'étais même pas habillé, mais bon tu étais Watson et lui Holmes. Deux associés, tu étais vraiment excité comme une puce à l'idée de l'aider que tu oublias en une fraction de seconde ton épisode de pokemon que tu venais de louper. Et bien sur comme tu es l'assistant tu dois forcément lui rapporter un bol de céréales ce qui est parfaitement normal. Tu te dirigeas vers la cuisine pendant que lui changeait d'avis à chaque instant. Pourtant tu étais tellement dans ton rôle que tu aurais pu faire tout ce qu'il te demandait de faire. Oui c'était complètement idiot, mais c'était toi. Préparant rapidement le bol de céréales pour Isak tu vins le rejoindre rapidement dans sa chambre toujours en caleçon, car tu n'avais pas eu le temps d'aller dans ta chambre. « Voilà j'ai préparé ton bol de céréales. » dis-tu avec un large sourire et très fier de toi. C'est vrai quoi pour une fois tu n'avais rien fais exploser, tu avais réussi à tout faire sans problème donc tu étais content de ce que tu venais de faire. « Je reviens je vais m'habiller. » dis-tu en laissant échapper un léger sourire enfantin. Prenant la route pour ta chambre tu attrapas quelques vêtements pour rapidement les enfiler avec une veste noire et un chapeau pour être en mode incognito. Tu attendais Isak devant la porte d'entrée et tu étais déjà dans ton rôle prêt à te cacher et à ne pas te faire reconnaître. Sauf que dans cet accoutrement tu étais plus repérable qu'autre chose. « Je suis prêt à combattre le crime et chasser les bandits ! Tu trouves pas que ça sonne bien comme phrase ? Moi je trouve ça classe d'avoir une phrase avant de résoudre une affaire ? Tu trouves pas toi ? » dis-tu avec ce sourire franc sur les lèvres et en fixant Isak qui devait être totalement désespéré d'entendre cela. Mais pour toi c'était normal, tu ne réfléchissais pas à ce que tu disais, tu le disais c'est tout et qu'importe si cela était idiot ou non. Tu étais juste un peu bête, du moins c'est ce qu'on pensait de toi, mais non tu étais juste un mec spontané et bon vivant rien de plus.

_________________


'Here I am left in silence
"couldn't save you from the start love you so it hurts my soul can you forgive me for trying again your silence makes me hold my breath" ~  (within temptation) ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


MESSAGES : 2668
ARRIVEE LE : 01/03/2015
PSEUDO : gg julio.
AVATAR : ollie loudon.
CREDITS : (c) sweet disaster.
AGE : vingt-sept ans.
ETUDES/METIER : directeur d'une agence de détective privés.

MessageSujet: Re: this is a place where i don't feel alone (+) isakoukouille    Mer 6 Mai - 22:51

Que Dani ne connaisse pas le mot oxymore, rien d'étrange là-dedans. Ce que tu retiens davantage, c'est sa petite révélation. AH VOILA, il vient d’avouer qu’il t’espionne à travers la porte.Trop mignon. Trop flippant. Mais toujours moins que la caméra. Après tout il avait pu passer devant par hasard. […] Mouais, pas super convainquant. Même si ça t’fait plaisir au fond, de savoir qu’il t’a secrètement épié. Quoiqu’à tous les coups c’était pour savoir si t’étais là, s’il pouvait venir fouiner dans ta chambre et trouver des trucs compromettants à amener sur la table devant le tribunal. Ouais, tu n’dois pas oublier cette putain d’histoire. Que ce sale traître veut récupérer TA baraque à tes dépens. Que derrière ses sourires d’innocents se cache probablement une stratégie. Qu’il essaie volontairement de te soûler avec ses bavardages sans queue ni tête. Qu’il tente de t’amadouer avec ses bouderies de gamin. Mais tu ne te laisseras pas berner aussi facilement. Oh non. Du coup tu lui réclames un bol de céréale avant de monter dans ta piaule pour remarquer que t’as foutu ton t-shirt à l’envers. Ah ouais quand même, t’es sacrément perturbé aujourd’hui. T’enfiles un jean à la va-vite, puis tu retires ton haut pour le remettre du bon côté quand l’autre barge débarque sans prévenir et te faire sursauter. MAIS MERDE, il peut pas arrêter de faire ça ? « Je vais foutre un verrou à ma porte je crois. » Tu lâches de mauvaise foi en arrachant le bol de ses mains sans même un remerciement. Les esclaves, on ne les remercie pas. Ils sont heureux de servir leur maître. Et t’en profites de le voir disparaître pour engloutir les céréales. Bordel, t’avais une sacrée dalle. Ton t-shirt désormais sur les épaules, tu vas te laver les dents avant de redescendre les escaliers en baillant. Dani t’attend bien sagement comme un clebs sur le perron, et s’il avait une queue –derrière, tu veux dire- elle s’agiterait probablement d’excitation. Toi, tu ne laisses rien paraître, même si quelque part t’es assez content de ne pas être tout seul sur le terrain ce matin. Parce que faut avouer que parfois, tu te fais sacrément chier. Au moins avec lui, t’es sûr que ça n’arrivera pas. Pour le meilleur, mais surtout pour le pire. Tu ramasses ta sacoche d’appareil photo sur le meuble de l’entrée pour le passer sur ton épaule, puis tu soulèves l’un des casques pour le planter devant Dani. « Et tu m’expliques comment tu comptes mettre le casque avec ça ? En plus c’est moche sur toi. » Tu précises bien ‘sur toi’ en désignant son crâne d’un geste du menton, sous-entendu que ça pourrait avoir du style sur quelqu’un d’autre. Alors t’attrapes les rebords de son chapeau de ta main libre avant de le jeter par-dessus ton épaule, tu lui ébouriffes les cheveux avec tes doigts -juste pour la forme-, puis tu lui enfonces la tête dans le casque. Voilà, parfait. En plus ça l’empêche de parler. Ou du moins ça t’empêche de l’entendre. Enfin au cas où, t’as une botte secrète. « T’as raison je la trouve géniale. Tu sais ce qui est bien aussi avant de résoudre une affaire ? Le silence. Prendre le temps de se concentrer, de réfléchir. Profiter du vent sur la moto tu vois, essayer de trouver le coupable dans sa tête. » Tu testes, on ne sait jamais. S’il voit ça comme une sorte de jeu, il est capable de t’obéir. Alors tu tournes les talons et tu saisis ton blouson en cuir avant de passer la porte. « Oublie pas de fermer à clés ! » Tu cries un peu fort pour qu’il puisse entendre. Puis t’enfiles ta veste et tu retires des écouteurs de l’une des poches pour les glisser dans tes oreilles avant de mettre ton casque. Voilà, comme ça t’es immunisé contre les conneries de Dani. Au moins le temps du transport.

THE END

_________________


Barre-toi, casse-toi je t'ai dit. Qu'est-ce qui te faut de plus, t'en n'as pas vu assez. Et arrête de me regarder comme ça. T'as rien écouté, t'as rien compris. Comment je dois te le dire pour que ça imprime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalcove.forumactif.org/t38-isak-pearson-jesus-may-lov

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: this is a place where i don't feel alone (+) isakoukouille    

Revenir en haut Aller en bas
 

this is a place where i don't feel alone (+) isakoukouille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CRYSTAL COVE :: CORBEILLE :: paradise city :: rp-